Pro et Contra

Dans le cadre de l’ouvrage collectif ESCLAVES NOIRS, MAITRES BLANCS. Quand la mémoire de l’opprimé s’oppose à la mémoire de l’oppresseur à paraître le 1er mars 2006 chez l’éditeur Homnispheres, qui déterre et reconstruit les nouveaux discours politiques négro-africains autour des pensées de Mongo Beti, Aimé Césaire, entre autres ; le spécialiste des littératures nègres et comparatiste Buata Malela a rencontré le Nègre fondamental Aimé Césaire. Celui-ci a notamment déclaré à propos de l´esclavage : "Ce crime est avant tout une affaire morale et sociale"

Commentaire Musengeshi

Ah, Maître Césaire que vous êtes grand! 

( 14 Février 2006 20H11 )

J´ai toujours défendu la thèse selon laquelle tous les crimes commis envers la race noire par la blanche n´était pas seulement de valeur pécuniaire, que ces actes immondes avaient aussi un caractère moral et éthique injurieux et je suis heureux que le grand Aimé Césaire est de mon avis. Et c´est un grand moment pour moi, parce qu´il prouve qu´entre son jugement moral et le mien qui sanctionne la génération suivante, a les mêmes fondement moraux et c´est apaisant et heureux. Et du fait que moi je suis africain et lui français issu des turpitudes françaises honteuses ne me renforce que d´autant plus dans mes convictions. Cette interview révèle encore une autre vérité: il a compris qu´entre les africains et les noirs issus de l´esclavage, il y avait un lien commun que l´esclavagiste et le colonialiste avaient essayé de rayer de la mémoire des noirs français (ou anglais, ou américains) en leur faisant croire qu´ils étaient meilleurs, civilisés parce qu´ils s´aliénaient volontairement et que ceux qui étaient en Afrique, c´étaient de sauvages. Diviser pour régner. Et les plus idiots s´y laissèrent prendre, à ce piège idiot. Aujourd´hui encore les séquelle de cette idiotie se rencontre dans le Web, chez les immigrés illuminés, dans une jeunesse noire abâtardie, sans idéal et sans orientation qu´on avait gavé, des années durant de scolarité métropolitaine que le nègre était un être inférieur, sans histoire, sans culture et que ceux qui avaient fait l´esclavage, pillé, violé, massacré au nom du christianisme et au nom de la race blanche étaient des héros. Et que eux, du fait de leur aliénation et leur appartenance à la métropole, étaient civilisés, de bons nègres. Cette ignominie! Ce machiavélisme bas et dichotomien! Et c´est ainsi que naquirent les nègres blancs, sans racine, sans âme, sans identité que celle que lui avait réservé le maître: des épaves sans port et sans valeur sociohistorique que celle d´être la chosification du maître. Tristes hères. Basse existence. Et cependant, il suffit seulement d´employer sa cervelle et de retrouver son histoire et son identité en lisant, par exemple Cheikh Anta Diop, Bwemba Bong et tant d´autres pour appartenir à la plus grande culture de l´histoire. Mais hélas, apprendre aussi que l´occident, la race blanche a commis envers l´homme noir des crimes sans nom. Tout autant que l´islam. Mais c´est le prix de l´identité responsable qui lutte, plutôt que de choisir celle qu´on vous confectionne, celle qui couche. MK

Echo J. de M.

  La force du peuple 

(15 Février 2006 10H29 )

Ch'suis quand même sidéré par Césaire et Afrikara et Buata Malela. Vous parlez français, non ? Grâce à qui ? A l'Afrique ? A Dieu ? Vous avez fait des études, non ? Grâce à qui, à l'Afrique ? A Dieu ? Non, à la France simplement. Aux Occidentaux. On a déjà réparé le crime en vous ouvrant les portes de nos universités. Quoi encore ? Ne soyez pas les esclaves de l'histoire. Arrêtez de vous plaindre, les français d'aujourd'hui sont quand même pas responsables de ceux d'hier. C'est un peuple ouvert aux autres (défense des sans-papiers. Est-ce qu'en Allemagne ou au Danemark on défend les étrangers ? Non, on les tue, les stigmatise et on s'en fout le peuple s'en fout). En France, on ne s'en fout pas des étrangers, regardez le cosmopolitisme de Paris, y a-t-il un équivalent ailleurs en Europe, en dehors de l'Angleterre (je veux dire autant de Noirs et tant mieux). C'est pourquoi, je ne comprends pas cette manière de voir la réalité toujours négativement. Je ne nie pas les problèmes, mais je veux juste dire que le peuple français est avec vous. Pourquoi lui parler de l'esclavage, alors que c'est ce peuple qui l'a aboli, pas les rois africains. Est-ce qu'on tu des noirs en France comme en Russie ou en Allemagne ou encore aux States ? Non hormis quelques bavures policières, y a pas d'équivalents de KKK ou des néo-nazis en France. Je ne nie pas le FN et autres de Villiers qui cassent du Nègre. Je ne nie pas non plus les incendies parisiennes, mais c'est là chose exceptionnel au regard de ce qui se passe ailleurs.

Je ne nie pas non plus que les autorités françaises (en tête ce gouvernement crapuleux) sont fascisantes (Sarko le premier), mais vous verrez que le peuple français ne les laissera pas faire aussi facilement qu'elles se l'imaginent. Arrêtez de dire que la France a fait l'esclavage. Ce n'était pas le peuple français. Mais les bourgeois et autres connards de ce style. Merci

Réponse Musengeshi

A monsieur J. de M. 

(15 Février 2006 11H42 )

Cher monsieur, ce n´est pas le français qui rend les gens heureux, c´est une langue comme une autre; vous devriez être flattés que les étrangers parlent votre langue, parce que vous après tous les crimes que vous vous êtes permis en Afrique et ailleurs, vous ne parlez la langue de personne.

Et à propos du casier judiciaire lourdement sanglant de la France, cessez donc de vouloir prendre tout le monde pour des imbéciles; la France a non seulement un passé criminel, mais avec la francafrique, les actuels massacres en Côte d´Ivoire, l´entretien et l´imposition de dictateurs en Afrique, elle perpétue ses actes criminels. Et ca choque le monde entier sauf vous. Mais voyez-vous, ce qui me dérange, ce n´est pas que la France tienne à tout prix à continue à assassiner nos femmes et nos enfants sournoisement; elle l´a toujours fait. Depuis bientôt 5 siècles! Ce qui me dérange, c´est qu´elle vienne par des gens comme vous le dimanche à l´église réclamer l´honnêteté et la vertu du petit jésus. Pendant que son armée faisait des essais nucléaires en dehors du territoire français, et qu´elle paradait à la périphérie pour défendre un ordre salopard de ses dictatures. Assassiner les gens derrière les buissons et jouer les vertueux et les défenseurs des droits des hommes, ça monsieur Munch, ca me dérange énormément!!! Et si vous voulez longtemps avaliser cette fausse liberté, cette fausse humanité qui se comporte de la sorte, libre à vous. Mais ne venez pas nous demander de vous embrasser ou de vous dire merci! MK

Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu.

Réponse J. de M.

A MK 

( 16 Février 2006 10H17 )

Monsieur MK, je suis d'accord avec vous sur les crimes de la France et son hypocrisie catholique et cathodique. Mais reconnaissez avec moi que ce n'est pas le peuple français, tout de même. C'est les autorités. La Francafrique, c'est pas Jean, Paul ou Jacques, mais de Gaulle, Giscard, Mitterrand et Chirac le clown, bientôt Sarko le s…

Sur le français, je remarque que c'est aujourd'hui une lingua franca dans une grande partie de l'Afrique, même si c'est l'héritage de la colonisation. C'est une langue comme une autre, oui, mais grâce à elle, les Africains ont accès à des savoirs savants qu'ils n'auraient pas si ils ne s'exprimaient qu'en leur langue isolée (à cause de l'histoire bien sûr)

Reponse Musengeshi

Qui profite de ces crimes? 

( 16 Février 2006 19H24 )

Voyez-vous monsieur de M., c´est ce qui s´appelle de l´amnésie causale, ce que vous faites. Qui donc a profité et profite encore de l´esclavage, de la colonisation, de la francafrique sinon tous les français quels qu´ils soient? Dois-je vous rappeler que le commerce triangulaire, par la création de la plus value matérielle et monétaire, a permis aux société occidentales de se développer en leur offrant bien être et moyens de financement? Et que ce système, celui de l´accumulation, du prêt, des lois des investissements bancaires est le fondement actuel de l´économie? De deux choses l´une: ou vous êtes un inculte en économie, ou vous jouez l´idiot pour cacher votre solidarité injurieuse au système. Mais ceux devant lesquels vous vous trouvez, eux ne sont ni bêtes, ni ignorants. Si vous croyez que la connaissance ne s´acquiert que parce qu´on parle français, vous vous trompez; sinon les français auraient inventé l´automobile, mais ce fut un allemand, ou encore l´ordinateur, ce fut aussi un allemand et vous devriez ouvrir www.afrcamaat.com, ils ont une excellente liste d´inventeurs et de savants noirs. Avez-vous entendu parler du bâton d´Ishango? 22.000 ans et la preuve qu´à cette époque, les congolais pratiquaient les mathématiques. Pour vous dire que votre complexe intellectuel est grand comme la tour Eifel, et je vous rappelle que l´ingénieur était...eh, oui: allemand. Mais pour revenir à nos oignons, si vous êtes si suffisant et si intelligent, pourquoi en 2005 le plus jeune candidat au baccalauréat vient-il de la Côte d´Ivoire à 14 ans ? Et que fait donc la France en Afrique, que Diable, si elle n´a que des génies chez elle? Ne sait-elle pas résoudre ses problèmes toute seule? Qu´est-ce qu´une nation, oh pardon La grande Nation Française aussi intelligente et surdouée a besoin, comme la nation la plus barbare de la planète, à faire l´esclavage, à exterminer des races innocentes à longueur de siècles, leur voler leurs terres et les vendre comme c´était le cas de la Louisiane et à coloniser et priver d´identité et de liberté des états souverains et indépendants, pour revenir clamer à domicile d´être la nation des droits de l´homme et cocarder liberté, égalité, fraternité? Génies qui ont besoin d´entretenir une honteuse politique de francafrique en en pays africains étrangers ? Et de consommer à pleine gorge les matières premières des pauvres? Vous vient-il à l´idée que ces matières premières ne sont pas éternelles, et qu´elles appartiennent aussi aux générations futures? Monsieur de M. le génie français, savez-vous à qui profitait tous des crimes faits au nom du peuple français? A des gens comme vous, à tous les français qui viennent un jour sournoisement dire: ce n´est pas moi, c´est les autres! Le mieux, je crois, ce serait que la France cesse immédiatement de corrompre et d´entretenir des dictateurs malfrats en Afrique, qu´elle se retire de ce continent et qu´elle vive de son génie. Nous allons voir combien de temps elle tiendra le coup au sein des loups du pouvoir blanc. Sans l´Afrique, sans la mainmise sur les finances, les économies et les matières premières de l´Afrique, croyez-moi, cet hexagone que vous nommez le Pays de France, ne serait qu´un misérable pays de peu d´éclat. Essayons pour voir qui a raison, et vous ne reconnaîtrez plus ce pays qui tout en vivant des noirs africains, de l´uranium du Soudan, du Cacao de la Côte d´Ivoire, du Gaz d´Algérie, du Pétrole du Gabon...qui fait ses essais nucléaires loin de son territoire métropolitain; et qui se permet de mépriser ceux qui au prix de leur sang, de leurs sueurs, de leurs souffrances font sa richesse. A votre place, M. de France, je me tairai et cesserai de faire le prétentieux et le beau gratuitement, et pour le moins inconsciemment. Mais Dieu merci, cette époque va finir; et croyez-moi, la France entière va devoir se serrer les fesses, parce que lorsque la Chine aura prit de la voile, il ne lui restera que la fuite...en Afrique! Mais ce jour-là nous allons vous rappeler votre chauvinisme gratuit, votre fausseté, et tous les coups bas que vous nous avez fait subir. Et si vous avez un peu de fierté, préparez-vous donc à vivre isolé de votre légendaire génie! Au lieu de parcourir le monde pour y semer crimes et escroqueries. Des génie, ça; allons donc; des brigands et escrocs, oui ! Et c´est pire lorsque vous entérinez ces actes ignominieux avec de fausses allures humanitaires! MK

Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu.

munkodinkonko@aol.com