De la valeur, la portée et le contenu démocratique

La RDC est assise sur une poudrière

Commentaire du 02.03.2006 sur Grioo.com

Je l´ai bien trop souvent dit: s´atteler au principal et y exceller plutôt que de s´accrocher au subsidiaire et se proclamer génie. Si Kabila est lumumbiste ou patriote, moi je suis le pape Bénédicte; ce que cet illuminé a coûté, lui et son père en vies humaines au Congo, c´est incroyable et phénoménal. Ce pays devrait s´atteler rapidement à la production de moyens de développement plutôt que de guerroyer comme des coqs au poulailler. On voit bien que, comme toujours, les arrivistes ne savent pas ou est leur devoir et quelles sont les priorités exigées par le bien être et l´avenir de la Nation. Pour ce qui est de Paul Nsapu, son analyse n´est pas mauvaise, pas autant que la médiocrité qui gouverne le Congo en ce moment. Ce qu´on peut lui reprocher, c´est qu´il est à ce point naïf de croire que la démocratie, on peut l´importer ou la définir ou l´asseoir à partir de prémisses étrangères. C´est oublier ou méconnaître que les occidentaux qui chantent la démocratie aux oreilles des africains ne l´ont importée ni de Chine, ni des Amériques où ils se sont d´abord livrés aux massacres, aux viols de libertés et à l´esclavage le plus scandaleux pour s´enrichir avant de revenir aujourd´hui chanter les louanges d´une démocratie qui n´aurait, en réalité l´avantage que de leurs donner préséance en Afrique et de leur permettre de soumettre et de recoloniser mentalement leur nègre. La démocratie est un processus sociohistorique inhérents aux intérêts, à la structure et aux aspirations d´un peuple; ce n´est ni un objet d´importation ou d´exportation, et ni du prêt à porter ou à consommer. Faut pas se laisser berner ; ça frise l´infantilisme sociohistorique. Nos ancêtres africains étaient plus démocrates qu´on ne le pense; et ce n´est pas parce qu´ils n´ont pas fait l´esclavage à la chaîne et imposé à quiconque leurs vues, leurs religions et leurs usages qu´ils ont toujours eu tord. Celui qui, en tant qu´africain n´est pas encore arrivé à cette évidence a encore beaucoup à apprendre. Et il ferait mieux de se taire. Trop de bêtises et de manque de jugement assombrissent depuis trop longtemps le beau ciel africain du continent éternel.

Musengeshi Katata

Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu.

munkodinkonko@aol.com