Sur la dette esclavagiste

Mail Musengeshi du 05.03.2006

Chère née sous X,

Je te remercie pour avoir attiré mon attention sur cette histoire de la Réunion; je pensait la mettre en ligne après l´histoire des enfants australiens, mais je l´ai fait immédiatement après avoir reçu ton Mail. Je répondrai ce soir à ton commentaire. Je ne condamne pas toute la France, je te fais remarquer que j´ai un frère et une soeur français, et de la famille en France; ce que je condamne, c´est l´Esprit qui a conduit les français (de quelques souches qu´ils furent ou soient) à perpétrer sur les autres des actes inhumains et amoraux sous prétexte de civilisation et de culture.

Avec toute ma sympathie,

Musengeshi Katata

Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu.

___________________________________

Réponse Jocelyne (Née sous X) du 05.03.2006

Cher Musengeshi Katata

Nous sommes nombreux à nous demander quand et comment vous pourriez demander réparation, et perso je pensais aux juifs qui avaient connu les camps de concentration, voyez, ils ont pu faire valoir leurs droits et la France et tous les autres responsables ont présenté leurs excuses. Je ne sais pas trop comment, peut-être Antillais et africains devraient-ils fonder une association? En tout cas une pétition en ligne pourrait ouvrir les esprits et les idées...Si vous parvenez à ça, faites le moi savoir, j'irai poster sur tous les forums que je connais.

Je ne suis qu'une abandonnée (adoptée bizarrement par une famille d'ouvriers)  à la recherche de mes origines, et nous sommes plusieurs dans ce cas là, mais saviez-vous que : certains enfants ont été faussement déclarés morts, puis adoptés, certains autres ont été achetés, et donc vendus par des médecins, certaines familles des mères naturelles ont payé pour effacer toute trace de leur petit enfant "de la honte", etc...etc...

Donc, vous comprenez peut-être mieux ma colère contre mon pays qui n'a pas toujours été loyal avec nous, mais qui a choisi de satisfaire ces braves notables stériles qui voulaient à tout prix un enfant...de satisfaire un lobby adoptif puissant...

Bonne continuation

Jocelyne, née Marie-Claude, je crois...

_______________________________

Réponse Musengeshi du 05.03.2006

J´ai lu ton mot avec plaisir parce qu´il témoigne d´une vraie compassion à l´endroit de tous les africains qui ont subi l´esclavage. Et afin de couper court à toutes les spéculations, je me suis permis de faire un petit calcul. Partons de chiffres moyens reconnus de 100 millions d´esclaves et disons que chaque esclave soit indemnisé d´un dollar par jour pendant les 400 ans d´esclavage, le tout dynamisé par un intérêt moyen usager de 4 pourcent et que les familles victimes descendantes reçoivent aujourd´hui, par tête 10 milles dollars de réparation criminelle, nous obtenons un chiffre de: 5.760.000.000.000.000 $ au minimum à payer aux africains et à tous les pays concernés. Et le huitième de cette somme serait exactement la somme à payer par la France soit 720.000.000.000.000 $ .

Ou en lettre sept cent vingt milles milliards de $ voilà la dimension du fossé qui nous sépare. Dès que la France sera prête à honorer ses dettes criminelles, nous sommes prêts à lui donner un numéro de compte sur lequel toutes les communautés touchées pourraient trouver indemnisation et apaisement à leurs revendications. 

Et nous exigeons en plus: plus de francafrique, plus de racisme, plus de discrimination, et plus d´ingérences criminelles en Afrique ou ailleurs pendant 400 ans pour permettre aux victimes de se relever. 

Voilà maintenant que tu connais notre facture, tu peux lancer les pétitions et l´ordre à payer au gouvernement français. Cette revendication s´appelle: Base de calcul et d´estimation Musengeshi Katata, visible et discutable sur Forum Réalisance - www.realisance.afrikblog.com 

Note aux pays esclavagistes concernés: les chiffres peuvent subir une augmentation à la hausse due au fait que les victimes, aujourd´hui encore n´ont pas été indemnisée et que ce serait donc pas seulement les 400 ans d´esclavage à prendre en considération mais 600 ans. Par ailleurs, Haïti a fait état d´un rançonnement illégal de la France qui viendra alourdir la dette française de 22 milliards de $ (dynamisés naturellement d´un pourcentage de 4 points depuis 1825). Sous réserve d´autres considérations. Ceci dit, ce calcul ne recouvre pas les revendications des meurtres et exactions exercées sous la colonisation qui, eux seront établis ultérieurement.

Musengeshi Katata
Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu.

munkodinkonko@aol.com