Aux exacerbés et impatients

Commentaire sur afrikara

« J´ai besoin pour être de participer »

                                                                                      Antoine de Saint Exupéry (Vol de nuit)

Certes, tout le monde n´arrive pas à saisir les choses de la même façon, et cependant, l´évidence et la crudité d´un acte de libération est valable pour tous. Ce que Afrikara ou ses tribuns font est d´une valeur exceptionnelle, comme africamaat ou comme Forum réalisance; chacun essaie, de son point de vue, de porter l´âme noire à sa réalisation historique en la rapprochant le plus que possible de sa conscience et de ses droits aujourd´hui encore méprisés. Les réactions, de la part des lecteurs qui s´attendent, comme toujours ou dans la grande moyenne des gens à trouver clé sur porte des solutions, une route à suivre, une mise opportune à l´échafaud, sont diverses et parfois décevantes, parce que l´histoire, telle qu´on la comprend aujourd´hui le plus sincèrement, mais aussi le plus démocratiquement est un lieu de participation et de réalisation de tout un chacun; c´est ainsi dire que chacun doit se motiver et apporter la pierre à la réalisation d´une oeuvre commune de réhabilitation, et pas, comme beaucoup le font, se mettre à la fenêtre et attendre que certains leur cueillent les marrons du feu. Et si personne ne l´a réellement compris, nous nous trouvons devant un combat que de toutes les façons nous allons gagner; mais cette victoire, pour qu´elle soit entière et se répercute sur tous indistinctement, nous devons tous y participer et la soutenir avec toutes nos forces, avec tous nos moyens. Nous avons besoins des américains noirs, des canadiens noirs, des français noirs, des africains, de toute la race noire éparpillée sur la terre...mais aussi de toutes les personnes de bonne foi quelque soit leur race, quelque soit leur confession parce que ce que nous défendons est tout simplement la liberté, le respect de l´intégrité physique, morale, culturelle individuelle et collective, ainsi que la réalisation pour chacun, pour tous. Ceux qui n´ont pas assez d´esprit pour avoir saisi cette vision universelle de nos revendications peuvent se rabattre aux actions individuelles ou particularisées, mais elles doivent tous répondre, pour notre victoire, à nos buts collectifs affirmés. Que ceux qui s´énervent ou se désespèrent et frappent du pied, qu´ils se concentrent donc à répondre à la question: comment puis-je me comporter, apporter ma part à ce grand combat de reconnaissance et de réalisation ? Et plutôt que de ruminer et de s´exacerber inutilement, se motiver et faire preuve d´initiative. Dans l´information et les renseignements que nous offrent bien de sites, ainsi que dans les raisonnements de leurs auteurs, il faut savoir lire entre les lignes et se nourrir du principal. Je sais que ce n´est pas donné à tous de faire de l´analyse dialectique, et pourtant, nous sommes tous concernés, et de ce fait acteurs à part entière dans l´enjeu qui nous occupe. Il y a des contradictions flagrantes à vaincre: par exemple celles des américains noirs qui oeuvrent et appartiennent somme toute à l´empire américain qui lui, est le ténor, le leader conservateur de la politique de discrimination raciale et de domination mondiale de l´hégémonie blanche. Allons-nous les haïr ou les mépriser pour cela ? Ils ne peuvent pas faire autrement: ils vivent à 15% dans un pays blanc et ne l´ont jamais choisi, c´est l´esclavage qui les y a amené. Il y a les prostituées noires qui en Europe ou en Afrique, à notre grand effroi, essaient de sortir de la misère; est-ce de leur faute? Pas du tout, et si nous sommes francs avec nous-mêmes, nous devrons reconnaître que c´est notre faute. Car si les conditions économiques, sociales ne les contraignaient pas à cet immoral extrême, elles ne le feraient pas. Je pourrai ainsi vous faire une longue liste qui mettrait à jour des situations particulières dont la responsabilité et la cruauté, la contrainte, nous incombent tous. Et cependant, nous voulons tous sortir de ce tunnel sans lumière dans lequel nous enferme l´occident et sa rapacité ou son hégémonisme socioéconomique et financier. Mais nous devons aussi être clairs et sincères pour condamner les actes de traîtrise et d´aliénation comme le font actuellement les dictateurs et les politiciens véreux qui gouvernent l´Afrique maladroitement, et pour le moins inconsciemment parce que sinon, ce serait légitimer notre destruction. Vous le voyez, rien n´est facile, dans la vie; rien n´est gratuit. C´est pourquoi, encore une fois, chacun de nous est convié à participer activement et positivement car notre but est noble et pacifique et apporte de l´eau fraîche au moulin humain de la morale et de l´éthique existentielle ainsi qu´à celle de la liberté et de la réalisation comme droit légitime et souverain de tout être humain, quel que soit sa couleur de peau, sa confession, son lieu de naissance ou d´existence.

Musengeshi Katata

Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu.

munkodinkonko@aol.com