Prévus au mois de Juin

Sur les prochaines élections au Congo

Commentaire sur afrioo du 2006-03-17 

Oui, ces élections vont se dérouler dans une atmosphère plutôt tendue, si pas troublée. Contrairement à ce qu´on pense, je ne suis pas d´avis que les congolais ne savent pas ce qui est en jeu ou comment ils doivent choisir ou organiser leurs intentions. Je crois plutôt qu´ils sont induits en erreurs ou manipulés par de fausses rumeurs et le pouvoir transitoire en place afin de se laisser légitimer gracieusement, malgré sa gestion désastreuse. En vérité, ce clan Kabila, qu´a-t-il à se revendiquer depuis qu´il exerce le pouvoir? Depuis que Kabila père avait par violence pris le pouvoir, celui-ci n´a cessé de reproduire le meurtre des institutions, et le pouvoir, au lieu de servir son peuple, l´a abandonné cruellement pour devenir un lieu permanent de discorde et de mésentente. L´Unité nationale a été galvaudée et parsemée de rebellions armées, de viols, de vols; bref d´une insécurité sociale inadéquate à permettre à ce beau pays de retrouver la paix, la justice et le travail. Combien d´emplois ont-ils été créés ? Rien; combien de petites et moyennes entreprises ont été encouragées à produire, employer et former des techniciens et des ingénieurs pour la relance économique de ce pays? Rien. Et pendant ce temps, des universitaires de haute instruction quittent le pays à une vitesse effroyable. Tout par quoi ce gouvernement s´est distingué, ce n´est que recevoir à bras ouverts les chèques corrompant de monsieur Louis Michel, fermer les universités, vendre à qui mieux mieux les diamants et les minerais du pays pour acheter des armes et nourrir un apparatchik de fonctionnaires inefficaces et désabusés. Et pire, il vent le courant payé par le peuple congolais à l´étranger pour se procurer des devises, en privant celui-ci d´un bien être légitime et incessible. Non, si vous me demandez mon avis, ce junior Kabila a servi; il doit être remercié et renvoyé dans son maquis tanzanien où on apprend qu´on injurie l´histoire et les héros de son peuple en allant à Bruxelles le 10 février 2003 chanter les louanges d´un Léopold II qui avait pillé, violé, volé et massacré le peuple congolais, s´il ne l´avait pas vendu à quelque cirque occidental ou comme avec l´internement à vie de Simon Kimbangu pendant 30 ans jusqu´à sa mort, empêché un des plus grand prophète noir d´exercer son ministère pacifiquement dans son propre pays. Pour toutes ces raisons, et pour la misère sans nom qui règne en ce moment à travers le pays, je conseille au peuple congolais de se méfier d´un tel représentant qui l´injurie et fait fi de sa sécurité et de la paix sur son territoire. Par ailleurs, en matière économique, ce gouvernement est d´un amateurisme criant. Il ne suffit pas de se réclamer du lumumbisme pour en être un; et quand on viole les institutions pour arriver au pouvoir, on se disqualifie inévitablement d´une pensée lumumbiste.

Que ces messieurs de l´étranger qui jouent aux marionnettes comme Kofi Annan, ou Thabo Mbéki qui est dans son propre pays sous la botte des blancs viennent à Kinshasa ou pas; le peuple congolais doit faire preuve de jugement et de sagesse et se dire: faut-il que ces guerres, ces massacres et ce marasme économique continue, ou il est grand temps de revenir à la raison, au travail et la protection de l´avenir de nos enfants ? Là est la question et pas ailleurs. Ceci prouvera qu´il sait de quoi il s´agit et qu´il reste souverain et maître de son avenir qu´il ne veut confier qu´à des gens de confiance, pas des charlatans qui veulent l´aliéner aux occidentaux et à des buts personnels sans respecter ni les aspirations légitimes du peuple, ni  la défense et la réalisation de ses idéaux.

Musengeshi Katata.

Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu

munkodinkonko@aol.com