Les chiens aboient, la caravane passe

La loi Taubira et les quarantes voleurs

Je ne vois pas en quoi ce que font 40 députés français représentant notamment leurs 33% de racistes français doit nous intéresser. Nous vivons, somme toute, en démocratie. Quiconque s´en prend à la loi Taubira, par contre, touche à nos intérêts historiques immédiats ; il devrait se préparer à payer d´abord nos revendications en dommages et intérêts sur l´esclavage, après, il peut faire de sa loi ce qu´il veut. Mais s´il vous plait, payer d´abord !

Je préviens tous les africains immigrants ou descendants d´anciens esclaves  qui s´aventurent à discréditer la Loi Taubira ou s´égarent dans des discussions sans pain de cesser de suivre des lièvres inutiles, autant que ceux qui mécontents ou frustrés, ne connaissant pas la portée historique exacte de la valeur éthique et morale de la loi Taubira pour la France de demain, pour tout l´occident des anciens esclavagistes et pour l´Afrique, de cesser ce piétinement suicidaire, et pour le moins grotesque. Dans quelques années, lorsque cette loi aura sorti ses effets conciliants et réparateurs, nous ne cesserons d´admirer sa porté humaniste et ses bienfaits réels, car elle permettra aux génération futures de mieux comprendre l´hérésie qui a été injustement faite à nos ancêtres noirs, de faire un jugement moral et éthique fondé, ce qui rapprochera les victimes et les bourreaux d´hier autour d´une table d´entente et de véritable amitié. Et c´est cette France là que nous voulons à tout prix défendre, car elle rend justice à tous et permet à ce beau pays de recouvrer les hauts sentiers de ses ambitions.

Je comprends que beaucoup de noirs soient impatients ou déçus parce qu´ils ne voient pas les avantages, le résultat immédiats de ces petits pas. Et pourtant, croyez-moi, la loi Taubira est véritable pas de géant sur le chemin de notre liberté. Et j´ose humblement, à cet endroit, faire un compliment des plus admirateur à cette belle femme noire que l´histoire de l´homme noir un jour prochain élèvera à un noble piédestal. De cela je n´en doute pas.

Même un chemin de mille et une lieues commence toujours par le premier pas. Nous n´avons pas encore vaincu la francafrique, ni cette hégémonisme occidental méprisant, impartial et unilatéral qui nous dévore la libre et souveraine réalisation ; mais pas à pas, nous faisons des progrès sensibles. Sinon, pourquoi croyez-vous que ces 40 députés vont aux barricades ? Certainement pas pour rien. Ils craignent la vérité. Ils craignent qu leurs propres enfants leur demandent des comptes, et surtout l´accusation qu´en réalité, ils n´avaient jamais respecté leurs propres idéaux de Liberté – égalité – fraternité. Et cela, c´est une victoire pour nous. Une victoire pour la justice et l´équité parce qu´elle ouvrira sur une France critique, une France de meilleure avenir humain.

Je convie les lecteurs, sur http://www.globalvoicesonline.org/2006/05/07/african-diaspora-hard-times-for-africans-in-france-and-belgium/#more-10026 d´apprécier que si nos victoires ne sont pas accompagnées de tambours et de trompettes, elle sont cependant réelles et reconnues. Et que cette France à laquelle tous les français de bonne foi aspirent, qu´ils soient noirs, blancs ou jaunes est un idéal qui vaut la peine que nous nous battions tous ensemble afin qu´un jour elle puisse mettre sa plus belle robe de Gala et rendre hommage à nos blessures, à nos morts, à nos peines.

L´Afrique libre, indépendante et souveraine pour laquelle nous nous battons ne s´en porterait que mieux avec un partenaire digne, attentionné et diligent et qui aurait retrouvé les chemins vertueux du respect de la valeur humaine. Et ce jour-là la fête humaine universelle sera si belle ! Pour tous les enfants de la terre, quelle que soit leur race, leur religion, leur couleur de peau, leur lieu de naissance, leur langue ; parce qu´enfin ce monde appartiendra à tous et à chacun, en toute liberté. 

Musengeshi Katata

Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu         

munkodinkonko@aol.com