Le peuple congolais comprend-t-il ce qui se passe ou                                                                                                n´est-il pas à même de comprendre quoi que ce soit ? 

LETTRE OUVERTE A SON EMINENCE LE CARDINAL FREDERIC ETSOU

OBJET : Le mariage religieux de Monsieur Joseph KABILA

Eminence,

J’apprends ce jour par le canal de la presse nationale que l’archidiocèse de Kinshasa vient de publier des bans de mariage de Monsieur Hyppolite KANAMBE, alias Joseph KABILA, avec Mademoiselle Olive LEMBE DISIKA pour la date du 4 juin 2006. L’annonce de cet événement me contraint à solliciter auprès de vous, au nom des chrétiens patriotes congolais, la publication du certificat de baptême de Monsieur KANAMBE, ou de son duplicata authentifié par le diocèse ou la mission qui a procédé à son baptême.

En effet, je me souviens qu’au mois de juillet 1973, vous m’aviez  exigé, ainsi qu’à mon épouse, de vous produire nos certificats respectifs de baptême avant de procéder à la bénédiction de notre mariage le 28 juillet 1973  dans la Cathédrale Notre Dame à Kinshasa/Lingwala. Et bien que vous m’ayiez porté tout bébé et que vous disposiez personnellement des preuves de mon baptême, vous aviez cependant réclamé la présentation du document officiel et diocésain prouvant que j’ai été baptisé. J’ai dû alors recourir au diocèse de Lisala qui vous avait produit le duplicata authentifié du certificat de mon baptême le 5 mai 1946, assorti des références du numéro folio du registre diocésain. Ceci prouve, si besoin en était, la rigueur du respect de procédure dont vous avez toujours fait preuve dans l’exercice de vos fonctions sacerdotales.

Or, devant le cas spécifique de celui qui préside à la destinée de la République Démocratique du Congo en ce moment agité de son histoire, le peuple congolais a droit de savoir où et quand il a été baptisé : dans quel diocèse, en quelle année, par quel prêtre et surtout sous quels nom et prénom ? Les chrétiens congolais que nous sommes avons le droit d’obtenir ne fût ce que des bribes d’informations sur l’identité religieuse, à défaut des informations crédibles sur l’identité civile, de celui qui nous gouverne malgré nous !

Eminence, ma curiosité en tant que chrétien a été particulièrement  attirée par le témoignage de celui que le peuple congolais connaît comme ayant été l’ami intime et indiscutable de Joseph KABILA, qui l’appelle, lui aussi, Hyppolite KANAMBE. Il s’agit du Major Eric LENGE. La tradition de l’Eglise catholique veut que lors des publications des bans, tout témoin qui détient des informations susceptibles de compromettre la bénédiction du mariage les communique sans attendre aux responsables religieux avant la date du mariage. C’est justement ce que vient de faire Monsieur Eric LENGE. Son témoignage comporte des faits excessivement graves et compromettants qui méritent de retenir votre haute attention.

Primo, Monsieur Eric LENGE déclare : « dans ma lettre au Cardinal ETSOU, j’avais clairement mentionné que Joseph Kabila sous son vrai nom de Hyppolite Kanambe est déjà marié avec Madame Luttegarde Kigeri d’origine Tusti comme lui, ce mariage civil a eu lieu le 02 juillet 1995, ils ont eu un fils qui aura 11 ans cette année. » Cette déclaration à elle seule devrait suffire pour arrêter le processus et procéder à l’ouverture d’une enquête pour vérifier la véracité des révélations qui viennent d’être publiées.

Secundo, Monsieur Eric LENGE affirme : « Joseph Kabila est un musulman comme son défunt père adoptif, je ne comprends pas le pourquoi du choix de l’église catholique pour son mariage. Peut-être qu’il s’est converti au christianisme depuis que je suis en exil…. », autrement dit depuis le 11 juin 2004. Cette déclaration mérite elle aussi de retenir toute l’attention des autorités ecclésiastiques. Car elle renforce le doute sur les circonstances du baptême de Monsieur KANAMBE et exige, comme nous l’avons exprimé plus haut, la production des preuves authentiques et irréfutables de son baptême.

Eminence, l’Eglise a le devoir de veiller, elle aussi, à la sécurité des citoyens et de l’Etat, car le bonheur de ces fidèles chrétiens en dépend très étroitement. Et comme l’a si judicieusement dit le président de la Conférence épiscopale du Congo, Monseigneur Laurent Monsengwo : « Les candidats aux élections doivent dire la vérité sur leurs origines », l’identité hybride et controversée de Monsieur KANAMBE alias KABILA alias KABANGE alias MUTWALE…. constitue une véritable menace pour la paix, la sécurité et la souveraineté de la RDC et de son peuple ! Il ne faut donc pas que des imposteurs se servent de la notoriété de l’Eglise catholique pour s’affubler frauduleusement et psychologiquement de l’identité congolaise.

Tout en espérant que notre requête retiendra votre haute attention patriotique et sacerdotale, je vous prie d’accepter, Eminence, les sincères remerciements anticipés de tous les patriotes et chrétiens congolais.

Fait à Paris, le 20 mai 2006

Honoré NGBANDA NZAMBO KO ATUMBA

ANNEXE : - Lettre ouverte de Mr Eric LENGE aux compatriotes congolais.      

Chers compatriotes,

Pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis le Major Eric Lenge de la GSSP, ancien garde corps de Joseph Kabila, je fus le seul Congolais parmi les 50 Zimbabwéens qui composaient sa première ceinture de sécurité rapprochée et membre de l’Unité Delta chargée des missions secrètes pour le compte de Joseph Kabila.

Je suis en exile suite au deuxième faux coups d’état du 11 juin 2004 dont je réserve au Procureur Luis Moreno Campo de la Cour Pénale Internationale, la primeur des détailles de l’organisation montée de toute pièce par Joseph Kabila lui-même et monsieur Katumba Mwanke. Après une longue période de réflexion, j’ai décidé de me constituer prisonnier en qualité d’exécutant des crimes politiques et crimes de guerres commis sous les ordres de Joseph Kabila, et entant que témoin à charge pour échapper aux différentes tentatives d’assassinat commanditées par mon ancien patron.

Pour les plus sceptiques d’entre mes compatriotes, vous devez savoir que non seulement j’étais dans la garde rapprochée de Joseph Kabila, j’étais en plus son ami et son confident ; Si j’avais vraiment l’intention de faire un vrai coup d’Etat, je n’avais pas eu besoin de participer à la comédie qui consistait à occuper la Rtnc afin d’amuser la galerie comme à l’époque de Mobutu ; J’aurais plutôt réglé le problème de la manière dont vous pouvez facilement imaginer.    

Vous avez appris dans les médias le mariage de mon ancien patron avec mademoiselle Olive  Lembe Disika pour ce 04 juin 2006. Pour de raison de jalousie, je dois vous avouer que la belle Olive fut ma copine avant de me la faire ravir par mon patron. La fille qu’elle a mise au monde est peut-être ma fille, car Olive est tombée enceinte juste après notre séparation forcée. Je demanderai un test ADN pour dissiper les doutes pour savoir le vrai père de la petite. Les Congolais ne sont pas dupes, ils savent bien que ce mariage est une mascarade supplémentaire, un autre numéro de cirque pour distraire les ventres affamés du pays. C’est un mariage à visée électoraliste personne ne peut s’en douter ; Joseph Kabila pense qu’il pourra ainsi faire taire tous ceux qui pensent à juste titre que lui et sa jumelle sont d’origine Rwandaise.

Dès que j’ai eu connaissance de cette supercherie, j’avais très vite écrit au Cardinal Etsou afin de le dissuader de célébrer ce mariage qui est un vrai piège tendu par l’imposteur Joseph Kabila pour mettre le Cardinal Etsou en contraction avec ces dernières déclarations concernant les étrangers qui dirigent notre pays. Entant que chef de l’Etat congolais, Joseph Kabila sait que l’Eglise Catholique est dans l’obligation de faire célébrer la messe par sa plus haute autorité de Kinshasa. Joseph Kabila et sa bande sont persuadés que la publication des bans actée par l’Eglise Catholique constitue une preuve de la véracité de sa prétendue filiation à Laurent Désiré Kabila.

Secundo, dans ma lettre au Cardinal Etsou, j’avais clairement mentionné  que Joseph Kabila sous son vrai nom Hyppolite Kanambe est déjà marié avec Madame Luttegarde Kigeri d’origine Tutsi comme lui, ce mariage civil à eu lieu à Kigali le 02 juillet 1995, ils ont eu un fils qui aura 11 ans cette année.

Tertio, Joseph Kabila est un musulman comme son défunt père adoptif, je ne comprends pas le pourquoi du choix de l’église catholique pour son mariage. Peut-être qu’il s’est converti au christianisme depuis que je suis en exil, mais dans ce cas là j’ai des sérieux doutes quant à la sincérité de sa foi en Jésus Christ.   

J’avais aussi mentionné dans ma lettre au Cardinal Etsou l’esprit volage de Joseph Kabila certainement hérité de son défunt père adoptif L. D. Kabila ; Cette propension à entretenir plusieurs femme provient du culte musulman qui n’interdit pas la polygamie. La population Kinoise ne connaît que la cousine du Ministre de l’Intérieur Théophile Mbemba, je peux vous assurer rien qu’à Kinshasa ce monsieur entretient à ma connaissance six maîtresses, dont trois avec chacune un enfant.

Sachant que toutes les églises catholiques du monde possèdent un service qui collecte des informations sur tous les écoliers qui fréquentent les écoles et universités de leur réseau, il est évident que l’Eglise Catholique Tanzanienne et Rwandaise sont en possession des informations sur la vraie identité de Joseph Kabila et qu’elles les ont transmises à Kinshasa dès l’entrée de l’AFDL ; Ceci expliquerait les dernières prises de position du Cardinal Frédéric Etsou du style : «Le pays est dirigé par les étrangers…», et Mgr Laurent Monsengwo enfonça le clou en disant clairement que «Les candidats aux élections doivent dire la vérité sur leurs origines…». Mais qui sont ces étrangers ? Suivez mon regard.   

Il y a encore des fils et fille de mon pays qui refusent de voir l’évidence de ces faits ; Il ne restera pour eux qu’à espérer que Joseph Kabila accepte un test d’ADN pour les convaincre, ce que Joseph Kabila ne fera jamais même sous la torture. Je me demande toujours pourquoi Joseph Kabila avait fait commander par mes soins 100 litres d’acide sulfurique et 100 litres d’acide Chlorhydrique une semaine avant le dernier faux coups d’Etat? Etant donné que l’étau se resserre de plus en plus sur lui, je pense que ce monsieur a l’intention de faire disparaître le corps de Laurent Désiré Kabila en le faisant dissoudre dans cette grande quantité d’acide ; Effaçant ainsi la seule possibilité de démontrer scientifiquement que lui et sa jumelle ne sont absolument pas les enfants biologiques de L D Kabila. J’avais fait parti du voyage macabre de la dépouille mortelle de Laurent Désiré Kabila de Kinshasa vers Harare au Zimbabwe via Lubumbashi pour des raisons mercantiles que vous connaissez et je dois vous avouer qu’aucun fils biologique ne peut faire ce que Joseph Kabila avait fait subir à la dépouille de son prétendu père. Après avoir participer à l’assassinat de son propre père adoptif et après avoir humilier sa dépouille mortelle pour aller vider ces comptes à Harare, ce monstre est vraiment capable de tout pour rester à la tête du pays.

Je demande à tous mes compatriotes de me pardonner pour tous les crimes que j’avais commis au service de Joseph Kabila ; Je dois payer ma dette en vers la Nation Congolaise d’une manière ou d’une autre. J’ai choisi de me constituer prisonnier pour témoigner contre Joseph Kabila. Si jamais le Procureur de la CPI ne donne pas une suite favorable à ma demande, je serai obligé d’envisager la solution finale en descendant sur le terrain que je maîtrise parfaitement pour régler le problème en solo.

Bana Kin, Bana Lubum, Bana Kisangani, Bana Goma, Bukavu, Mbuji Myi, Kanaga, Bandundu, Matadi, Mbandaka, Ituri… Na kosenga na bino bo bofongola miso, mboka eza na maboko ya bapaya pe minguna. Bo sukisa bozoba oyo eza na mboka mokolo ya le 30 juin 2006 ; Pamba té toko zanga mboka pe mabele ya bakoko na biso. Que Dieu bénisse la RDCongo.

Le Major Eric Lenge.

Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu

munkodinkonko@aol.com