Commentaire sur Afrikara

Le Soudan sous la coupe humiliante et fourbe de l´Islam

« Il est toujours facile de terroriser, de violer, de vilipender, de vendre en esclavage pendant des siècles au nom d Allah pour venir plus tard chanter les louanges d´un Bilhal ou d´un Zaïd. Détruire et violenter d´abord, pour se mettre plus tard à gorge déployée à vanter son Coran ou son christianisme, ou laisser entendre qu´on voulait enseigner Dieu aux autres …c´est de la pire des fourberies. De quel genre de Dieu s´agissait-il donc qui autorisait ces Crimes ?  La foi la plus belle ? Il faut être bien criminel et pervers pour l´affirmer !»   Musengeshi Katata

(04 Octobre 2006 18H40)

Darfour, ce n´est pas seulement le nouveau champ de bataille entre le christianisme et l´islam; elle est aussi une poignante accusation contre la race noire inconsciente des dangers que représente la faiblesse face à ces deux cultures de religions prédatrices d´une part, et de l´autre, elle démontre à l´Afrique noire combien la stagnation et le traditionalisme sans développement économique, social, scientifique conduisent à la misère et à l´utilitarisme de tous les bandits et brigands de la terre. Et ici, si vous le permettez, une petite précision sur la France: pendant 23 ans, la France a vendu des armes au Soudan; et pas plus qu´un fils Mitterrand s´y est royalement enrichi. Et depuis qu´on y avait découvert de l´uranium et divers minéraux et métaux apparentés aux richesses minières du Congo, la France s´en est mêlée pour préserver des intérêts qui n´étaient pas toujours ceux de la paix. Le Soudan représente aujourd´hui le réveil industriel de l´islam qui, lentement mais non moins sournoisement, se rend compte de la valeur future de possessions de matières premières géopolitiques. Colin Powell? Plus faux que cet homme, il n´y a que Kissinger; c´est dire que tout l´occident est bien conscient du danger et de l´infamie islamique au Soudan, mais elle a contribué pendant 23 ans de guerre civile entretenue sciemment à priver ce pays de stabilité et d´avenir économico politique. Et maintenant qu´il n´y a pratiquement qu´un status quo pourri et insalubre à défendre, on confia l´affaire à Kofi Annan qui, naturellement ne pouvait plus rien faire pour personne, à part essayer d´inciter à la paix et à la responsabilité des parties belligérantes envers l´avenir. On le voit aussi dans cette affaire combien Kofi Annan a été instrumentalisé et déjoué, de sorte que aussi tapageuse et démonstrative fut son intervention, elle ne fut plus capable de changer quoi que ce soit au bourbier que les occidentaux, dans leur rapacité et leur illogisme cupide et borné par le court terme, avaient érigés. Ceux qui en profitèrent et en profitent aujourd´hui avec des abus et des exactions impunies aux populations noires, ce sont naturellement les islamistes et leur partiale et ténébreuse charia. Quand deux se battent autour du fromage, dit-on; un troisième en profite. Ceci encore une fois pour rappeler aux noirs africains à quel point l´islam ou le christianisme lui sont néfastes et antagonistes, et qu´il est grand temps que les noirs cessent de se faire refouler vers le sud du continent, comme ce fut le cas depuis le 7ième siècle lors de la conquête enflammée de l´islam. Mais l´avons-nous tous compris ? J´en doute sincèrement, sinon l´élite au pouvoir actuellement en Afrique noire se comporterait différemment, plus consciemment, et bien plus attelée à construire et à conforter l´avenir, plutôt que de se laisser bêtement déjouer , piller et avilir par la francafrique ou par un islamisme sournois.

Musengeshi Katata.

Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu

munkodinkonko@aol.com