Une femme dans toute sa splendeur et son élégance militante

La grandeur d´aimer et de défendre la liberté

« Aux âmes bien nées, la valeur n´attend pas le nombre des années… » Corneille

Commentaire sur Afrikara (23 Décembre 2006 12H45)

Angela, ce n´est pas seulement une femme tout court, c´est la conscience et le sens humain dans sa plus élégante ovation. Et même si nos avis politiques divergent sur son passé communiste, elle a fait la preuve qu´elle ne se laissait pas enfermer derrière un formalisme fonctionnel quelconque, mais que ses ambitions humaines et politiques restaient nobles et libres. Ses admirateurs du monde entier et moi-même retiendrons en elle une compagne idéale dans la lutte contre l´injustice sociale, la discrimination et le racisme. Cette femme prend une place immuable auprès de femmes telles Kimpa Mvita, Aminata Traoré, et bien sûr les Pharaones noirs oubliées du Soudan. Ce qui prouve, pour tous ceux qui sont aveuglés par leur phallocratisme, que les femmes sont bien à la hauteur de leurs responsabilités sociales et humaines, qu´elles ont autant de caractère, d´endurance et de vision que les hommes. Et qu´il serait grand temps qu´on reconnaisse leurs talents, pas seulement au service de la masculinité, mais bien sur les voies de recherche et de construction d´un avenir d´harmonie, d´équilibre et d´équité. Parce que c´est là, dans cet idéal fervent que l´amour de la liberté et de la réalisation humaine nous offre ses meilleurs fruits.

Musengeshi Katata.

Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu.

www.realisance.afrikblog.com