Un exemple criant de la gestion incapable et bornée d´une élite abusée et irresponsable.

Au célèbre cimetière des incapables et des illuminés africains

Chers compatriotes,

Le diagnostique sur la situation du Congo est unanime ; nul n’est besoin d’être analyste ou expert pour synthétiser l’état du Congo : un pays dans le coma. Dans tous les pays du monde le moteur de l’économie est alimenté par les investissements ; ce sont eux qui créent les emplois qui eux-mêmes génèrent des richesses.

Tous les investisseurs de la planète ont besoin d’un cadre juridique attractif et d’une main d’œuvre compétente pour s’installer et investir dans un pays. Toutes ces règles élémentaires sont connues de tous à travers la planète et pourtant au Congo rien ne fonctionne comme ailleurs.

Dirigé par un incapable imbu de sa petite personne depuis 30 ans, le Congo est entrain de disparaître en tant que Nation! La bourgeoisie spontanée créée de toute pièce par "Sassou le magnifique" (voir le site des biens mal acquis), par manque d’idée et de savoir faire ne crée pas de richesse et ne sais même plus comment dépenser les valises de billets distribué  "Sassou le magnifique".

Alors que les Congolais manquent de tout et que 95% de ce qui est consommé au Congo est importé, le Congo n’est pas attractif ni pour les touristes, ni pour les investisseurs étrangers. Dès lors la seule solution pour les intellectuels, les cadres et les professionnels Congolais: c’est ou bien de partir du Congo ou alors de se laisser humilier.

Estimé à 3,5 millions d’habitants, aujourd’hui ¼ au moins des Congolais, vivent à l’extérieur du Congo où ils apportent leur savoir dans tous les domaines. Pour rendre le Congo attractif, favoriser leur retour au pays et attirer les investisseurs il faut absolument qu’il y ait une alternance.

Pour que le Coma dans lequel est plongé le Congo n’atteigne pas un point de non retour il faut absolument demander la démission de "Sassou le magnifique". La fin du règne de Jacques Chirac en France est le plus grand espoir pour tous les Congolais à condition qu'on sache saisir la perche qui nous est tendue.

Il est indispensable qu’on fasse un maximum de bruit autour de Congo pour le Congo car maintenant nous savons tous que dès à présent  "le roi est nu".

Patrick Eric Mampouya

Forum Réalisance