Commentaire sur l´article d´Afrikara : Mali : 13ème siècle, une charte universelle antiesclavagiste du 15/12/2006. http://www.afrikara.com/index.php?page=contenu&art=1527&PHPSESSID=aac48ff33b34c423be73350c23b5c060 

Ce glorieux passé…

Parfois je me demande comment diable avec un tel passé l´Afrique n´arrive plus à résoudre ses problèmes. Qu´en est-il donc devenu de cet homme noir faiseur et bâtisseur d´histoire ? Perdu définitivement dans la tourmente du joug confondant du pouvoir blanc ? Aliéné, imitateur saltimbanque sans fierté et sans créativité ? Cherchant plus à se cacher de ses responsabilités, à ruiner son avenir plutôt qu´à l´assumer pleinement et efficacement ? Il serait grand temps que ceux qui se représentent autrement l´avenir de l´Afrique qu´en mendiant ou en quémandant se lèvent et remettent les choses dans le bon sens. Sans cela, même le passé nous devient dur à supporter, tant son éclat de jadis nous déprime et accuse ouvertement la médiocrité actuelle sous laquelle ce continent souffre énormément. Penser que des africains apprenaient et chantaient les louanges des philosophie des lumières...de celles qui plongèrent l´Afrique dans les ténèbres de la dépendance occidentale et du déni de liberté, au lieu, par exemple de s´inspirer, non sans fierté entre autres de cette charte du Mali. N´est-ce pas pénible ? je le pense bien. De là à parcourir le monde ou chanter de sa propre histoire quand on ne sait ni s´en instruire, ni s´en réclamer pour maîtriser le présent et défendre l´avenir...Pure légèreté, et plutôt dévoyé que souverain. S´il faut savoir d´où on vient, qui on est; il ne faut pas oublier d´entretenir et de défendre ces valeurs parce que c´est seulement dans le futur qu´on prend vraiment conscience de leurs riches contenus. Et cela, tout le monde le sait, ne peut pas se faire dans l´ignorance, l´aliénation mentale ou la pauvreté car ce sont des ennemis du passé tant il est vrai qu´ils rendent immédiats, inquiets, de courte vue, immobiliste et incréatif.

Musengeshi Katata.

Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu.

munkodinkonko@aol.com