Les congolais appellent à la lutte contre la pauvreté, la corruption, le pillage et le bradage de leur pays. Un exemple à suivre largement !

Congomami, beta Tangua ; nous n´en pouvons plus !

« Comment pouvons-nous faire comprendre au monde, aux traîtres et aux incapables africains que nous en avons marre de mendier, marre de voir nos femmes et nos enfants être condamnés à la vache enragée, à la rance et inhumaine pauvreté ? Oui, comment si nous ne levons pas la voix et ne protestons pas véhémentement contre les maux et les conditions qui nous oppriment ? »

Africains, sortez de votre attentisme ou de votre passivité ; personne ne nous offrira sur un plat doré la liberté ou l´ambitieux avenir que nous souhaitons à nos enfants. Nous devons nous-mêmes y mettre la main et avoir le courage et la fierté de nous organiser et de nous battre pour les nôtres. Après tout, il s´agit de notre liberté et de celle de nos femmes et de nos enfants.

Vous n’êtes pas tous sans savoir que le 15 octobre 1997 le général Denis Sassou Nguesso s'autoproclamait président de la République du Congo Brazzaville après un coup d'état sanglant déguisé en guerre civile.

Pour commémorer cette sinistre date, nous invitons toutes les personnes, associations, partis politiques, organisations et autres…qui veulent travailler à la préparation de la manifestation solidaire du samedi 13 octobre 2007 à nous contacter.

Une réunion de préparation de cette manifestation sera convoquée une semaine avant cette date pour permettre la mise en commun des initiatives

Notre pays, le Congo, traverse une des périodes les plus sombres de son histoire ; aujourd’hui plus que jamais notre pays a besoin de tous ses enfants.

La communauté internationale, les forces vives progressistes au Congo, la totalité de la diaspora Congolaise parsemée dans les quatre coins du monde s'accordent pour reconnaître la responsabilité de la dictature du général Denis Sassou Nguesso dans cette débâcle sans précédent.

Seules les résistances  actives des populations, de la société citoyenne, des forces politiques démocratiques de l'intérieur et de l’extérieur du territoire Congolais, par une pression continue et motivée, pourront mettre fin à la catastrophe de mauvaise gérance et d´avilissement humain qui nous menace, nous et les nôtres depuis trop longtemps.

L'histoire de notre pays nous prouve à suffisance que lorsque ces organisations étaient unies, contre les dictatures les plus sanguinaires, des victoires étaient possibles.

N´oubliez pas, Chers amis et compatriotes, que la diversité des organisations n'est pas un handicap en soi ; elle peut être une force dès lors qu’elle est mise au service d’une plate forme d’actions revendicatrices aboutissant au sain et équitable changement espéré.

Nous mettons une plate forme d’action permettant de mutualiser le travail de chacun d’entre nous, individuellement, avec son organisation, son association ou son parti politique.

Nous nous tenons à votre disposition pour vous donner toutes les informations utiles.

patrickeric@aol.com, mafimba.guy@neuf.fr, martial.bouloud@9online.fr, bentoung@orange.fr , efl_loubs@yahoo.fr 

P.R.D.C. (Plateforme pour la Restauration de la Démocratie au Congo Brazzaville)

Pour le changement et le départ de Sassou Nguesso !
Pour un Etat de Droit, d´espoir et de liberté au Congo !

Patrick Eric Mampouya