Depuis quelques temps, ces adeptes du retour au Royaume du Congo se manifestent par des confrontations brutales avec ceux qui ne sont de leur avis d´une part, et de l´autre, avec les agents de l´ordre du gouvernement Kabila.

Illumination et fausseté de réalisme positif

A la fin, je vais finir par croire que quelque chose ne tourne pas rond dans les cerveaux africains. Ils ont cette fâcheuse habitude de se donner de faux moyens...pour prétendre à des buts tout aussi cabalistiques. Au lieu de se préparer à mettre sur pied une technologie leur permettant, sous la maîtrise des sciences et de la connaissance, de doter leurs sociétés de moyens efficaces de réalisation, ils achètent, importent, aiment le clé sur porte et les projets gigantesques autant ruineux qu´inefficaces à leur développement.

Tous prétendent aspirer à la liberté, mais leurs gouvernements et leurs élites aliènent à qui mieux mieux autant les moyens financiers restreints de leurs peuples qu´ils se laissent corrompre et impliquer dans des décisions, des attitudes qui étaient loin de produire ou de défendre la liberté de leurs pays réciproques. Diable, que se passe-t-il en Afrique ? Serait-on à ce point abruti ou aliéné pour ne pas se rendre compte qu´on enrichissait, avec l´importation, des étrangers tout en ruinant le travail et la créativité des siens ? L´argent, les moyens financiers ainsi perdus revenaient sous forme d´armes, de bibelots et de produits excédentaires qui envahissaient notre continent et l´enfonçaient dans la dépendance improductive ! Faut-il être vraiment aveugle pour ne pas l´avoir vu ou compris ?

L´occident (ainsi que la Chine et autres) consommaient nos matières premières à une vitesse effrayante. Si avant la fin de ces produits et minerais rares qui nécessitaient des milliers d´années pour se conformer, nous ne sommes pas arrivés à être rassurés dans nos efforts de développement, et si nous ne sommes pas arrivés à maîtriser les techniques appropriées et les sciences adéquates nous permettant de garantir et de protéger l´avenir de nos enfants, ce sera la catastrophe. Personne ne l´a-t-il encore compris ? L´Arabie Saoudite, bien. Elle court à se doter le plus rapidement que possible d´un Etat moderne fonctionnant. Et ce pays investit...dans l´énergie solaire !

Croire donc, comme le font aujourd´hui d´une façon autant grotesque que primitive les adeptes du Bundu Dia Kongo qu´il ne s´agit, pour vaincre ses problèmes et se guérir de tous ses complexes, que de s´agrandir en territoire et en prétentions qu´on était incapable de tenir...J´ai bien peur qu´on ne soit là en train de commettre l´erreur que les occidentaux ont commis des siècles durant pour en revenir tristement à leurs points de départ. Et depuis, ils ont honte de la traînée de sang, de larmes, d´injustices et d´abus de droit que dans leur criminelle et aveugles épopées ils se permirent. Aujourd´hui qu´ils se rendent compte qu´ils sont dépendants des matières premières et des marchés commerciaux et financiers de leurs victimes d´hier, leur embarras est encore plus grand.

Et au demeurant, pour garder les pieds sur terre, et rester réaliste, des gens qui ne sont pas parvenus à doter leurs villes de canalisations appropriées, d´eau de boisson pure, qui ne sont pas encore parvenus à scolariser tous leurs enfants et leur donner l´instruction dont ils ont besoin pour réaliser le progrès...qu´est-ce qu´ils ont à faire des troubles et à émettre des revendications territoriales, que diable ! N´est-il pas grand temps de prouver que l´homme noir était à la hauteur des défis rationnels et créatifs des temps ? Qu´il savait dans quel contexte historique il vivait et savait répondre aux exigences de ses propres ambitions de liberté et de souveraineté ? Qu´il savait protéger et défendre efficacement l´avenir et les droits de ses enfants ?

Je  pense bien qu´il est grand temps qu´on cesse d´enfumer son monde en Afrique avec des politiques cabalistiques, qu´on en revienne à plus d´intelligence logique et stratégique et de bon sens au lieu de se ridiculiser dans des attitudes infantiles qui nuisent plus qu´elle ne servent à l´avenir de nos enfants, à celle de notre liberté ou à notre souverain développement tout court. je sais qu´il est frustrant et plutôt rageur de se rendre compte que l´élite au pouvoir n´est pas à la hauteur de ses devoirs. Mais qui donc a élu cette élite et lui a donné les rênes de gestion et de gouvernance du peuple dans ses droits et de ses biens ? Alors, si on veut changer les choses, il vaudrait mieux commencer par se doter de gens capables et consciencieux. Plutôt que de se choisir des parvenus incapables et bornés. Sans cela rien ne changera. On tournera en rond comme on le fit depuis 600 ans, sans autre espoir que de subir les lois et les critères sociohistoriques des autres. On connait la suite.    

Musengeshi Katata

Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu

Forum Réalisance