Commentaire sur l´article : http://www.africamaat.com/Les-premiers-mathematiciens-de-l 

Les premiers mathématiciens de l’histoire universelle étaient africains !

Aujourd´hui mieux qu´hier toutes ces vérités sont connues, ainsi par ailleurs que la découverte au Congo de la RDC des Bâtons d´Ishango. Ce qui désarçonne et plutôt surprend, c´est la décrépitude actuelle de l´Afrique noire. Et on se demande si ceux qui prétendent que les africains se sont abrutis, qu´ils manquent de réalisme ; si ceux-là ne disent pas la vérité. Autrement, comment diable expliquer ce vide complet qui a enseveli la gloire et l´érudition africaine passée ? Et je pense qu´il est temps, pour tous ceux qui se disent africain et aspirent à la renaissance de ce continent et de ses cultures, de prouver autrement qu´avec des mots et des afflux de compliments envers eux-mêmes, que l´africain est bien digne de son brillant passé. Parce que sinon il continuera à s´expatrier en occident pour vivre mieux que chez lui, ou à s´y instruire et se spécialiser tout en affirmant que l´Afrique avait été le centre de la connaissance. A ce petit jeu-là, n´importe quel parvenu ou menteur peut briller. N´est-ce pas curieux, si pas choquant que l´africain aie à l´étranger une vie plus organisée et plus confortable que ne lui offre son propre continent ? Question de fierté et d´ambition pour soi-même ? Si nous sommes réellement ce que nous prétendons, il est grand temps de changer les choses au mieux sinon nous perdons notre crédibilité. On ne peut pas, en effet, se couvrir de compliments de grandeur à longueur de siècles et de décennies pendant que la réalité, elle, disait tout autre chose. Comme on ne peut pas se laisser berner, dévoyer et corrompre par un occident hégémonique et dominateur ou se laisser enfermer dans ses propres traditions orales dépassées tout en prétendant qu´on savait ce que c´est que la liberté ou le progrès !

Tout cela doit nous réveiller et nous dire qu´il est temps, grand temps de remettre les choses dans leur sens normal.

Musengeshi Katata

"Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu" 

Texte de référence cité : Philosopher et mourir de faim: http://realisance.afrikblog.com/archives/2005/12/22/1139797.html 

Forum Réalisance