Si le président de l´IOC Jacques Rogge dit : „ces jeux ont été extraordinaires“… „La Chine s´est ouverte au monde, le monde a plus appris de la Chine et la Chine a plus appris du monde. Je crois que cela s´avèrera positif dans l´avenir. “ il n´exagérait ni ne cachait rien. La Chine a prouvé un don exceptionnel d´organisation à domicile du plus grand rendez-vous international qui existe au monde.

 

La signature d´un géant ambitieux et fier de son savoir faire

 

Quand le rideau est tombé avec une élégance toute féerique, c´est à peine si on ne regrettait déjà pas que ces quinze jours soient arrivés à leur fin ; tant la Chine, il faut sincèrement l´avouer, nous avait tous enchanté. Certes, il y a eu ceux qui auraient bien aimé qu´on parla de dissidents, de pages Internet bloqués…de tout ce que l´occident aimait à reprocher à la Chine tout en oubliant elle-même que ni dans son histoire, ni même aujourd´hui où en Afrique et ailleurs, comme à Accra au Ghana, ou il y a encore quelques temps à Abidjan en Côte d´Ivoire, sciemment, on y déversait ses déchets toxiques ou ses ordinateurs délabrés. Ou encore cette histoire de 103 enfants enlevés au Tchad…Non, il ne faut pas croire que la Chine, pour certaines choses, ne méritait pas critique, loin de là. Mais les Jeux Olympiques sont de nature sportives, comme l´IOC, vouloir aller jouer les Jésus Christ en Chine quand soi-même on avait la conscience historique tourmentée par les plus sales cochonneries de l´histoire humaine…Il faut tout de même posséder une petite dose de retenue…et d´humilité. Surtout si ce pays, comme le disait un touriste allemand interviewé sur la rue è Pékin „ Il ne faut pas oublier l´effort gigantesque qu´a fait ce pays pour rendre possible le bien-être de ses 1,3 milliards d´âmes. Seulement avec la démocratie plein la bouche on n´arrive pas au succès ; il faut aussi de l´effort, de la discipline, de l´assiduité… “ 

Ô combien vrai a été cette remarque publique. Il suffirait de regarder les africains s´égosiller autour de la démocratie et des droits humains…pour se rendre compte qu´on les menait de plein jour en bateau. La démocratie n´est pas le but de n´importe quel société ; c´est un instrument de gestion et de fonctionnement politique de la société. Le bien être des individus, leurs réalisation ou l´assagissement de leurs tourments, par contre, sont le premier devoir de toute société humaine ! L´occident elle-même ne prend le mot de démocratie si pompeusement en bouche que depuis qu´elle s´est industrialisée et qu´elle a donné un bien être respectable à ses sociétés. Avant, elle avait fait les quatre cent coups de par le monde : depuis l´esclavage jusqu´aux assassinats d´élites du tier5s monde ou aujourd´hui encore avec une francafrique sournoise et criminelle tout en jouant faussement le démocrate et le civilisé. Il n´y a que les africains qui ne se rendaient pas compte aujourd´hui qu´ils payaient depuis longtemps les factures occidentales de main d´œuvre gratuite hier avec l´esclavage, aujourd´hui avec le pillage de matières premières, l´immigration forcée des élites africaines, ainsi que l´envahissement commercial de produits agricoles et industriels au prix de dumping…ce africains achetaient eux-mêmes leur appauvrissement et leurs misères. Celui qui jouait à ce jeu pouvait-il encore aller en Chine jouer les Saints Michels ? Il faut en avoir le toupet, oui… 

L´idéal, ne nous en cachons pas, c´est que la démocratie, le respect des droits et des libertés avoisinent avec le progrès et le bien être de la société. Ces qualités culturelles donnent à la société un cachet de maturité de sa philosophie sociale qui place, dans toute appréciation sociohistorique, cette société en haute estime humaine. Mais aucune société jusqu´aujourd´hui n´a été capable de réunir toutes ces conditions en même temps. Les grecs avaient beau philosopher sur la démocratie, ou même les romains ; cela ne les a pas empêchés de faire des esclaves ou d´en justifier juridiquement la détention. Or, et c´est de logique primaire, priver à un être humain de ses droits civils ou humains ; c´est mettre fin ipso facto à toute prétention démocratique aussi humbles oient-elles. Car on ne peut pas se donner des droits et des libertés qu´on refuse aux autres pour quelques raisons fallacieuses ou gratuites que ce soit ! Il n´y a que les racistes et les esclavagistes pour prétendre après coup à la démocratie pour cacher leurs méfaits en se donnant ainsi une fausse peau de mouton. 

Non, je crois que l´occident est drôlement mal à l´aise face à une Chine qu´on croyait incapable…après tout lors de la guerre des boxers on l´avait bien humiliée en lui  vendant de l´opium pour…un médicament occidental ! Curieux tout ce que l´histoire occidentale peut mettre à jour, n´est-ce pas ? Aujourd´hui cependant ces mêmes européens et américains condamnaient énergiquement la consommation de ce « médicament » chez eux ! Et pourtant, même au parlement européen des traces précises furent relevée : là où tous étaient innocents. Légalement. 

Toute ceci ne veut en aucun cas dire que la Chine devrait continuer à priver ses citoyens de droits ou de libertés ou même soutenir en Afrique comme au Soudan des régimes criminels. Tout s´apprend, dit-on ; surtout si les gens ont réussi à se sortir de la pauvreté et des tracas primaires. Et ici la Chine a fait la preuve qu´elle était à mesure de respecter et de promouvoir librement les attentes et les rêves de ses enfants en leur garantissant un avenir puissant et remarquable au monde. Cela, je le sait, ne plait pas à tout le monde parce que, cela se voit déjà, ce pays a un potentiel et un dynamisme économique et financier quatre à cinq fois plus grand que celui des Etats-Unis. Et pratiquement, c´est la fin de l´hégémonie occidentale sur le monde que la Chine a déclenché. 

Nous nous souhaitons tous, c´est évident, une Chine puissante ; mais aussi une Chine qui apporte quelque chose de nouveau au monde, au lieu de venir reproduire les mêmes antagonismes ou les mêmes alliances méprisantes des droits et des libertés humaines que le capitalisme de la colonisation et la francafrique a entretenu partout dans les pays sous développés. Les conséquences pour les pays qui ont subi ce joug capitaliste et ses perversions ont été profondes; elles ont contredit le développement de ces pauvres victimes en leur infligeant des mentalités surfaites et aliénées ayant difficile à se motiver adéquatement à leurs propres indépendances et libertés de réalisation. Ici la Chine pourrait faire beaucoup en soutenant, contrairement aux occidentaux, l´évolution économique positive de ses clients de demain. Et espérons qu´elle emploiera son influence grandissante pour pacifier les conflits de la faim et du pouvoir révolté ou désaccordé qui abondaient en périphérie incertaine et désarçonnée. Mais tout cela n´est qu´un vœu. Mais puisque cette Chine a prouvé qu´elle était ambitieuse, peut-être poussera-t-elle son ambition jusqu´à aimer la liberté et la démocratie qui se fait autrement qu´avec le crime, l´esclavage ou l´escroquerie des pauvres. Qui sait ? Elle s´est déjà donné beaucoup de peine pour purifier l´air qu´ont respiré les athlètes et les touristes des jeux…Tout est possible si la Chine le veut ; il suffit seulement d´y mettre de la bonne foi.

Musengeshi Katata
Muntu wa Bantu Bantu wa Muntu
 

Forum Réalisance