Des maux et de la crise…

 

La rage du président Sarkozy ces derniers temps doit être sans limite : d´abord la caisse d´épargne française perd 600 millions € dans le casino américain de la crise économique, puis son compte personnel en banque est littéralement dévasté par un hacker, et enfin vient ce scandale à la FMI avec un Dominique Strauss-Kahn que les amours particuliers avaient contraints à avantager sa concubine Piroska Nagy, la femme de l’ancien président de la Banque centrale d’Argentine, Mario Blejer, lors de son départ du FMI. Il lui a notamment fait cadeau d´une indemnisation de sortie de loin plus généreuse que ne l´y avait droit un cadre de son rang.

 Pour la banque, les trois responsables sont virés. Et pour le compte personnel de monsieur le président, la banque fera certainement diligence ; encore que c´est bien fâcheux qu´une banque se laisse, avec quelques frappes électroniques, déjouer ainsi. Combien a été la perte ? Sûrement quelqu´un qui a pensé qu´aux approches de Noel…il ferait bon de faire appel à la légendaire générosité sarkozienne. Question de venir à bout de la crise qui frappe tout le monde…Cela peut encore être réparés. Mais l´histoire la plus piquante est celle de Dominique Strauss-Kahn bien connu semble-il pour son glouton appétit sexuel. Mais cette fois-ci il risque vraisemblablement de perdre son poste comme son prédécesseur Paul Wolfowitz, contraint à la démission pour avoir octroyé une généreuse augmentation de 36% à sa compagne qui travaillait sous ses ordres.

 Le FMI semble une bien grande famille où les chefs, d´où qu´ils viennent, prennent bien soins de leurs amours en leur concédant des primes de lit considérables. Aux frais du FMI. En tout cas, après la publication dans le journal de la Wall Street de l´article divulguant les détails de ces liens charnels, le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé l’ouverture d’une enquête qui sera menée par un cabinet d’avocats de Washington et devrait présenter ses conclusions à la fin du mois.

 Et déjà de partout on entend déjà de nombreux encouragements des milieux politiques français au pauvre Strauss-Kahn et à sa détresse…faut pas ; après tout il a eu les délices de la dame et a refilé la facture au monde entier. Et aux dernières nouvelles la belle Piroska Nagy serait, aussitôt son départ de la FMI,…réengagée par la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD). Une question de qualification ou une question d´arguments bien palpables ? Le moins qu´on puisse dire, en tout cas, dans cette affaire, c´est que même en temps de crise, le sexe, lui fonctionne plutôt  bien ; surtout si la facture est payée par les autres. Mais je doute fort, après le scandale de Wolfowitz, que les américains ainsi que l´opinion publique internationale, laissent Dominique strauss-Kahn cuver voluptueusement de ses souvenirs charnels à la FMI... à son poste. And justice for all.

 Musengeshi Katata

« Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu »

 

Forum Réalisance.