Cette guerre, nous l´avons vu venir ; elle est causée par le Coltan, l´or et le diamant dont regorge toutes les régions de l´Est du Congo jusqu´au Kasaï. Mais aussi par la faiblesse et l´incapacité des gouvernants actuels de Kinshasa à relever économiquement la RDCongo. Et depuis que la crise économique et financière a pris l´Amérique conservative et la Grande Bretagne à la gorge, ces pays ont mis Kigali et son Poulain Laurent Nkunda en devoir d´ouvrir ce lucratif marché pour eux.

 La RDCongo entre la peste et le cholera

 

Toutes les raisons évoquées par Laurent Nkunda pour activer la guerre, ou même la justifier viennent de l´intérêt rapace que cultive la grande Bretagne, l´Amérique et l´Allemagne envers les minerais précieux de Coltan, d´or et de diamant dont regorge le sol à l´Est du Congo. Et le plus grand instigateur de cette guerre fratricide n´est autre que Colin Powell et ses amis néo conservateurs américains, britanniques et allemands.

 Au moment où la crise économique et financière bat son plein et ronge les valeurs immobilière, les actions et que les placements ou investissements sont devenus risquant et sans le moindre assurance, les métaux précieux prennent une valeur nouvelle en ce qu´elles permettent aux capitaux de trouver un lit conservatoire de valeur sûr et sécurisant. Par ailleurs, le Rwanda, comme l´ironie le veut, a perdu beaucoup de ses capitaux placés aux Etats-Unis et en Angleterre. L´heure pour les conservateurs de presser Kigali à réactiver son rebelle Laurent Nkunda afin d´entrer officiellement en possession des richesses congolaises. Une campagne discrètement menée aux Etats-Unis tente à justifier ou, du moins, donner audience aux prétextes fallacieux selon lesquelles, par exemple Nkunda serait contre le Deal de troc de 9 milliards $ entre la Chine et la RDCongo.

 Tout ce temps que Nkunda contrôlait la région, ces minerais ont été frauduleusement exploités ; pourquoi Nkunda risquerait-il une guerre pour…s´emparer de tout le Congo ? Eh oui, Nkunda n´est pas sans ambition de pouvoir, loin de là, il en est dévoré. Et sachant que Kabila n´était autre chose qu´un imposteur rwandais qui avait réussi à tromper les congolais, lui Nkunda qui est né au Congo et de père et mère congolais se sent trompé. Ses alliés des milieux d´affaires belges, sud africains, anglais et américains, après s´être rendus compte de la faiblesse du pouvoir de Kinshasa incapable d´organiser et de gérer efficacement ce pays, ont poussé à la concrétisation d un changement de pouvoir leur ouvrant plus large perspective d´exploitation. La solde des soldats congolais étant irrégulière et maigre, la situation économique mettant les congolais plus à mal qu´à l´euphorie, les conditions d´une relève armée était réunie.

Dans toute cette histoire, Joseph Kabila ne fait pas bonne figure. Non seulement il a sous estimé le feu couvant qui montait à l´est, il n´a pas du tout brillé ni dans la promotion du pays, ni dans les investissements créant emplois et relevant l´état économique déplorable de ce grand pays. Les belges avaient beau grogner, faire des remarques et inviter à plus de diligence et d´efficacité ; rien ne semblait sortir Kinshasa de ses illuminations. Il est vrai qu´aller au pouvoir, tout le monde le veut en Afrique où rien ne marche et où les salaires sont misérables ; mais exercer le pouvoir efficacement en pays sous développé où tout est à concevoir et mettre sur pied, cela n´est pas donné à tout le monde. Il faut des capacités imaginaires, intellectuelles et organisationnelles infatigables et douées. Ainsi qu´une vision réaliste, certes, mais généreuse et positive de l´avenir des siens. De rares qualités qui sont rarement communes.

Nkunda se prétend être plus averti et plus doué que Kabila. J´en doute. Et je crains que de médiocrité en médiocrité, le peuple congolais ne se voie accepter le choix entre la peste et le choléra. Cette guerre qui vient après une autre qui avait coûté en 10 ans prés de 5 millions de vies humaines disqualifie autant l´un que l´autre des belligérants. Et si Kabila se rendant compte de ses déboires économiques veut au moins se débarrasser de Nkunda pour jouer aux élections de 2011 l éternelle carte de vainqueur de rebelles, il a déjà perdu sa crédibilité et la confiance du peuple congolais. Parce que lorsque celui-ci regarde dans son plat ou dans ses poches, ses larmes sont abondantes. Et désespérées. Croire qu´il sera réélu est de la plus grande illusion. Trop, c´est trop.

 Croire que Laurent Nkunda est plus doué que Kabila est tout autant une spéculation qui n´est fondée sur aucune preuve. Et il est même probable qu il soit vomi par les populations épuisées et traquées par des guerres meurtrières où elles perdirent leurs femmes, leurs enfants, leur sécurité, leurs derniers haillons de biens…pour aboutir, comme avec Kabila à manger la vache enragée servie chaque jour par les bourdes économiques d´un incapable notoire se prêtant des dons de génie social.

 Dans cette guerre nouvelle, hélas, encore une fois, c´est le peuple congolais qui va en payer les frais douloureux et dramatiques. L´ONU fait déjà figure de touriste tropical désintéressé. Après tout, que peut faire l´ONU si les dessous des cartes sont volontairement truqués par quelques mains sournoises et rapaces occidentales ? L´existence même (ou la tolérance d´un Nkunda et de ses forces armées) sur le territoire congolais est une contradiction en soi, parce qu´alors on pouvait se demander : qui était donc, ou qui détenait la légitimité du pouvoir ? C´était comme si quelqu´un voulait mettre le feu à votre maison, et la police venait assister sans rien faire aux débarquements de ses bidons d´essence. Aussitôt que la police aura tourné le dos, cette maison ne va-t-elle pas s´envoler en fumée ? Si cela s´appelle défendre ou protéger la paix…On se rappelle du massacre génocidaire du Rwanda, du Kosovo…tous ne sont plus là pour apprécier de la célèbre et légendaire paix de l´ONU où ceux qu´on devait protéger sont charcutés devant les yeux scandalisés du monde entier. L´ONU a aussi assisté, plus coupable qu´innocente, pendant que devant ses yeux Patrice Lumumba, le premier ministre élu d´un pays indépendant était illégalement arrêté et plus tard honteusement assassiné...         

Musengeshi Katata

« Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu »

 

Forum Réalisance