Interview accordée à Jean-Marie Vianney
Réalisateur, Présentateur Afrique Plus
65 University Pvt, Suite 0038
Ottawa, Ontario
K1N 9A5
www.chuo.fm
www.afriqueplus.net

 

Afrique plus : Monsieur Musengeshi, maintenant que nous sommes tous revenus sur terre, pouvez-vous nous dire ce que ce symbole Obama signifie pour nous et pour le monde dans ces dures moments de crise économique et financière ?

Musengeshi : Cette victoire électorale est d´abord une victoire américaine : celle d´une Nation qui a montré, encore une fois au monde entier, qu´elle était bien ou à raison le leader du monde libre parce qu´elle savait, plus que toute nation du monde, vaincre ses tabous et ses complexes beaucoup plus élégamment que n´importe quel pays sur la terre. Ceci est une puissante victoire pour la liberté et la démocratie américaine. Et pour le monde entier et la race noire. Un signe que la liberté ou la démocratie ne dépendant ni de la couleur de peau, ni des origines, mais bien de l´intelligence et la grandeur avec laquelle nous sommes prêts à défendre ses plus belles valeurs.

Afrique Plus : Et vous croyez que la race noire a été honorée dans cette victoire, qu´elle peut espérer demain être mieux traitée et considérée qu´hier ? Peut-elle se remettre à rêver parce que tout est revenu en ordre ?

Musengeshi : C´est là le drame : tout ne fait que commencer. Bien au contraire cette victoire va mettre l´homme noir à l´épreuve. Si hier il était sous estimé, aujourd´hui on lui donnera sa chance, certes, mais il doit bien prouver son talent. Et pas seulement en protestant ou en se plaignant. Il doit montrer, comme Obama l´a fait durant sa longue et rude campagne, qu´il était, entre McCain et lui, simply the best, et que l´idéal qu´il poursuivait et prônait n´était rien d´autre que la plus belle version du rêve américain !

Certes jamais symbole n´a été aussi frappant et adulé que la victoire d´un Obama à la présidence américaine – et retenons ici, pour tous les noirs du monde entier qui croyaient être les mal aimés, être les éternels préjudiciés, ou même les parias de la terre, que le monde entier a fêté ce moment avec nous -  jamais un président n´a été si attendu et espéré par le monde entier. Cela avait certainement aussi à voir avec les bourdes d´un George Bush, mais pardon, l´homme est brillant, intelligent, charismatique et humble dans la victoire. Si ce n´est pas la meilleure cuvée politique de l´histoire américaine !

Afrique Plus : L´homme noir peut-il se reposer ou peut-il attendre que désormais tout ira bien, que ses droits et ses intérêts seront respectés mieux qu´hier ?

Musengeshi : C´est là le drame : le recouvrement vient à peine de commencer. L´homme noir vient de recevoir le sceptre de sa reconnaissance en tant que partie prenante de la liberté et de la démocratie humaine. Mais il doit prouver que c´était à tort qu´il avait été sciemment préjudicié et empêché à exercer ses droits et ses libertés. Il doit les recouvrir par le travail, la créativité et l´imaginaire et montrer qu´il est digne de porter le poids de sa propre destinée. Avec brio. Nous sommes, ne l´oublions pas, tous en concurrence continue face aux meilleures idées et aux meilleures solutions dans la conduite et la défense de notre réalisation sensible.

Afrique Plus : Monsieur Musengeshi, vous qui vivez en Allemagne, pouvez-vous nous dire comment ce pays a vécu ou reçu l´élection d´Obama, le premier noir président des Etats-Unis ?

Musengeshi : Ah, c´est curieux : toute l´Allemagne a dès le départ, adopté cet homme et soutenu sa campagne. Lorsqu´il vint à Berlin 200.000 supporters se déplacèrent pour le voir et l´acclamer. Un record. Aucun politicien allemand n´a jamais déplacé autant de militants. Même pas 20.000. Obama est un phénomène qui a été reconnu et adopté par le monde entier. Les français se sont plaint parce qu´il n´avait pas pris le temps de faire un speach à Paris…C´est le premier président élu par le monde entier. Et du coup tout le monde fait confiance aux américains et leur pardonne les gaucheries de Bush. C´est une bonne chose pour ce pays qui n´est pas seulement peuplé de criminels ou de menteurs.

Afrique Plus : allons-nous enfin voir résoudre le problème palestinien, par exemple, la fin de guerre d´Irak…allons-nous enfin vivre en paix et retrouver la prospérité en maîtrisant la crise économique et réduire la pauvreté dans le monde ?

Musengeshi : Je le pense bien. En tout cas, les efforts qui vont être faits seront d´une qualité plus efficace et sincère que ceux entrepris par l´administration Bush.

Afrique Plus : Bien, monsieur Musengeshi, espérons-le vivement. L´espoir fait vivre. Et Obama nous a ouvert une bien belle promesse que cet espoir est possible. Cela dépend de nous tous. Je vous remercie, monsieur Musengeshi pour cette interview. Ah, à propos, j´ai lu sur votre blog Forum Réalisance.com que vous saviez qu´Obama allait gagner les élections ; puis-je savoir si c était purement fanatique, le désespoir ou…était-ce tout simplement de la sorcellerie africaine ?

Musengeshi : Non, pas de sorcellerie, pas de désespoir non plus. Nous avons, dès le début de sa campagne analysé et suivi tout son discours politique. L´homme est brillant et doué ; peut-être le président le plus doué intellectuellement sur terre. A part Hillary qui était une femme très intelligente, McCain ne faisait pas le poids, comme on l´a vu. Et il est vrai aussi que cet homme Obama s´est présenté aux portes de l´histoire Just in time. Le monde entier a su admirer son élégance éthique et morale. C´est beaucoup. Tout le monde entier s´est retrouvé dans son discours politique. Toutes les conditions d´une grande victoire étaient réunies. Et n´oublions pas que le peuple américain, malgré les sombres taches de son histoire, est un peuple progressif. Cela a fait le reste.

Afrique Plus : Bien, je vus remercie, monsieur Musengeshi. Bien le bonjour à l´Allemagne…

Musengeshi : C´est moi qui vous remercie ainsi que tous les auditeurs d´Afrique Plus auxquels je fais tous mes compliments.

Forum Réalisance