Commentaire sur le brillant article d´Aminata Traoré sur grioo.com : http://grioo.com/ar,zimbabawe_l_insoumis_et_le_bouc_emissaire,15947.html

 

Sortir victorieux de l´impasse à tout prix

 

Il faut cependant en venir à décanter cet antagonisme malgré tout. ( 20/12/2008 18:17 )
Brillante analyse qui rejoint à tous propos nos conclusions. Seulement, il faut reconnaître aussi que Mugabe doit se sortir de l´impasse. Or, comme tous les africains qui négligent l´économie et ses rouages confondants, il n´a pas pris la peine de s´en rendre maître. Car on doit bien se demander: que font donc les entrepreneurs zimbabwéens pour redresser ce pays, employer et produire ? Attendent-ils tous que les blancs reviennent pour leur dire ce qu´ils doivent faire ?
L´occident, dans sa fausseté jouera toujours les salauds, surtout les anglais dont l´intrigue et la fausseté dans l´histoire sont légendaires. Mais pour Mugabe ou tous les chefs d´Etats africains, il faut des résultats, que diable!
A mon sens les africains négligent tous l´impact de l´économie sur leur développement. Or, cette économie est faussée et orientée sournoisement par les occidentaux vers leurs intérêts. Il faut non seulement vouloir exercer le pouvoir en Afrique, il faut aussi réorienter l´économie vers les besoins et les impératifs africains. Et naturellement lutter sans le moindre compromis contre la sangsue occidentale.
Si les africains savaient combien et comment on les tue à distance, ils en seraient révulsés. Cette crise terrible dans laquelle nous allons connaître l´enfer va prouver combien invisibles et non moins contraignantes peuvent êtres les armes économiques et leurs inévitables méfaits.
Et malgré tout les africains doivent apprendre à mieux se battre, mieux produire, mieux réfléchir et s´organiser afin de contrer cette machination immonde qu´on a élevé contre eux. Il ne s´agit plus des droits des hommes, puisqu´ils sont sciemment lésés par les occidentaux quand ils le veulent, ou de civilisation ou encore de quoi que ce soit. Il s´agit de bien plus: du droit légitime qu´ont les africains à se développer, à entretenir leurs cultures et donner à leurs enfants un meilleur avenir que la pauvreté et la mendicité internationale. Mais voilà: il faut prouver qu´on le veut à tout prix et qu´on est près à en produire les moyens. Or se laisser berner éternellement comme cela a toujours été le cas jusqu´aujourd´hui, croire à des promesses sans lendemain, courir dans des conférences trompeuses ou s´aliéner comme le font beaucoup de chefs d´Etats africains; tout cela ne prouve pas qu´on veuille en sortir au plus tôt. Il faut donner un autre visage des africains au monde: celui d´africains qui aiment leur culture, leur avenir et qui sont déterminés à s´élever par eux-mêmes pour eux-mêmes.

Musengeshi Katata
"Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu"
Forum Réalisance