Je suis encore content de vous revoir sur hi5.

rien de plus que t'encourager de nouveau pour tout ce que tu fais pour la réhabilitation de l'homme noir.

 

Chers amis, Plusieurs personnes entrent et sortent de nos vies. Seuls les vrais amis laissent une empreinte sur nos cœurs. Contrôle-toi avec ta tête, supporte les autres avec ton cœur. Si quelqu'un te trahit une fois c'est sa faute. S'il te trahit deux fois c'est ta faute. Les grands esprits discutent d'idées, les esprits moyens discutent des événements, les petits esprits parlent des autres.

Qui perd de l'argent, perd beaucoup, qui perd un ami perd encore plus, qui perd la foi perd tout. La beauté des jeunes c'est une erreur de la nature, la beauté des personnes âgées c'est une oeuvre d'art.

Apprends des erreurs des autres, tu n'as pas le temps de faire toutes les erreurs. La vie n'est pas assez longue, hier c'est de l'histoire, demain c'est un mystère, aujourd'hui c'est un cadeau.  

 

Fils du soleil

Réponse M.Katata

 

Cher ami, cela m´a fait plaisir de vous lire et j´avoue que j´ai été saisi par vos mots. Une chose est certaine dans cette vie: nous jouons tous un enjeu autant précieux qu´irréversible face à nos sentiments et à nos attentes. Ainsi est-il inexplicable à mon sens que certains aient le droit de vivre heureux, de se réaliser, d´autre pas. Or tous nous avons un droit légitime à nous réaliser, jouir de la liberté, parfaire notre culture et notre sensibilité.

En l´homme noir je vois un être humain comme un autre, avec ses devoirs et ses obligations envers lui-même et envers le monde dans lequel il vit. Et je ne vois pas de raison aucune pour laquelle il doit se laisser traiter comme cela a été le cas dans l´histoire, ou encore qu´on lui refuse quelque droit humain que ce soit.

Face à nos erreurs, à nos faiblesses, à nos manquements et même face à ceux qui, grossièrement se sont adjugés des privilèges ou des droits de regard gratuits et illégaux sur notre avenir; nous devons avoir le courage, oui la volonté de relever le défit et repousser ces incurables malheureux dans leur petitesse d´humanisme. Et nous empresser de payer sur nous-mêmes et nos propres efforts le prix sacré qu´exige notre liberté et notre réalisation sensible. Car vivre, exister, ce n´est rien d´autre qu´assagir des besoins et réaliser des attentes, des rêves individuels chers à toute vie humaine. Et ce droit, personne ne peut le refuser à qui que ce soit. Même pas Dieu parce qu´en nous donnant vie, il nous a donné le droit d´aspirer à la grandeur et à la beauté de la perfection sensible. Avec ma sincère et profonde amitié,

 

Musengeshi Katata

"Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu"

Forum Réalisance