Commentaire on March 13th, 2009 @5:19 pm 

 

La grande réalité devant laquelle nous nous trouvons

 

Le grand drame, ici, j´ai l´impression, c´est qu´on veut sanctifier la discussion tout court ou le rassemblement de quelques personnes se donnant le droit ou la fonction d´informer alors que le principal problème de l´Afrique actuellement est le manque culturel de critique dialectique tournant autour d´une idéologie sociale affirmée ou connue.
L´africain, actuellement, ainsi que sa société et sa culture mise à mal par la pauvreté et le sous développement, semblent suspendus en l´air; du moins ils ne se définissent que par rapport à des idiomes et des usages culturels impropres hérités de la colonisation ou issus d´un brouillon de systématique sociale et culturelle elle-même largement influencée par la colonisation.
L´élite africaine n´a pas pris la peine, jusqu´aujourd´hui, à se doter d´un système, de normes culturelles d´éducation, de formations professionnelles, de définition et sens politique, de production…etc répondant à ses véritables besoins et attentes culturelles.
Tout ceci explique grandement le malaise que nous connaissons aujourd´hui: celui de gens débattant autour de valeurs, dans une langue ou autour d´intentions qui ne leur sont pas propres parce que celles-ci, dans leurs fondements et leurs buts, relèvent encore de l´étranger et de son sens partial de l´histoire.
Peut-être un mélodrame du sous-développement; en tout cas il faut y mettre fin, au risque de discuter dans le vide, aussi nombreux et aussi érudits soit-on. Car le problème de l´identité culturelle, celle de l´orientation sociohistorique, politique, économique en Afrique se pose impérativement. Ceci définit aussi le rôle du journaliste, du bloggeur, de l´homme politique, de l´ouvrier ou du paysan africain. Ne pas l´avoir compris, à mon avis, ou s´adonner à des exercices de style vides met en doute les réelles qualités du journalistes ou du marchand d´information à refléter fidèlement sa société dans ses problèmes. Or, il ne s´agit, dans l´information, que de permettre une meilleure vision des choses afin de régler ses problèmes, pas de coller des images ou rapporter des banalités qui existent partout dans le monde.
Quand une société ou une culture est malade, qu´elle n´arrive pas à se sortir de ses impasses; lorsqu´on se prétend de ceux qui ont compris le problème, il faut lui apporter les moyens de guérir - du moins de voir les choses comme il le faudrait. C´est notamment le sens et la fonction de l´intellectuel. Et pas s´évader dans un monde illusoire ou étranger nous permettant de “discuter” ou même de “philosopher” sans tenir compte que nous faisions partie d´un tout culturel dont la finalité ou même le bien-être et l´avenir étaient en danger.

Musengeshi Katata


Forum Réalisance