Avec la nouvelle amnistie signée par le président Obama sur les tortures exercées par l´administration Bush sur des innocents présumés terroristes, les premières failles de la politique d´Obama sont-elles irréversiblement ouvertes ? Les organisations de défense des droits humains vont aux barricades et estiment qu´Obama vient de légitimer l´injustice et le non droit de son prédécesseur. Et à bien y regarder, il semble plus facile de se réclamer du changement que d´en assumer les conséquences juridiques.

 

L´Amérique restera-t-elle un pays de double morale et de fausseté intentionnelle malgré Obama ?

 

Oui, si tous les geôliers qui se sont rendus coupables de torture et d´abus contre les droits humains et même la convention de Genève à Guantanamo et à Abu Grhaib s´en sortaient sans aucune poursuite judiciaire parce qu´ils avaient agi de bonne foi en exécutant les ordres du ministère de la justice ou de leurs supérieurs…hem, qu´en est-il des victimes qui ont injustement subi ces monstruosités ? Obama a annoncé que l´Etat américain allait se mettre devant les fautifs contre toute procédure en cours aux Etats-Unis comme à l´étranger.

 

Et là, on ne comprenait plus. Enlevait-on aux officiers et exécutants qui ont commis tous ces méfaits leur jugement individuel de conscience ? Autrement dit, si un chef donne un ordre immoral à un subalterne, celui-ci a-t-il légalement le devoir et le droit de s´y opposer en se réclamant de la loi d´une part, et de l´autre de son droit à refuser d´enfreindre l´esprit explicite cette loi ? Voulait-on faire du soldat américain un sujet aveugle d´obéissance absolue n´ayant ni conscience, ni lien de dévouement à la constitution et aux lois américaines ? Ou s´agissait-il uniquement d´excuser de simples exécutant quitte à punir ceux qui, dans leurs fonctions au ministère de la justice sous George Bush, ont faussé les dispositions légales pour faire exercer la torture en plusieurs méthodes immondes malgré que celle-ci soit interdite par les lois américaines ?

 

Ah, oui, et ces victimes, leur reconnaîtrait-on justice ou pas ? Apparemment il ne resterait que George Bush et Donald Rumsfeld pour écoper de cette histoire ? Les traduira-t-on en justice ou pas ? Ou toute cette histoire se soldait par un Yes We Can ni vu ni connu, pas de torturés pas de torturant, vive le changement ? Peut-on aussi facilement se débarrasser du passé ? Et même si on tenait à la "Softy" à préserver la paix et l´unité sociale; pouvait-on aussi facilement fermer les yeux sur l´affront fait aux valeurs éthiques et morales américaines ? Peut-être ne s´agissait-il en politique ni de morale, ni d´éthique ou de valeurs humaines ; de quoi s´agissait-il donc et quelles étaient les valeurs que défendait cette politique ? Bien sûr qu´il est difficile de changer du jour au lendemain l´orientation politique d´une nation, surtout si derrière celle-ci se cache souvent une mentalité précise entretenue bien longtemps. Mais alors, lorsqu´on parlait de changement, qu´entendait-on réellement par-là ?

 

Ah oui, ces valeurs morales américaines…existaient-elles et que valait-elles réellement ? Ou n´étaient-elles que sujet d´interprétation politique, de tremplin politique servant à gagner les élections, à s´enrichir sans mesure, même au détriment des autres ? Tout le monde connaît le douteux passé esclavagiste des Etats-Unis, personne n´a oublié l´histoire de la Baie des Cochons, celle de la guerre du Vietnam, des Contras du Nicaragua…et dernièrement l´injuste invasion de l´Irak. Au fait toute l´histoire américaine est une traînée d´intrigues et d´injustices criantes soutenues par le peuple américain et son establishment politique et industriel comme étant la liberté et la démocratie ! Or, le monde entier avait déjà compris que toute cela n´était que mensonges et interprétation absolutiste de la liberté et de la démocratie.

 

Et depuis qu´Obama a conquis l´Amérique et le monde entier avec une meilleure promesse de l´exercice du pouvoir ainsi que celle de la protection des valeurs humaines objectives et sans ambiguïté, nous nous attendions tous à ce que le Droit, la liberté, le respect des Droits des Gens, des Droits humains, ne soient plus ni couverts de fausseté, ni vidés de leurs valeurs réelles. Que se passerait-il de nouveau ; serions-nous de nouveau face à un opportunisme politique bon marché aboutissant à protéger les criminels et les faussaires ? Ce changement, allait-il enfin fleurir et redorer le blason du peuple américain terni par un George Bush de petite carrure politique, éthique et morale ; ou allons-nous assister à une nouvelle saison de brume politique qui, faute de faire réellement la différence et s´imposer, ne va aboutir qu´à habiller le passé d´un habit neuf sans changer réellement les choses ?

 

Musengeshi Katata

"Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu"

 

Forum Réalisance