Vainqueur et successeur à lui-même à la présidence de son pays l´Iran, Mahmoud Ahmadinejad n´a pas été le choix occidental. Après tout, il ne s´agit pas de l´occident dans ces élections, mais de l´avenir de l´Iran. Mais pourquoi l´occident craint-elle cet homme, au fait ?

 

L´Iran présente-il sous Ahmadinejad un danger quelconque pour le monde ?

"Il ne faut jamais sousestimer les forces d´un adversaire"  Napoléon Bonaparte

C´est ce que l´occident veut nous faire comprendre, particulièrement les américains qui semblent fort déçus par la réélection de ce perse grand orateur et fustigateur du néolibéralisme occidental américain. L´Amérique, même avec l´avènement d´Obama à sa présidence, doit elle aussi accepter la critique de son douteux hégémonisme économique, financier et militaire qui n´a conduit aujourd´hui qu´à des crises, des guerres et un appauvrissement croissant des pays de la périphérie. Il faut bien le dire. Et si Mahmoud Ahmadinejad le dit, pourquoi cela blesse-t-il tout l´occident si c´est la même vérité qu´Obama a propagé pour se faire élire et si toute l´Europe la rumine en sourdine avec une rage impuissante face aux grossières erreurs du leader économique et militaire allié ?

La peur de l´islamisme ou tout simplement la peur qu´Ahmadinejad ait raison et que sa critique, dans ces temps de crise, fasse plus mal à un occident secoué par ses erreurs et ses abus dans une crise sans précédent ? C´est tout cela, en fait, mais surtout qu´Ahmadinejad, au lieu de jeter son peuple et son économie en pâture à l´exploitation capitaliste occidentale alléchée par le dynamisme, la créativité et la jeunesse de ce pays (80% est plus ou moins âgé de 20 ans). Ah oui, l´Iran est deuxième détenteur de réserves pétrolières et de réserves de gaz naturel du monde. Puis vient ses ambitions avancées à se doter de l´énergie atomique…qu´on aurait bien voulu lui vendre pour contrôler, ou plutôt empêcher ce pays d´accéder à un enrichissement autonome de l´uranium…qui pourrait déboucher sur des bombes atomiques, qui sait ?

Toutes ces raisons, même si elles sont caractéristiques, sous l´angle, à mon sens dépassé, de l´hégémonie occidentale, cela n´autorise personne à enfreindre au droit de souveraineté de l´Iran ! Que l´Iran veuille se doter de l´énergie atomique est légitime et même de la contrôler elle-même. Pour la bombe atomique aussi, car pourquoi les autres pays du monde auraient-ils le droit de la posséder ? Personne de bon sens n´attaquerait aujourd´hui un pays possédant cet argument de défense et les capacités de le propulser à distance. Sur ce point de vue, l´Iran cependant n´impressionnera personne ; l´occident est à même de la faire disparaître de la carte du monde si celle-ci s´attaquait, par exemple à Israël…non, ce qui dérangeait c´était plutôt que l´Iran devenait inattaquable, et donc capable de défendre son économie, ses richesses et son peuple. C´était un pays qui savait ou saurait se faire respecter au besoin, au lieu de subir les injonctions des autres pays puissamment armés.

La liberté exige de nous d´accepter que tout le monde ne doit pas vivre nécessairement comme les occidentaux, avoir la même religion ou enrichir les mêmes potentats industriels. Tout l´occident se trouve avec l´Iran et son fieffé président devant une dialectique qui met l´occident le dos au mur parce que cet occident a, pendant des siècles et aujourd´hui encore, imposés ses normes et ses intérêts. Puis cette crise économique, et surtout ses suites qui vont être dramatiques pour la périphérie et la classe ouvrière des pays industrialisés, ne fait pas arranger les choses. Pas du tout. Obama se serait certainement souhaité une victoire de l´opposition, pour mieux dialoguer avec un novice ou un faible président. Hélas, ce ne sera pas le cas. Et au fait, pourquoi tient-on coûte que coûte à contrôler ou affaiblir l´Iran si on armait chaque jour Israël encore plus et qu´on était pas encore arrivé à faire accepter à l´Etat hébreu de la légitimité d´un pays palestinien souverain ? Les palestiniens étaient-ils des animaux ou des moins que rien ?

A mon sens les raisons évoquées par les occidentaux sont plutôt subjectives, que sincères et honnêtes ; toutes ces raison, même celle de la prolifération, sont soit hégémoniques et intéressées, soit profondément irrespectueuse de la souveraineté et de la liberté de l´Etat iranien. Et à propos de prolifération, pourquoi les Etats qui lancent cet argument ne l´ont pas pris en considération quand ils s´armaient eux-mêmes, ou aidaient l´Inde, le Pakistan à devenir des puissance atomiques ? Ainsi, toutes ces blocus économiques et commerciaux ou ces embargos des occidentaux envers l´Iran ne les enfonçaient que plus profondément dans l´accusation selon laquelle : dans leur prétentions de liberté et de démocratie, il ne s´agissait pas de liberté et de démocratie pour tous et pour un chacun, mais bien la leur toute puissante et celle de leurs alliés stratégiques. Nous y voilà. Et à jouer à ce jeu, Obama ne devenait rien d´autre qu´un petit agent de l´ordre hégémonique occidental proaméricain. Est-ce vraiment le cas ou voyait-il les choses plus librement et plus démocratiquement ?

Le grand danger, et si on y faisait bien plus logiquement attention, vient de l´absolutisme islamique dont se réclament, autant l´Iran, l´Irak, l´Arabie Saoudite, la Libye, etc. Et tant que cette religion ne se sera pas démocratisée et humanisée par elle-même, en elle-même en acceptant d´une part la multitude fondamentale de notre monde, et de l´autre, cette religion doit accepter l´existence d´un rationalisme scientifique et technique aboutissant tout simplement à la fonctionnalité sociale, pratique, usuelle tout court. On pourrait alors revenir au Coran ou à Allah, si on veut, après, pour célébrer ce résultat ou son usage. Mais croire dès le départ que toute la vérité se trouve dans le Coran et l´organisation primitive actuelle du droit, des libertés et même de la pensée sociale…cela empêche tous les pays islamiques de développer l´imaginaire de leurs enfants et accéder facilement á la technologie et à la science. Or, ceux-ci déterminent de nos jours de la prospérité et du bien-être de toute société !

Ce danger de sécularité absolutiste aveuglant et abrutissant et freinant le progrès social intellectuel et scientifique n´est pas nouveau : il a été largement combattu dans le christianisme, avec succès. Hélas, dans les pays islamiques, le pouvoir abusif et aberrant des mollahs perpétue cette dichotomie primitive. Ceci représente le plus grand danger que la liberté et la démocratie dans le monde aient à affronter. Cela nous vaut, entre autre, de subir un terrorisme islamique primitif et criminel qui voulait nous faire croire qu´il existait un Dieu quelconque qui demandait à ses adeptes d´aller assassiner des innocents de par le monde et les obliger à voir les choses comme ces criminels et illuminés ! Là est le véritable danger de l´islam. Et celui-ci est tout autant en Algérie, au Soudan, en Arabie Saoudite, au Yémen…partout où cette religion, sous la primitive obédience de douteux mollahs, se refuse à se guérir de sa cécité et son malsain et primitif absolutisme.

Rappelons cependant, pour tous ceux qui aiment à se cacher derrière la culture occidentale pour exercer ou tolérer un non moins tendancieux absolutisme racial, économique ou culturel, que cet occident a détruit l´Irak de Saddam Hussein qui était le pays islamique le plus laïcisé de tout le Moyen Orient en prétextant faussement de la possession de la bombe atomique par ce pays ; ce qui était, comme on le sait faux et criminel, parce qu´il ne s´agissait que de faire main basse sur le pétrole irakien. Ainsi, même l´Amérique et même l´occident doivent eux aussi apprendre à respecter la liberté des autres, et pas seulement la définir ou dire ce que cette liberté n´était telle qu´en satisfaisant leurs subjectifs intérêts. Désolé, la liberté n´est pas seulement occidentale, loin de là. Ce n´est qu´ainsi que nous pourrons combattre efficacement tout absolutisme dans le monde, et particulièrement l´absolutisme islamique parce qu´avec l´ignorance et l´étroitesse culturelle que cette religion entretient, elle prolonge ses méfaits et ses abus dans l´avenir au lieu de les combattre et de s´humaniser avec le progrès.

Musengeshi Katata

"Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu"

 

Forum Réalisance