Commentaire sur Pambazuka News sur l´article de l´économiste sénégalais Sanou Mbaye* : http://www.pambazuka.org/fr/category/features/57965   

 

Il est grand temps que l´Afrique apprenne à se sauver et se protéger elle-même d´abord…avant de vouloir sauver ceux qui ont toujours abusé d´elle et qui n´ont jamais pensé qu´à eux-mêmes !  

 

La vie, c'est comme une dent
D'abord on y a pas pensé
On s'est contenté de mâcher
Et puis ça se gâte soudain
Ça vous fait mal, et on y tient
Et on la soigne et les soucis
Et pour qu'on soit vraiment guéri
Il faut vous l'arracher, la vie

Boris Vian

Que de détours pour dire l´évidence la plus frappante ! Et cependant, hormis le fait que l´auteur de ce brillant propos se veut plus intellectuel que pragmatique, il faut reconnaître qu´il a raison. C´est aussi à l´Afrique aujourd´hui, aux côtés de la Chine, de l´Inde et des autres pays sous développés qu´incombe le poids de relever la croissance économique défaillante dans le monde.

A cela cependant il y a un mais: l´Afrique cherche depuis des siècles à se soustraire au cannibalisme économique occidental ! Et tant que ce méprisant, escroc et corrompant courant économico culturel d´exploitation organisée de la race noire n´aura pas pris fin, tant que l´occident, par son complexe d´exploitation vicieux et racial ne cessera pas de mépriser les intérêts africains en les torpillant sciemment...faire des efforts revient à enrichir le moloch qui a pour vocation de piller éternellement et de vivre sans vergogne aux détriments de l´avenir et de la liberté des noirs tout en veillant à ce que ces derniers restent pauvres, incultes et indigents !

Il faut donc, tout en faisant de grands efforts pour se réhabiliter économiquement et politiquement, de se débarrasser de la sangsue culturelle et économique occidentale. Sans cela les seuls qui s´enrichiront, les seuls qui profiteront des efforts de l´Afrique seront...les occidentaux ! Il suffit de voir combien aux Etats-Unis, dans le même parallélisme social, les choses, jusqu´aujourd´hui, n´ont changé qu´au prix d´une lutte sociale incroyable...et encore !

Il ne faut donc pas être aveugle comme le fait précisément cet article à ce propos en oubliant, comme tous les africains, de l´importance d´un système socioéconomique protégeant les accumulations et les efforts des africains afin que ceux-ci servent à leur avenir et n´aillent pas nourrir le puissant capitalisme occidental qui alors reviendrait leur voler le libre et fructueux avenir en posant son postérieur sur le visage et l´avenir des pauvres africains.

En Chine, en Inde tout le monde a compris ce problème et s´en est énergiquement gardé...en Afrique, cependant, on lésine à appeler chat un chat. Pourquoi ? Aliénation, infantilisme, médiocrité stratégique ? On se le demande...Or, ce sont les femmes et les enfants africains qui souffrent de ce manque de structures politiques et économiques défendant leurs intérêts et leur avenir !

Il ne suffit donc pas de dire que l´Afrique doit venir au secours du monde ! Depuis 600 ans l´Afrique n´a fait que cela malgré elle: avec l´esclavage, la colonisation, la francafrique et les rapports économiques inégaux, notre continent a saigné et donné au monde plus que celle-ci ne sera jamais capable de lui rendre notamment parce que ceux qui en ont profité croient encore que l´Afrique est leur paillasson et doit continuer à souffrir. Or, ces gens ne se sont ni améliorés humainement, ils n´ont ni envisagé et respecté les doits et les libertés des africains à se développer. Ainsi, il est grand temps que l´Afrique cesse de rêver ou de se laisser exterminer sournoisement par des gens qui ne méritent pas qu´on leur fasse confiance.

Cette crise le prouve: le capitalisme occidental est malade de ses propres abus et de son manque flagrant d´équilibre à long terme. Par ailleurs, il est trop xénophobe, centraliste et bassement hégémoniste. Et on s´attend vraisemblablement à ce que l´Afrique, comme il y a 600 ans vienne de nouveau offrir des esclaves pour sauver et engraisser ces monstres ? Ah, non; cela suffit maintenant. Développement, oui; mais pour notre compte s´il vous plait. Depuis longtemps que nous sauvons le monde, ce monde doit bien avoir appris à se sauver par lui-même ! Maintenant nous devons nous atteler à nous sauver nous-mêmes...parce que ce monde nous a toujours abusé, pillé et trompé.

Musengeshi Katata

"Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu"

 

Forum Réalisance

* Sanou Mbaye est économiste sénégalais, ancien fonctionnaire de la Banque africaine de développement. Il est l’auteur de L’Afrique au secours de l’Afrique (Éditions de l’atelier, 2009).