Commentaire sur Facebook

 

Et si les africains pratiquaient et imposaient leur propre Réalpolitik ?

 

 

Désolé, Mr L., mais avec cela vous n´avez fait que taper dans le beurre et n´êtes arrivés à rien dire. Que faisaient donc les élites africaines dans tout cela ; dormaient-elles ou étaient-elles relevées de leurs responsabilités ? Et à propos, puisqu´on aime parler de la Réalpolitik sans trop y comprendre quelque chose ; cette Réalpolitik a-t-elle empêché les africains au pouvoir en Afrique à réfléchir et à accomplir honnêtement leurs devoirs envers les leurs et le pouvoir qu´ils exerçaient si pompeusement au nom du peuple ? Faut pas prendre les gens pour des idiots et dire n´importe quoi en oubliant le principal !

 

Ceux qui gouvernent actuellement en Afrique, ce ne sont ni la France, ni les Etats-Unis ou autres Angleterre ! Ce sont bien des africains. C´est donc à eux de prendre les responsabilités d´empêcher qu´on ne transforme l´Afrique en simple réservoir de matières premières comme vous dites. Je sais que cela a été le cas de la part des occidentaux depuis des siècles. Et néanmoins, la responsabilité des élites africaines est irréfutable, s´ils assistent en fermant les yeux pendant qu´on assassinait les leurs. Vraisemblablement tous croyaient aussi à la Réalpolitik comme vous. Mais qu´est-ce qu´on s´en fout de la Réalpolitik !

 

Chez nous elle doit signifier les nôtres d´abord, l´instruction et la formation professionnelle ambitieuse, l´emploi et une économie qui fonctionne et accumule pour prospérer, financer et protéger les rêves de ses enfants. Voilà ce que j´appelle la Réalpolitik africaine. Tout dépend de ce qu´on y met et par qui elle est définie. Si les africains continuent à définir leur existence par rapport à l´assagissement et la satisfaction des intérêts privilégiés de l´occident...pas étonnant que nous restions pauvres et abrutis. Il faut sortir de cette aliénation mentale et nous définir par rapport à nous-mêmes et dans l´intérêt incontournable de l´avenir de nos femmes et nos enfants. Cela Mr. L., cela s´appelle la liberté. Mais je ne vous apprends rien de nouveau, n´est-ce pas... ?

 

Musengeshi Katata

"Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu"


Forum Réalisance