Commentaire autour du débat sur Facebook

 

L´Afrique doit non seulement imposer un réalisme politique responsable, elle doit aussi soigner, mettre à jour, promouvoir et épanouir ses facteurs économiques et culturels de développement.

 

Hem, Mr. Lisiki, vous me flattez quoique, voyez-vous, je me laisse rarement impressionner par des compliments. Ceci dit, permettez-moi, si vous voulez, de gagner mon prix effectivement. Avec cette crise que nous vivons aujourd´hui, le monde est entrain de changer complètement. Si vous saviez combien ! Or, au pouvoir en Afrique nous n´avons jusqu´à aujourd´hui que des gens qui ne comprennent rien à rien. A aucun moment de notre histoire nous n´avons été préparés adéquatement à l´avenir qui s´abattait sur nous. C´est tout l´échec de l´éducation, de la connaissance et de l´instruction en Afrique. Aujourd´hui le monde change et avec lui va augmenter en Afrique la désorientation. La Chine ? Mais cette Chine fait son avenir comme l´occident l´a fait chez nous en nous imposant ses intérêts ou son sens de l´histoire ! Et elle est pressée, cette Chine, car si en 2050 elle ne s´est pas enrichie et complètement développée ; comment va-t-elle nourrir et subvenir à entretenir la vie et les besoins de ses 480 millions de pensionnés à ce moment là ? 

Pour l´Afrique, savoir jouer le jeu actuellement et cependant promouvoir et épanouir ses facteurs de développement et ses étroits et précieux intérêts...il faut tout de même savoir quels sont ces facteurs, leur meilleur mise en fonction et quels sont ses intérêts ! Or à regarder l´Afrique aujourd´hui on y néglige exactement ce qui fait la solidité et les bases incessibles du développement ! On dépense ses accumulations au lieu de les préserver et les investir à bon escient, on néglige la formation professionnelle, les universités et les hautes études techniques, la recherche, l´amélioration de l´agriculture et de l´élevage, ainsi que l´encouragement d´une critique sociale objective. L´alimentation en Afrique n´est pas rationalisée et normée, la santé et le soins hygiéniques et médicaux ne sont ni contrôlés, ni efficacement organisés. Pire. On ne crée pas l´emploi afin que les techniciens et hauts ingénieurs et médecins puissent s´exercer valablement et relever ainsi le niveau de vie et de créativité de la société. Et vous me voyez surpris que sans mettre le doigt sur ces criantes défections, certains africains croient jouer aux critiques doués sur Internet ou dans les journaux africains quotidiens à prétendre pompeusement qu´ils comprennent quelque choses aux marasmes africains actuels !

Eh, oui, je réitère: et si nous imposions aux autres notre Réalpolitik à nous quand ils veulent entrer en contact ou en affaire avec nous ? Ceci prouverait que nous sommes préparés à certaines éventualités et que nous ne sommes pas, comme c´est le cas avec le déversement des produits de consommation étrangers sur nos marchés pour ruiner nos accumulations, disposés à subir de qui que ce soit qu´il mettent volontairement ou involontairement en danger notre développement ou l´épanouissement des nôtres. Vous voyez, Mr Lisiki, moi je sais gagner mon prix Nobel haut la main. Je suis des seuls qui ait prédit en 2005-2006 de la crise économique qui frappe l´occident et le monde entier aujourd´hui.

A l´époque on disait: un nègre, qu´est ce qu´il peut en savoir ! Aujourd´hui on se bat à couteaux tirés avec les conséquences d´une crise incroyable, mais hélas bien vraie. Et je peux vous l´assurer, elle va être tellement douloureuse qu´on crachera du sang autant en Afrique qu´en occident. Quant à l´Amérique, ce sera naturellement la vallée des grandes larmes...et d´un recul économique cruel et douloureux. Voilà le prix que doivent payer ceux qui croient qu´ils étaient arrivés et qu´ils pouvaient, comme pendant l´esclavage ou la colonisation, vivre à satiété aux dépends de leurs futures clients africains de demain en les appauvrissant volontairement et non moins injustement. L´histoire a bien changé, certes, mais les gens, ne s´accrochent-ils pas au passé, à leurs mauvaises habitudes d´hier et à leurs méchants abus, malgré tout ? Mais oui...en mentant et en trompant leur monde effrontément ! Vous comprendrez, alors, Mr. Lisiki, que je me méfie de gens qui ne me donnent pas l´impression d´aller au fond des choses ? Il y en a tellement en Afrique actuellement…les marasmes actuels de notre continent le prouvent : on joue trop au m´as-tu vu, à l´importation et au mendiant incapable et malheureux pour enrichir et engraisser une classe politique parasite et irresponsable.

Des séquelles de notre longue soumission et du mépris culturel que nous avons dû subir de occident ?…Il faut malgré tout arriver à s´en guérir. L´enjeu et l´avenir de trop de nos beaux enfants et de nos belles femmes dépendent du doigté et de l´assiduité avec lesquels nous saurons défendre leurs rêves, leur liberté et leur avenir…Il vaut mieux que vous me donniez l´impression que vous savez ce dont vous parlez, que de vouloir abonder dans mon sens ou me faire des compliments…j´ai passé l´âge d´y être aveuglement sensible. En matière d´argumentation, il faut éviter de vouloir briller quand on n´en est réellement capable ou alors on doit se taire quand on n´a que du vent à vendre. Cette époque africaine faussement suffisante et idiote est de nos jours dépassée. Argumentez et montrez-nous que vous êtes bien à la hauteur de vos prétentions ! Si vous en avez....

Musengeshi Katata

"Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu"

 

Forum Réalisance