Les portugais et les espagnoles, au 14-15ième siècle, détruisirent les hautes cultures des Mayas et des Aztèques et privèrent le monde entier d´un incroyable réservoir culturel. Aujourd´hui les cultures ne sont pas seulement détruites par l´étrangers qui les assiège d´une façon ou d´une autre ; elles le sont aussi lorsqu´elles n´arrivent pas, suite à manque de réalisme ou un déséquilibre physiologique intérieur, à disparaître par elles-mêmes.

 

Au grand cimetière silencieux des hautes cultures…

 

L´occident est entrain de mourir démographiquement en ce moment; son seul espoir de survie le siècle prochain réside dans les noirs et les arabes qui lui font des enfants à la pelle actuellement, hélas, bien tard. On oublie cependant que ces deux dernières races : noire et arabe, risquent bien de dénaturer la culture occidentale comme telle ! il ne faut tout de même pas oublier ou nier que la culture occidentale est la culture la plus intellectuelle et la plus créative que l´histoire humaine ait engendré dans toute l´histoire humaine jusqu´à ce jour.

Les enfants noirs ou arabes arriveraient-ils, eux qui n´ont pas appris à élever ou défendre une culture supérieure, à le faire pour leur culture d´emprunt ou d´adoption ? Tout en ayant été exclus de son partage de responsabilité et de sincère et solidaire intégration ? J´en doute. On veut seulement employer ce métissage ou le justifier pour éviter l´écroulement démographique, tout simplement. Personnellement je ne crois pas au métissage des races, encore moins des cultures.

Quand une culture ne sait plus honorer son propre devoir de reproduction, elle est condamnée à perdre son identité. Encore plus si les enfants qu´elle reçoit ont été longtemps brimés et enfermés à l´exclusion. La meilleure façon de rester soi-même, même en économie ou dans la culture, c´est de produire soi-même les facteurs qui perpétuent sa postérité. Jouer à des théories primitives et banales comme le font certains pour justifier leur stérilité ou leur corruption culturelle ou raciale face á eux-mêmes, ne mène nulle part. ...

Bientôt on assistera en occident à des phénomènes tels que des sexagénaires conduisant des trains, des bus ou pilotant des avions, pompiers croulants…etc, avec le risque incroyable de défection cardiaque et physique ou intellectuel, comme on le sait. Seule la culture est le seul lieu où une race se réalise, se critique et se juge parce que la culture est la plus grande valeur de l´existence humaine ; et si ce lieu a cessé d´être florissant et positif, cette culture s´éteint tout simplement. Si l´Afrique continue à mépriser ses devoirs envers elle-même…elle risque elle aussi de disparaître de ses cultures actuelles : parce qu´elles auraient été incapables de foisonner et épanouir les facteurs et les conditions permettant à leurs enfants d´enrichir leurs cultures respectives, les défendre efficacement et les prospérer. Eh oui, les cultures meurent aussi…

Musengeshi Katata
"Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu"

Forum Réalisance