20 ans déjà pourrait-on dire, oui c´est une commémoration qui éveille des sentiments flatteurs face à la liberté en Europe, la liberté tout court…autant qu´ils accusent véhémentement l´aventurisme idéologique communiste en société humaine comme un vice empoisonnant et insalubre.

 

Les murs visibles et invisibles de la liberté

 

Les murs visibles sont plus faciles à vaincre, les invisibles, cependant difficilement. Les uns tombent, les autres continuent en silence à torturer leurs victimes.  MK

Nous fêtons tous aujourd´hui avec joie la chute du mur de Berlin et l´unification allemande. L´écroulement de ce terrible symbole de séparation doit nous rappeler non seulement ce dont la mauvaise foi humaine est capable, mais aussi ce que l´idéologie communiste bornée, tout en prétendant défendre la liberté, a fait subir à ses victimes privées de liberté réelle et même de bien-être.

Oublié le passé ? Que non, que non, nous sommes seulement heureux que la normalité soit revenue pour le peuple allemand et toute l´Europe qui a pu ainsi entreprendre une évolution intégrative et positive sur le plan politique et économique au sein de l´Union Européenne. La réunification allemande qui marque l´écroulement du système et de l´idéologie communiste en occident a remis les choses en place, mais cela ne veut pas dire les problèmes économiques et politiques de la liberté dans le monde ont disparu pour autant. Bien au contraire, l´intégration de l´Allemagne de l´Est à son entité Ouest a révélé bien de faiblesses, d´abus et d´erreurs dans le système capitaliste. Il est vrai, il faut bien le dire, que cette tâche d´intégration était énorme en coûts et en efforts. Et si aujourd´hui, 20 ans après la réunification, les allemands de l´Est se plaignent encore de subir moyennement plus de chômage que l´Ouest, et si le vieillissement de la société allemande les touche plus du fait de l´immigration hémorragique de leurs jeunes et filles à l´Ouest et à l´étranger, espérons que l´unification économique, avec le temps, arrivera à vaincre ces inconvénients.

Le plus dangereux, ce qui reste à vaincre ou à réaliser, c´est abattre les murs psychologiques invisibles à l´Est comme à l´Ouest. 40 années de vie misérable, d´assujettissement idéologique de la pire espèce ont marqués des générations d´allemands de l´Est avec un système politique autant tracassant que répressif. Cela marque et fausse la logique. S´en débarrasser afin d´exercer une liberté créative plus large et plus responsable prend du temps. D´autant que la refonte d´un système de capitalisation étatique avec un système de capitalisation libre et individuel a surpris les uns sans capital et les autres habitués à imposer leurs intérêts particuliers. Et longtemps encore les uns seront contraints à rattraper leur retard. Mais au devant du travail immense qui a été fait à l´Est, il y a beaucoup d´espoir que les choses évoluent positivement même si la crise économique actuelle a durci les camps, les différences et le chômage de ceux qui depuis longtemps avaient souffert du communisme et de sa castration créative.

En fait, c´est un grand moment dans l´histoire humaine. Mais cela ne doit pas nous faire oublier, malgré tout, que la vraie liberté dans le monde est toujours à construire et à respecter et que le capitalisme se trouve, malgré tout aujourd´hui, aux prises avec une violente crise économique laquelle qui nous enjoint à faire des réformes auxquelles le capitalisme s´est toujours dérobé. Oui il est plus facile d´abattre les murs visibles que de vaincre les murs invisibles qui sont plus virulents et dangereux pour la liberté humaine. Il faut avoir le courage et la ténacité d´abattre les uns et de lutter assurément contre les autres si nous voulons réellement réduire nos erreurs, nous débarrasser de nos abus, des fantômes du racisme, de la discrimination sexuelle ou économique : tous hérités du passé, d´abus absolutistes et d´éducations étroites ou de vues erronées des droits des autres. L´élargissement réel de notre liberté est à ce prix. L´Afrique est aussi partie prenante de la liberté humaine ; elle aussi doit vaincre ses complexes ou ses manquements et s´émanciper pour apporter au monde son legs de vérité culturelle et de créativité. Comme le monde capitaliste ou socialiste doit cesser de la chosifier ou lui imposer un utilitarisme économique et politique nocif à ses intérêts et à son développement. La vraie liberté est aussi à ce prix : chacun y a droit, ce n´est ni le privilège, ni l´exclusivité de qui que ce soit ou d´une race quelconque.

Musengeshi Katata

« Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu »

 

Forum Réalisance