Commentaire sur Facebook

 

Le peuple, avant toute chose, doit vouloir le changement et le soutenir !

 

Cher ami, qu´est-ce que vous attendez donc du monde ? Oui, croyez-vous que le monde existe pour réparer les bourdes et les crimes sociaux de tous les peuples de la terre ? A ce point, les indiens d´Amérique n´auraient pas disparus et leurs survivants ne seraient pas aujourd´hui enfermés dans des réserves isolées. Ne soyez pas naïf. Pour ce qui est de la révolution, je suis d´accord qu´il faut une révolution en RDCongo. Seulement, voyez-vous, il faut y mettre un peu plus de cervelle, de changement ordonné et d´organisation que vous ne me l´avez jusque maintenant laissé entendre.

Apparemment vous voyez les choses militairement et cela m´embête beaucoup pour ne pas dire plus. Faites preuve d´idées et de lucidité intellectuelle civile et je pourrai abonder dans votre sens. Sinon je considère votre point de vue comme dangereux et étroit.

Les congolais, voyez-vous, ont l´habitude de gaffer, s´étaler béatement dans leurs gaffes en espérant que tout ira bien et que, sans qu´ils fassent des efforts ou sans qu´ils ne comprennent rien à rien, tout irait à merveille. Le résultat on peut le voir aujourd´hui: un désastre. Mais si on continuait sur la même voie...croire que de meilleurs résultats ou des miracles tomberaient du ciel par de grosses prières ou un abrutissement collectif, on se trompe bien. On n´aide généralement que ceux qui se respectent et s´aident eux-mêmes assurément pour réaliser un avenir meilleur; le monde, depuis 1960, a beaucoup aidé l´Afrique en général ainsi que le Congo. Ce pays, cependant, a pris la vilaine habitude de tuer et de participer à l´assassinat de ses meilleurs tribuns pour les remplacer par des crétins. On laissait corrompre les élites au lieu de les protéger contre cette gangrène, on ne construisait pas d´écoles sérieuses, d´universités solides et valables, on ne modernisait pas l´agriculture, on vivait d´apparence et d´importation au lieu de créer l´emploi et produire par soi-même...croyez-vous que tout cela ne se fait qu´avec des armes ?

 Le monde, voyez-vous, en a assez marre de parvenus et de crapules qui affament les leurs et vont quêter plus tard l´aide internationale pour vivre aux dépends des pauvres, mais ce monde sait aussi que le peuple est souverain et qu´il doit sortir de sa léthargie et réagir. Après tout, ce sont ses femmes et ses enfants qu´on affame et qu´on mène à la ruine ! Oui, ses propres enfants bandits et criminels lui vole son précieux avenir et l´assombrissent. Eh bien, qu´il se débarrasse donc de ses propres hérésies et de ses crapules qui le mènent qu´à la débauche de sa morale et du bon fonctionnement de ses sociétés - ou du moins qu´au prochain scrutin il fasse énergiquement preuve de responsabilité et d´entendement. Sinon, croyez-moi, ni vous ni moi, ni toutes les armes du monde ne sont capables de changer les choses sans la volonté explicite, l´engagement et de la volonté affirmée du peuple. Le monde, voyez-vous, peut s´en sortir sans nous. Ces matières premières dont il a besoin, lorsque les peuples africains seront exterminés par exemple parce qu´ils n´ont ni le courage ni l´intelligence de s´affirmer et se valoriser, ces matières précieuses, les étrangers les auront gratuitement ce jour-là et á bon prix. Si nous voulons que le monde nous respecte et nous offre aide et assistance, nous devons aussi prouver que nous sommes non seulement dignes de son égard, mais aussi que nous devons faire diligence et gagner sans le moindre doute notre respect et l´admiration de nos propres idéaux. Actuellement, hélas, ce n´est pas le cas ; pensez-y, cher ami. 

Musengeshi Katata

« Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu »

 

Forum Réalisance