C´est tout les dessous de l´affaire du bombardement le 4 septembre à Kundus en Afghanistan, vous rappelez-vous, l´histoire de ces deux camions citernes volés par des talibans et bombardés avec la suite effroyable de 142 civilistes tués.

 

L´art insolent et gratuit de tromper le parlement en démocratie est gravement puni

 

Depuis hier Franz Josef Jung était sous la sellette, malgré qu´il n´était plus ministre de la défense mais du travail, son successeur Karl-Theodor zu Guttenberg (CSU) à la remise reprise, congédia jeudi passé l´inspecteur Général des armées Wolfgang Schneiderhan (SPD) le secrétaire d´Etat à la défense Peter Wichert pour détournement d´information.

Que s´était-il passé ? Il apparut dans les débats houleux du parlement hier que le ministre Franz Josef Jung avait menti au parlement et faussé les informations relatives au bombardement de Kundus du 4 septembre 2009. Non seulement le ministre avait prétendu qu´il n´y avait pas de victimes civiles, mais aussi il omit de dire que les pilotes américains chargés du bombardement demandèrent par cinq fois s´ils ne devaient pas faire de survol comme avertissement á un bombardement pour éviter des victimes civiles. Le commandeur allemand qui avait exigé ce bombardement demanda expressément à ne pas donner d´avertissement et á faire le plus de victimes que possible avec ce bombardement !

On se doute que l´opposition de la SPD (socialiste), Grüne (verts) et de la Linke (gauche) se jetèrent sur l´occasion pour dépecer un ministre qui, avec ses mensonges et sa déformation de la vérité, avait porté une atteinte grave au parlement et au bon fonctionnement de son ministère. Aujourd´hui, après une nuit de conseil et après avoir rendu compte franchement, en âme et conscience à la commission de la défense du parlement, à 13 h 30 Franz Josef Jung a posé sa démission. Décidément un mauvais départ pour la nouvelle coalition au pouvoir.

Musengeshi Katata

« Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu »

 

Forum Réalisance