Commentaire sur « Le Grand Soir » sur l´article : Obama contre l´Amérique Latine. http://www.legrandsoir.info/Obama-contre-l-Amerique-latine.html

 

 

Le fond caché du problème américain présent…et futur

 

Je crois que l´auteur de l´article voit les choses justement, dès lors que les choses, depuis cette violente crise économique et financière, ont longtemps changé ! Ouvrir des brèches commerciales en Amérique Latine ne serait encore possible que si les produits commerciaux américains étaient concurrentiels par rapport à ceux des chinois et des indiens, par exemple ou même ceux du Brésil. Ce n´est présentement pas le cas. Trafic d´influence en utilisant des gouvernements condescendants pour vendre des armes... etc ? Cela ne marche plus...l´Amérique latine n´est pas comme l´Afrique corrompue et manquant de leader charismatique et averti.

Tout le monde en Amérique Latine a très bien compris qu´on s´appauvrissait à ce jeu d´importation aveugle et idiote. Investir en Amérique Latine comme on l´a fait en Chine reste la seule bonne issue pour fructifier le capital...mais on sait aussi que cette expérience contient un boomerang de produits bons marchés envahissant les américains en retour comme le montre l´expérience chinoise. Alors, que faire ? Eh bien c´est cela le drame actuel occidental en général : pour sortir de la crise ou garder leurs parts du marché commercial international, ils doivent baisser la culotte et passer aux prix bas...plus bas que ceux des chinois et indiens ! Est-ce possible ?

Et si c´est le cas, ce sera, avec le manque à gagner, bien l´écroulement de leurs économies nationales croulant sur des dettes publiques galopantes et un chômage grandissant énormément à vue d´oeil. Tout ceci est embêtant, mais c´est l´impasse douloureuse de ceux qui croyaient qu´ils devaient appauvrir les autres et que plus ils étaient riches et les autres pauvres, que cela était l´idéal en économie. Grave erreur, comme on le voit. Et autant le dire ici : cette crise est pavée d´épines et sera bien plus douloureuse qu´on ne se la souhaite. Hélas.

Musengeshi Katata

"Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu"

 

Forum Réalisance

PS. : Nous partons, chers lecteurs, naturellement d´une chose qui nous semble évidente : que l´Amérique, pour payer ses déficits budgétaires et rembourser son endettement public actuellement grandissant à vue d´œil, sera obligée de quitter sa quiète économie de consommation pour passer à l´économie d´exportation. Présentement l´économie américaine a la structure suivante 70% consommation, 10% exportation (surtout d´armes) et 20% d´importation. A notre avis faire des guerres coûteuses et grotesques pour engendrer une large demande d´armes ne suffira pas dans l´avenir à équilibrer l´économie américaine. Quand on pense qu´après cette crise, l´Amérique aura approximativement besoin de 25 milliards $ par jour pour honorer ses intérêts négatifs…si cette économie ne se relève pas rapidement pour attirer les investissements dans ses murs, comment va-t-elle pouvoir remplir ses lourdes obligations à l´avenir…tout en conservant son niveau de vie ? Il ne s´agit donc pas seulement de contenir les économies latino américaine sous elle pour mieux les contrôler comme par le passé, mais bien à mon sens de profiter de leur excellent développement pour s´en faire des partenaires commerciaux utiles à l´économie américaine. Mais bien entendu tout cela est soumis à la notion de liberté économique et de coopération qu´entretient l´Amérique d´Obama à l´endroit de ses pays voisins.

MK