Commentaire sur l´article de Joseph Cihunda Hengelela (2009-12-06) sur Pambazuka News:   

RD Congo : Les promesses non tenues de la décentralisation

 

La RDCongo ou quand l´essentiel devient subsidiaire pour mieux cacher l´échec cuisant de l´exercice du pouvoir

 

«Quand une automobile est en panne de moteur, changer le chauffeur ne résout absolument pas le problème » Bernardin Mungul Diaka ex ambassadeur plénipotentiaire du Zaïre auprès du Royaume de Belgique

Le grand problème actuellement de la RDCongo, ce n´est pas une décentralisation qui apporterait de nouveaux fonctionnaires et ipso facto de nouveaux frais ruinant les accumulations et le trésor public, mais bien de savoir ce qu´il faut faire, où on va et si les méthodes de gestion, d´éducation, de formation professionnelle, de critique sociale qu´on emploie au Congo actuellement sont réellement à la hauteur de sortir de pays de son marasme et lui donner un meilleur avenir ?

Là est le problème: celui de l´exercice et du contenu du pouvoir exercé effectivement au Congo. Et pour couper court en prenant les guerres intempestives et le chômage qui règnent actuellement dans le pays ainsi que son immobilisme économique, il faut hélas constater que ce pays est mal géré et mal gouverné par une administration qui, tout en coûtant les yeux de la tête au pays, ne semble rien produire d´efficace et de solide pour lui ! A quoi servirait donc de nouveaux pasteurs politiques gras et incapables ou même une nouvelle Bible neuve si la prière est toujours mal faite et l´art d´organiser et de rendre effectifs et fructueux les efforts de la nation n´était que lapidairement exercé ?

A mon sens il ne faut pas se chercher de nouveau de nouvelles cachettes ou de nouveaux prétextes pour expliquer ou camoufler l´actuel cuisant échec politique au Congo ! Ce qu´il faut au Congo actuellement, c´est une idéologie d´excellence sociale dont la politique et l´économie tireraient une ferme et effective déontologie avec laquelle la société fonctionnerait mieux et beaucoup plus consciente de ses buts de développement et d´amélioration de bien-être et de créativité autant manuelle qu´intellectuelle. En ce moment cette orientation manque absolument et cruellement. Il faut y remédier le plus vite que possible.

Musengeshi Katata
„Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu“

 

Forum Réalisance