Commentaire à l´article : Haïti n´est pas une terre maudite http://blackbazar.blogspot.com/2010/01/haiti-nest-pas-une-terre-maudite.html

 

Il ne suffit pas seulement d´aimer la liberté ou de la vouloir …il faut aussi l´épanouir, la protéger et la défendre.

 

Si le peuple d´Haïti souffre aujourd´hui, c´est tout simplement qu´il n´a pas eu d´idéal sociohistorique encouragé par le monde dans lequel ce peuple s´était levé pour défendre sa liberté. Longtemps les haïtiens ont cru qu´on les accepterait comme ils sont. Erreur, le monde dans lequel ils vivaient était fondamentalement blanc et ligué contre la liberté de la race noire. Les noirs américains en savent quelque chose. N´y aurait-il que les africains et les haïtiens qui se refuseraient à être conséquent et veiller sur ses intérêts ?

Si à l´époque les élites haïtiennes avaient compris qu´elles se devaient se rapprocher des africains avec lesquels ils devraient intensifier les échanges culturels, ils ne seraient pas aujourd´hui assis entre deux feux identitaires à ce point qu´ils en sont devenus les jouets du capitalisme occidental blanc pour leur livrer cadres instruits...ou mendier à leur porte pour remonter leur fierté et leur complexe de supériorité.

Toute cette histoire d´Haïti est assez pénible, parce que les haïtiens, quoi qu´ayant les intellectuels les plus anciens de la culture noire, ne font rien pour élever le niveau de vie des leurs. A croire que ce pays ne vit que pour enrichir le Canada et les USA ? Je suis économiste et je me suis penché sur Haïti en fond et en large...Mon Dieu ! Un désastre; ce pays est escroqué par ses propres enfants corrompus et dénaturés ! Et naturellement les banques et les société financières américaines et canadiennes. Une honte. Mais on doit aussi se demander: où étaient donc ces intellectuels haïtiens si reputés pour défendre les leurs, créer l´emploi et mieux organiser la société à épanouir et défendre ses intérêts et sa philosophie existentielle de liberté et de souveraineté nationale ? Bien sûr après toutes les catastrophes on cherche toujours un bouc émissaire...tout de même, 205 ans d´indépendance et cette pauvreté économique et mentale infantile choquante ! Et je peux prévenir les endormis ou les aveugles que Haïti est construite sur deux plateaux tectoniques...il y aura donc de nouveaux tremblements de terre à l´avenir. Il faut donc construire en conséquence comme le fait San Francisco où on attend prochainement le grand crash. Pour le reste, il faut cesser de se faire d´illusion et moderniser ce pays à tout prix, sinon la pauvreté va y prendre des proportions criminelles. Cette crise économique actuelle va accélérer l´écart entre les riches et les pauvres...tant que ces derniers ne sauront pas se défendre efficacement.

On ne peut pas seulement vivre de vendre des fruits et des légumes à l´étranger ! Le monde a changé, Haïti doit suivre et ne pas se laisser enfermer dans un utilitarisme économique dépassé. Une chose est certaine : une chose est aimer la liberté et la revendiquer, autre chose est la concevoir, la produire et l´exercer valablement. Ce défaut on le retrouve aussi en Afrique où bien de pays ont réclamé leur souveraineté et leur indépendance, mais où cependant les élites s´embrouillent dans l´art d´emplir leurs obligations, d´organiser leurs nations et former les leurs à défendre le haut idéal de compétence que requièrent la liberté responsable et pleinement assumée. Sinon comment explique-t-on que plusieurs pays parlait d´indépendance et de souveraineté nationale alors qu´ils vivait de l´aide et de la mendicité internationale et importaient jusqu´à leur alimentation ? Indépendance ? Il faut croire qu´il y a malentendu ou manque flagrant de savoir ce que c´est que la liberté…Ce sont, comme en Haïti, les élites d´un pays qui sont en faute lorsque ce pays tarde à épanouir, à défendre et exercer valablement sa liberté.  

Musengeshi Katata

"Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu"

 

Forum Réalisance