Commentaire sur Pambazuka News sur l´article de Claude Ribbe : Sarkozy, la France et Haïti. http://pambazuka.org/fr/category/features/62152  

 

Et malgré tout, en 205 ans d´indépendance, l´élite haïtienne n´a pas brillé par son talent...

 

"Le vrai dialogue, c’est quand on reconnaît à l’autre la même dignité. Il n’y a pas de dialogue possible entre un maître et son esclave. Le dialogue suppose l’égalité – ce qui est un point de vue relativement nouveau dans la culture européenne ! L’Europe occidentale a dominé et exploité le monde à partir de la conquête des Amériques, elle a pratiqué la traite des Noirs et l’esclavage, elle a exercé les dominations les plus longues et les plus dures de l’histoire. " 

 Edgar Morin 

 

L´histoire d´Haïti met la France, comme on le sait, dans l´embarras car elle a été pour beaucoup dans les malheurs de ce pays. La revendication que vous faites, Claude Ribbe, à propos du Général Dumas est légitime et fondée. Il serait de bon aloi que la France y concède rapidement. Seulement, ce n´est pas une reconnaissance symbolique qui va changer les choses ou la situation actuelle en Haïti; les haïtiens doivent voir plus loin et sortir du piège dans lequel la France et les Etats-Unis les ont enfermé. Et ici, on se demande bien ce que vaut l´aristocratie intellectuelle haïtienne ?

Oui, que vaut-elle et de quoi est-elle capable si en 205 ans d´indépendance le bilan de son existence et de ses actes est bien maigre comme on le voit notamment à l´occasion de ce terrible séisme qui a détruit leur pays. Certes, certes, on peut évoquer toutes les intrigues, toutes les criminelles tragédies que les étrangers ont perpétré sur la souveraineté, l´équilibre économique et politique de l´épanouissement d´Haïti pour expliquer ceci ou cela...mais l´histoire, comme on le sait, donne toujours raison aux vainqueurs. Celui qui se proclame libre ou indépendant doit savoir exercer ses droits avec toute la méfiance et toute les exigences que réclament cette liberté et cette indépendance. Surtout si on a connu l´esclavage et ses traitements honteux et inhumains dans le passé.

Et désolé, sur ce point de vue, non seulement les intellectuels haïtiens, mais pratiquement toute la race noire se faisaient bien d´illusions. Or, en face de l´hégémonie occidentale et cela depuis plus de 600 ans, nous nous trouvons devant le Bollwerk culturel, économique et politique le plus volontaire et le plus aveugle à acquérir et promouvoir ses étroits intérêts que l´histoire humaine n´ait jamais connue !

Exercer sa liberté, s´épanouir librement et protéger ses droits et sa culture devient une entreprise qui doit être menée avec une vigilance accrue comme le disait Wendell Philipp: "Eternal vigilance is the price of liberty". Ce qui veut dire aussi mener et entreprendre les choses avec la plus grande intelligence qu´une nation ou un peuple peut produire et mettre à sa disposition. Mais si on s´endort sur ses lauriers, si on fait confiance au hasard ou même si on croit que l´histoire se ferait bien à coup de prières, d´attente ou passivité innovatrice ou créative...ce n´est pas la reconnaissance d´un général Dumas injustement privé de notoriété dans l´histoire de France qui va remettre les choses en ordre. Sans économie prospère et performante pour créer l´emploi et soutenir le progrès et le bien-être, sans industrialisation diversifiée et approfondie...On peut faire comme on veut des larmes ou des réclamations sur le passé; ce ne sont pas les autres, les étrangers qui viendraient prendre soin de la liberté et de la souveraineté haïtienne ! N´est-ce pas ce qu´on avait appris par le passé ?

L´histoire, il faut la faire au lieu de la subir…on ne peut pas toujours faire confiance á ceux qui, dans le passé, se sont avérés être des criminels de Droit Commun et universel envers nous et leur réclamer de se conduire louablement envers nous alors qu´ils ne voient que leurs intérêts et leurs privilèges ! Il est bien temps que nous pensions aussi à nos cultures, à l´avenir de nos femmes et nos enfants et que nous nous organisions pour éviter d´être la chosification éternelle d´une culture se refusant à reconnaître et respecter nos droits et notre réalisation économique et politique.

Musengeshi Katata

"Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu"

 

Forum Réalisance