Un scandale d'abus sexuels dans des collèges jésuites en Allemagne secoue toute l´Allemagne depuis quelques semaines : plusieurs professeurs jésuites et de nombreux établissements sont impliqués.

 

Des calotins à la culotte tendue abusant d´enfants...

 

Le semaine dernière, le recteur du collège Canisius, un établissement jésuite élitaire de Berlin, avait reconnu que des élèves avaient été victimes, dans les années 1970 et 1980, d'abus sexuels de la part d'au moins deux professeurs, aujourd'hui à la retraite. Depuis et en quelques jours, le nombre de victimes, celui des coupables et même celui des institutions jésuites touchées a largement augmenté.   

Près de 30 cas d'abus sexuels contre des adolescents ont été à ce jour enregistrés, et signalés aux autorités à Berlin, Hambourg, St. Blasien, dans le sud du pays.

Même si la plupart des cas tombe sous le coup de la prescription, l´émotion est grande en Allemagne. Et bien sûr le doigt s´est aussitôt levé contre une église catholique où ses jésuites, sous le couvert de l´institution éducative élitaire religieuse, se sont cru autorisés à abuser sexuellement leurs protégés.

Ces affaires interviennent après plusieurs scandales impliquant des prêtres de l'Eglise catholique dans des affaires d'abus sexuels. Selon des sources officielles les responsables de ces abus avaient été mutés ou déplacés pour cacher le scandale ou l´étouffer.

En Irlande c´était la même chose : quatre évêques ont récemment démissionné à la suite d'un rapport accusant l'Eglise d'avoir couvert les agissements de prêtres pédophiles dans la région de Dublin. Les évêques irlandais sont convoqués par le pape Benoît XVI les 15 et 16 février pour discuter de la situation dans leur pays.

Musengeshi Katata

« Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu »

 

Forum Réalisance