Commentaire sur le Pangolin à l´article de Mouélé Kibaya : Afrique: "politique commune" des Européens et Américains face à la Chine, recommande Kouchner

http://lepangolin.afrikblog.com/archives/2010/02/09/16851122.html

 

Mais que peut-on donc dire devant la débâcle africaine actuelle, acclamer ?

 

Cette dépêche est un véritable constat d´une incroyable déception face à la stagnation et à l´état inexistant ou déplorable de l´économie africaine. Il n´y a que les africains qui ne s´en rendent pas compte ou continuent à philosopher à contre-courant sur leur Panafricanisme, leur afrocentricité...et autres dogmes gratuits et illusoires parce qu´elles s´éloignaient de la réalité au lieu de la réparer ou l´améliorer. Ce qui n´était, de la part des africains ouvertement incompétents depuis des décennies d´indépendance, en réalité que l´art de vouloir échapper à la réalité parce qu´on n´était pas capable d´y apporter des solutions valables et solides. L´art de fuir son ombre, au fait. On voit ce que cela a donné en Grèce...au pays mère de la démocratie où on croyait qu´avec des pierres antiques l´avenir se ferait aussi en fermant les yeux sur l´acquisition et la création de nouvelles structures industrielles et économiques modernes. Pris au piège de sa propre naïve incompétence...on se jeta dans la prostitution de l´endettement avec toute la fausseté que cette dépravation économique amène: faux, usage de faux, escroquerie aux chiffres et aux écritures comptables...tandis que le bakchich et le travail en noir minait la société et ruinait son fisc.

Pour ce qui est du pathétique constat de Kouchner, il n´y a rien de faux dans cela: beaucoup de stratèges dont moi-même avons déjà vu l´opportunité d´une attaque en arrière des lignes ennemies chinoises. Seulement cela a deux désavantages: l´une est la mise sur pied des africains désabusés et indolents se détruisant eux-mêmes au lieu de se promouvoir...et de l´autre le danger de Boomerang: le capital investi en Afrique pour produire moins cher et concurrencer efficacement les chinois pourrait prendre une dynamique inattendue et battre l´occident à son propre jeu ! L´agriculture européenne déjà à mal, par exemple, s´écroulait définitivement...Puis on a vu cela en Chine: ceux qu´on croyait morts et dociles qu´on pouvait exploiter à loisir et s´enrichir à outrance, se révélèrent d´un dynamisme qui fait trembler tout l´occident aujourd´hui !

Autre problème. on se trouve en face de corrompus de la francafrique actuellement au pouvoir aujourd´hui, ceux-ci dilapidaient les accumulations des leurs et les enterraient vivant au lieu de les promouvoir et abonder leurs moyens et instruments de développement. Comment allait-on se débarrasser de cette classe sangsue des leurs sans heurts et surtout, comment allait-on remettre les montres à l´heure logique et rationnelle si, avec l´aides de parasites et traîtres francafricains l´occident complice on avait sciemment veillé à ce que les africains vivent et réfléchissent avec leurs pieds plutôt qu´avec leurs têtes ? Un casse-tête qui risque de rester ouvert...ou alors ce sera la seule issue occidentale de gagner du temps...Parce que sans donner de meilleurs revenus et de meilleures qualifications techniques aux africains, les investissements qu´on y feraient ne seraient pas affirmés et consolidés par un marché local positif. On jouait, comme en Chine, avec la queue du lion africain…son réveil pourrait être très carnassier ! A suivre, time is money.

Musengeshi Katata
"Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu"


Forum Réalisance