Commentaire sur Facebook sur l´invitation d´Henri Kamande Nzuzi sur l´article : "On crève le boa, et après…?"

 

Des pas maladroits et incertains face aux hordes étrangères aguerries, savamment trompeuses et dévoyantes ?

 

Merci, merci beaucoup cher Henri, cela a fait un grand plaisir de te lire car tu as touché exactement le point de notre situation actuelle. Nous avons éventré le boa comme tu dis, mais les forces primitives du passé nous ont remis face à nos propres défections. Pire encore: le néocolonialisme occidental a transformé ce que nous croyions être une victoire en une longue marche illogique et renversée de nos propres intérêts. Parfois je me dis, c´est vrai, comment l´africain réfléchit-il s´il condamne ses propres enfants, sous la corruption, la francafrique et l´illumination économique et politique, à la pauvreté, à l´ignorance et au chômage ? Comment réfléchit-il ? Qui fait ou fera l´avenir de ce pays sinon ces petits enfants aux ventres enflés sans instruction et sans alimentation adéquate qu´on voyait désoeuvré dans les rues tous les jours en Afrique ? Sans investir dans la mise en valeur de leurs qualités, de leur créativité et de leurs intelligences, peut-on réellement prétendre que nous en sortirons, que nous vaincrons le sous développement et la pauvreté ? J´en doute, j´en doute sincèrement; la situation se détériore de jour en jour en Afrique ! Comment cela n´était-il pas évident à tous les gens au pouvoir actuellement en Afrique et au Congo malgré la pauvreté et la misère visible qui y sévit ?

Je dois, hélas témoigner aux africains d´une méconnaissance scandaleuse de l´économie, pas de celle inculquée et régie par les intérêts et la prédominance du maître occidental, non, l´économie, celle qui met en valeurs nos intérêts et les articule fermement autour de paramètres sévèrement liés à nos intérêts et ceux d´un meilleur avenir ? L´écroulement économique actuel de la Grèce, les effets négatifs de la crise économique internationale actuelle nous permettront peut-être de sortir nos élites corrompues de leurs retranchements. Car ce dont l´occident va énormément souffrir bientôt sera le manque de clients pour ses industries et ses surproductions. Nous sommes à la veille d´un nettoyage sans précédent de la francafrique afin que l´Afrique puisse enfin avancer en investissant dans son développement plus conséquemment au lieu d´enrichir la Suisse ou quelques particuliers élitaires incapables et incompétents. le problème de l´avenir du Congo se trouve dans la question: la plupart des intellectuels africains et congolais ayant été formés en occident et c´est dire à leur propre négation; ces intellectuels sont-ils à mesure d´avoir cultivé des valeurs et des logiques rationnelles leur permettant de créer une science économique positive pour le développement de leurs pays respectifs ?

Et là je dois dire sans me tromper qu´il y en a très peu ou pas du tout; sinon, la défection actuelle ne s´expliquerait pas ; il y aurait depuis longtemps des gouvernements efficaces et efficients en Afrique ! C´est aussi le cas pour des dialecticiens de la logique, des penseurs de grand niveau capables de décoloniser rapidement l´esprit attardé des africains et le dynamiser rapidement autour d´idéaux supérieurs de profondeur des choses, de la recherche de la précision et de l´exactitude sensible. Là est le grand problème: celui de l´amour de la perfection comme projection d´organisation, de production et de jouissance de l´existence comme bien précieux et cher. Consommer les produits des autres comme nous l´avons fait jusqu´aujourd´hui ne mène qu´à la banqueroute; la liberté ne s´achète pas, elle ne se donne pas non plus. Elle se fait plutôt. Nous devons seulement accepter d´en payer le prix le plus fier mais aussi le plus précieux parce qu´il s´agit de notre vie, de notre avenir et celui de nos femmes et nos enfants. Beaucoup d´africains croient qu´il s´agit d´étaler leur médiocrité et leurs complexes, ce n´est hélas pas vrai. Ce qu´on attend d´un chacun de tous c´est le meilleur de lui-même.

Musengeshi Katata

« Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu »

 

Forum Réalisance