Commentaire sur Facebook sur l´invitation à débattre de Henri Kamande Nzuzi

 

Et si on cessait tout simplement de réfléchir illogiquement et improductivement au Congo ?

 

Je te suis absolument dans ce détail administratif bien pratique des choses politiques actuelles au Congo, Henri; et néanmoins, je suis persuadé que les problèmes congolais sont d´ordre économique ! Si tout ce beau monde devait se lever le matin à 5h30 et travailler durement 8 heures pour gagner fièrement son pain dans un système social organisé et discipliné, beaucoup n´auraient pas le temps de jouer aux faux pasteurs ou aux fomenteurs illuminés de troubles sociaux armés. Si tout le monde était conscient qu´il travaillait à un meilleur sort et à une vieillesse digne et privée de pauvreté et de manque, les gens seraient moins disposés à se laisser entraîner dans des aventures idiotes et improductives.

La Monuc, bien sûr doit quitter le Congo et les congolais, au lieu de diaboliser les élections parce qu´ils ne savent pas apprécier à juste titre ceux qui sauraient valablement défendre leur avenir et mieux organiser la société, devraient plutôt se donner la peine d´améliorer leur jugement envers leurs élites ainsi que faire valoir ce qu´ils attendent réellement d´un gouvernement élu. Notamment qu´il soit responsable, diligent et qu´il défendent les intérêts économiques, politiques et matériels de son peuple. Ce devoir, on le convertit par les urnes; mais auparavant il faut bien avoir fait un choix sûr et exigeant. Construire des écoles valables, des hôpitaux, des universités et des écoles techniques de qualité n´est pas aussi facile qu´on le pense !

Quant à créer l´emploi, investir dans la création d´énergie et d´industries, ou encore moderniser et diversifier l´agriculture et l´élevage...tout cela est tellement lourd de financement et d´efforts qu´il faut s´y mettre avec plus de doigté et de responsabilité...qu´aimer le désordre et la pauvreté. Je comprends bien ton souci administratif, mais celui-ci se résout quand on produit réellement les moyens et les instruments adéquats de sa réalisation. Quand on ne le fait pas, la meilleure organisation politique et administrative du monde ne vaut rien du tout, parce qu´à la longue, il faut bien la financer comme on le voit actuellement. Tu le dis si bien: surtout ne pas mettre la charrue devant les boeufs: produire d´abord, organiser efficacement d´abord, puis enfin jouir des résultats et des fruits !

Musengeshi Katata

"Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu"

 

Forum Réalisance