Commentaire sur Facebook

 

Surtout ne pas se laisser, pour mieux juger des choses, obnubiler par l´absolutisme indécent ou les courants actuellement dominants de nos temps.

 

"La raison raisonnante se moque de la raison ; la vraie morale se moque de la morale." Blaise Pascal

@ Patience: un peu de critique de contenu et de définition ne serait pas mauvais d´autant que les gens, les cultures absolutistes et les religions ont tendance à se sanctifier elles-mêmes et c´est dire à tourner en rond tout en empêchant autant le pluralisme d´évolution que les individualités culturelle originelles de s´épanouir. Oui il ne faut pas placer la civilisation occidentale au niveau de norme universelle, bien sûr ! Mais souvent les gens confondent maîtrise relative ou momentanée de la technologie et du relatif bien-être qui en découle, avec la véritable notion de culture et civilisation ! Dans quelques décennies, lorsque nos enfants jugeront de l´histoire humaine, il seront certainement choqués par les absurdités qu´on a fait avaler aux gens. Et même avec quelle légèreté les gens se sont abrutis à y croire, se refusant ainsi à exercer la fonction la plus précieuse de la culture et l´existence consciente et réfléchie: la quête objective du but et de la raison existentielle.

@ Richard-Claude B. K, la fin de ton commentaire est absolument élogieux et brillant; mais non, nous ne sombrerons pas dans la barbarie par le suivisme et l´absolutisme culturel borné qui ont aveuglé la marche de l´histoire jusqu´aujourd´hui. Je parle d´absolutisme économique, politique, socioculturel et même religieux. Pourquoi ? Mais parce que d´une part la Chine et l´Inde sortent du néant sans pour autant avoir été ni épargné, ni élevé par l´absolutisme occidental ou même religieux islamiste. D´un autre côté, l´écrasement économique et financier actuel de la Grèce comme symbole d´un occident malade de lui-même et de ses abus logiques, ainsi que l´état éthique, moral et économique déplorable de ce même occident; tout cela prouve qu´on ne peut pas se prétendre cultivé, civilisé ou même maître économique du monde lorsqu´on ne respecte pas la réalisation des autres. On ne peut pas surproduire et vivre de l´appauvrissement et l´empêchement au développement des autres, et croire que tout ira bien. Si on assassine ses propres clients avenir, de quoi vivra-t-on demain, à qui vendra-t-on ?

Ceci doit nous faire réfléchir, surtout à tous ceux qui, aveuglés, aliénés ou même corrompu mentalement et intellectuellement par les courants absolutistes qui s´exercent dans notre monde actuellement, se sont refusés à user de la raison objective et de leur bon sens critique en se laissant entraîner à suivre et vivre animalement. Oui, tu as bien raison, Richard lorsque tu dis qu´il nous faut "bâtir en ce siècle une civilisation commune à laquelle chacun puisse s'identifier, soudée par les mêmes valeurs universelles, guidée par une foi puissante en l'aventure humaine, et enrichie de toutes nos diversités culturelles". Je veux comprendre par-là qu´il s´agit d´une culture objectivée, c´est à dire non seulement de valeurs morales et éthiques objectives et valables pour tous, mais aussi riche en développement rationnel de moyens techniques et scientifiques de réalisation efficaces et appropriées aux cultures respectives de leurs maîtres. En fait, il ne doit pas y avoir logiquement en prétention démocratique de culture dominante, exclusive ou absolutiste, mais bien une cohabitation tolérante et organisée de plusieurs cultures se respectant les unes les autres. Parce que cette démarche est fondamentalement et logiquement caractéristique de la démocratie et protège autant les identités que les originalités socioculturelles et individuelles. A mon sens, c´est ce niveau qui qualifie, outre le niveau élevé de quête de bien-être, de connaissance et de respect des droits et des libertés, réellement toute prétention valable de civilisation, de démocratie ou de culture.

Musengeshi Katata

« Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu »

 

Forum Réalisance