La grande société automobile allemande a été prise la main dans le sac à corrompre, entre 1998 et 2008, et cela dans plus de 22 pays différents, des porteurs de décisions pour s´assurer l´octroi de lucratives commandes. Parmi ces pays la Chine, la Turquie, la Grèce, l´Egypte, le Nigeria…

 

Des méthodes commerciales sales et douteuses...

 

Selon l´arrangement qui court et qui devrait, s´il est reconnu par un juge américain, ouvrir à un payement de 185 millions $ à la DOJ (justice américaine) et à la SEC (contrôle boursier américain). Après cela l´affaire serait-elle terminée ? Loin de là : la justice allemande allait vraisemblablement, comme dans l´affaire Siemens en 2008, intenter une action en justice contre Daimler ce qui ouvrirait sur une nouvelle amende.

On se demande si de grandes sociétés comme Siemens, Daimler Benz, Telekom, Deutsche Bank…etc sont réellement tenues, pour vendre plus ou battre leurs concurrents avec leurs produits, de corrompre les porteurs de décisions dans le monde entier ? N´ont-ils pas conscience qu´ils détruisait par-là la morale du marché libre et la loyale concurrence ? Toute cette perversion ne conduisait-elle pas à détruire la bonne foi et asseoir, à la longue, une fausse atmosphère d´insalubre cupidité, de méthodes commerciales sales et truquées ?

On pense toujours que les grands, les forts et les célèbres doivent donner l´exemple aux autres ; dans les grandes sociétés industrielles allemandes, cependant, c´est plutôt l´inverse : et plus ils deviennent puissants et grands, et plus ils se croient tout permis. A croire qu´ils se croyaient au-dessus de la loi…et on s´étonne plus tard que la morale et l éthique économique et commerciale de notre monde s´enfonce de plus en plus dans la boue ? Nous d´abord, les autres on s´en fout…cela peut détruire des valeurs plus importantes dans les rapports commerciaux et économiques mondiaux : notamment la confiance et le respect des autres acteurs du marché.  

Musengeshi Katata

« Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu »

 

Forum Réalisance