Commentaire sur l´article de Zaki Laïdi sur Pambazukanews 153

 http://pambazuka.org/fr/category/comment/65762

 

Zaki Laïdi se demande si la nouvelle approche stratégique américaine, moins suprématiste, sera appliquée sur le terrain, notamment au Proche-Orient. Les discours ont changé et la conscience semble désormais ancrée à Washington que sans le règlement du conflit palestinien l’instabilité et le chaos continueront de prévaloir dans cette région. Mais, note Laïdi, «à certains ce changement de ton pourra apparaître purement cosmétique». Et de Casablanca à Karachi, «les extrémistes ne désarmeront pas»

 

Quand le bas de l´économie blesse…horriblement

 

Oui les Etats-Unis doivent revoir leur politique envers le monde non occidental; pas parce qu´il faut devenir gentil ou compréhensif, mais bien parce que c´est l´économie qui dicte désormais la politique. Elle l´a toujours fait dans le passé à l´époque de la surpuissance absolue pour se doter des moyens politiques et se faire des alliés nécessaires à nourrir le Goliath de la domination mondiale et ses prétentions ; aujourd´hui où l´endettement financier américain l´affaiblit et que la Chine monte à l´assaut de la suprématie mondiale...ce n´est pas la crise économique actuelle qui a arrangé le sort actuel et prochain des Etats-Unis et de l´occident. Le changement dont on parlait ou auquel le monde entier s´attendait serait et aurait été cosmétique de toute manière...puisque le déclin économique américain détermine en vérité les moyens et les instruments que ce grand pays va à l´avenir avoir à sa disposition pour asseoir ses intérêts dans le monde…ou pas. On l´oublie peut-être trop vite, mais les bas prix chinois…et dans l´avenir indiens ont ceci de particulier : ils mettent l´occident au pied du mur. Ou on baisse les prix industriels et les salaires pour lutter contre la concurrence chinoise pour mieux vendre, et ce faisant, cependant les gens se jettent dans la consommation des bas prix chinois, ou on maintient un haut niveau de vie et c´est la banqueroute programmée. Sans issue.  

En fait, et à bien y regarder, l´hégémonie américaine a été plus utile et créative pour le monde que ne l´est jusqu´aujourd´hui le monde musulman ou son fondamentalisme terroriste. Les uns avaient inventé, innové, modernisé le bien-être humain avec certes des défauts esthétiques évidents dans la forme et le fond des choses, mais de là à croire que les musulmans étaient à même d´être mis à hauteur des américains...il ne faut pas charrier et prendre des vétilles pour des lanternes; certes ces musulmans avaient aussi droit à la liberté et au libre exercice de leur religion...comme partout dans le monde. Mais pouvait-ils, eux qui se sentaient mal vu ou maltraités par les américains et les occidentaux en général, donner et garantir chez eux autres peuples l´exercice de leur religions respectives ou de leurs usages culturels vestimentaires, par exemple ?

Cela n´est nulle part le cas, alors on ne comprend pas que ces musulmans puissent se réclamer de la démocratie et des libertés culturelles humaines...tout en les refusant diamétralement aux étrangers chez eux ! Pire: on se munissait de bombes et de violence, pour ce qui est de la branche extrémiste des fondamentalistes, pour tuer des innocents, tout en prétendant que l´islam était la seule et la plus belle religion du monde et que tous devraient y croire ! Existe-t-il vraiment de Dieu qui recommande à ses ouailles de tuer des innocents étrangers afin d´accéder au Paradis ? Combien de temps allons-nous encore avaler cette illumination criminelle et illogique ? C´était bien étonnant que cette démagogie nous soit ingurgitée par des gens qui n´étaient ni capables de fabriquer des machines à laver à leurs femmes, ni à produire leurs propres avions, leurs machines de production, etc. Ce qui était surprenant était que nous nous y laissions distraire !

La question aujourd´hui est pourtant : allons-nous nous laisser abuser à ce point en tendant la main à des gens qui nous prenaient sciemment le bras, ou allons-nous aussi ouvertement demander à ces absolutistes religieux, outre d´instruire leurs enfants autrement qu´au Coran,  de respecter les droits et les cultures des autres qu´eux-mêmes ? A cette question il n´y a qu´une réponse: les islamistes et musulmans doivent s´émanciper, accepter de composer et cesser de vouloir nous faire avaler leur croyances par violence et dictat quelconque.

A ce propos il faut bien reconnaître que l´Amérique a eu une mauvaise main au Moyen-Orient en soutenant inconditionnellement Israël, car aujourd´hui ce pays a perdu l´autorité nécessaire à influer réellement sur l´issue géopolitique de cette région. Croire qu´Israël continuera, avec sa démographie décroissante, la crise économique en occident, l´opinion internationale aspirant à la fin des hostilités envers les palestiniens et aux rétablissement de leurs droits territoriaux et humains, que cet Israël restera indéfiniment gagnante et impériale dans la région, est une bien belle illusion. Les temps de l´hégémonie israélienne dans la région sont comptés, qui ne le sait pas ? L´Amérique le sait aussi, mais elle table sur un allié naturel fiable parce qu´isolé. Un tien vaut mieux que deux tu l´auras.

L´autre erreur américaine était d´envahir l´Irak et d´abattre un régime des plus moderne dans le monde islamique quant à la gestion purement fonctionnelle de l´Etat. Aujourd´hui l´Irak sombre de jour en jour plus profondément dans un islamisme qui risque d´envahir l´Etat irakien dans ses fondements et ses valeurs d´exercice ou ce pays va de nouveau se disloquer sous l´emprise de guerres religieuses distinctives entre chiites ou sunnites ; était-ce réellement ce que l´Amérique voulait ? Pas du tout, ici il s´agit encore d´une inversion de résultat causée par un déséquilibre que la politique américaine avait sous-estimé ou mal interprété... en plaçant le pétrole au dessus de tout. En Afghanistan le retrait était imminent, l´armée hollandaise ayant depuis hier mis fin à son engagement Isaf en Afghanistan. Déjà, pendant que les américains et leurs alliés en décousaient avec les talibans, la Chine elle avait commencé l´exploitation du cuivre afghan…les uns se font des ennemis pour des vétilles et un revanchisme ridicule en perdant follement l´argent de ses contribuables, pendant que les autres, calmement, récoltaient des couronnes à l´extraction des matières premières afghanes. Qui a donc gagné dans cette affaire ?

L´Amérique deviendra-t-elle plus pragmatique et moins doctrinaire un jour ? Obama nous a laissé entrevoir cette chance, hélas en sous-estimant la violence de la crise économique d´une part, et en étant obligé, sous le coup du jeu de la démocratie américaine, de faire des compromis aux conservateurs pour faire passer des lois qui lui tenaient à cœur et symbolisaient sa conception politique du pouvoir. Apparemment et non moins inexorablement les forces politiques occidentales perdent leur pouvoir face à la crise…se restreindre, reculer pour mieux sauter ? J´en doute ; en économie reculer en perdant des atouts majeurs quand on est littéralement mis en échec perpétuel dans un cul de sac…c´est la croissance qui va changer et influer sur le monde et ses orientations et en ce moment cette magie ne réussit avec éclat… qu´aux chinois ! Tout est-il dit ? L´histoire de l´économie mondiale et de son pôle influent allait-elle irréversiblement changer ? Il faut le croire…il faut donc aussi s´attendre à un changement réel de politique à l´avenir dans tout l´occident, y compris les Etats-Unis. Et c´est peut-être l´occasion de veiller à ce que nous y gagnions tous dans ce changement, en liberté et en droits.  

Musengeshi Katata

"Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu"

 

Forum Réalisance