Commentaire sur Facebook

 

On ne peut pas se cacher éternellement de la vérité sociohistorique…un jour on doit malgré tout y faire face au risque de s´engouffrer dans l´illogisme et les douleurs destructives du faux indigeste.   

 

Hem, monsieur@ Dia Abdoul, ce n´est pas la politique qui fait l´économie, la culture ou le progrès, mais bien la société civile ! Bien sûr la politique y est pour beaucoup parce que c´est elle qui est sensée surveiller et diriger le bon fonctionnement, l´organisation sociale et l´épanouissement effectif des facteurs de développements comme l´économie avec des investissements publics influents dans l´éducation et avec des normes et des niveaux définis de prestations répondants aux attentes et aux défis de la sociétés et ceux de l´avenir...etc. Remarquez que si vous pensez que les choses ont évolué, je ne vous contredis pas, je dis cependant que cette évolution, aussi positive qu´elle soit et comparée aux défis et aux exigences que nous posent l´adversité et la compétitivité extérieure, elle ne suffit, hélas, pas à garantir demain l´entrée au paradis de l´industrialisation et du bien-être élaboré...Il vous suffit de voir ce que fait la Chine, l´Inde ou le Brésil en la matière pour comprendre; par ailleurs, avec cette crise économique et le recul prochain et inévitable des économies occidentales, les pays africains vont subir une pression économique incroyablement écrasante...sont-ils préparés et capables de se défendre tout en continuant de croître et se développer ? Cela va être bien dur...les prochaines années.


Je vous remercie, @ Ami Amadou Kamara et je suis bien fier de vous compter désormais parmi mes amis, pas seulement parce que vous abondez dans mon sens, mais parce que vous avez aussi vu où le bas blesse réellement. Si nous étions en Afrique aussi nombreux à penser et réfléchir ainsi, la médiocrité que nous font subir aujourd´hui bien d´élites étroites d´esprit au pouvoir dans la plupart de nos pays seraient bien contraintes à meilleures prestations politiques ou ces incapables ne seraient tout simplement jamais élus à gérer nos intérêts s´ils ne savent pas le faire. Mais ici il faut aussi le dire, le niveau de perception intellectuelle de nos population est incroyablement modeste et naïf...il nous faut à tout prix le relever sinon ces gens passent à côté de la vérité sans la voir et élisent des crétins escrocs et incapables qui les assassinent ouvertement plus tard au lieu de protéger leur développement et le promouvoir.


@ A mon ami @ Ba N Gaary que j´estime beaucoup je dirai ceci: apparemment beaucoup d´africains sont positifs, ce qui n´est pas mauvais, mais ce qui dérange, c´est leur cécité...ou leur manque d´appréciation réelle du facteur temps, du rapports sociohistorique qui nous oppose aux autres nations et cultures et des dangers imminents qui nous guettent ainsi. Je passe sur les dangers de la crise économique et financière actuelle qui touche le monde entier car je pense que celle-ci au moins est tellement visible qu´on ne peut pas ne pas y faire attention. Non, je parlerai d´autre chose beaucoup plus important: de l´intelligence, de l´art esthétique et des capacités créatives, scientifiques et techniques de nos enfants...dont nous sommes sensés logiquement, pour épanouir nos cultures et nous développer, donner les meilleures conditions leur permettant de nous donner le meilleur d´eux-mêmes. Car c´est l´excellence, la recherche de la perfection des détails et des prestations qui honorent une culture au plus sincère et au plus nourrissant de son identité et son libre épanouissement dans l´espace et le temps !

Or que voit-on en Afrique ? Ce sont des demi portions, des parvenus et des crétins faussement prétentieux qui gouvernent ! L´Afrique est pratiquement le seul continent au monde où l´intelligence est méprisée, étouffée, interdite ou vouée à immigrer pour s´exercer; cela est-il raisonnable ? Après l´érosion de l´esclavage, la castration et la tutelle aliénante de la colonisation; ne sommes-nous pas appelés à aimer et protéger nos intellectuels à tout prix ? Notre illogisme actuel a plusieurs conséquences visibles à l´oeil nu au pire des réfractaires à l´observation objective :

1) au lieu de promouvoir les leurs, de leur donner, et cela surtout aux enfants intelligents et créatifs qu´il faut à tout prix découvrir et encourager à s´épanouir, les meilleurs moyens d´éducation et d´instruction permettant à ceux-ci, après leur mûrissement, de venir servir au mieux la société, on s´en met plein les poches plutôt, on néglige de soigner les facteurs réels de développement et y investir en se tournant vers les importations...naturellement pour cacher leurs déboires et satisfaire aux intérêts étrangers lesquels les soutiennent dans leur hérésie au pouvoir malgré leur criantes défection envers les leurs. On peut se demander: si les occidentaux avaient fait la même chose; roulerions-nous en voiture aujourd´hui ? Non, n´est-ce pas ?


2) Ceci a aussi une conséquence négative sur nos économie et notre développement en ce sens que nos accumulations vont nourrir les économies étrangères et leur permettre de donner à leurs enfants ce que nous refusons aux nôtrespar inconscience ou irresponsable aliénation. Cet illogisme est tellement flagrant qu´on se demande si les élites du pouvoir en Afrique ne sont pas folles à lier ! On ne peut pas mieux suicider les siens et priver de moyens et instruments de développement à son pays et sa culture avec cette logique à la renverse ! Quand on pense qu´alors les occidentaux sont mis à contribution pour octroyer aide et assistance aux africains tout en les détruisant mentalement, culturellement et psychologiquement, on se demande ce qui se passe; à quel genre d´élites a-t-on donc affaire sinon à des commandos d´exécution économiques et culturelles de pays entiers ? Ce n´est tout de même pas normal pour une élite du pouvoir sensée défendre les intérêts des siens avec toute son intelligence, sa passion et la dernière de son énergie !


3) A force de jeter nos moyens financiers par la fenêtre ou à les dépenser en futilités, nos sociétés et nos pouvoirs publics se privent de moyens pour engager nos universitaires, payer les professeurs adéquatement, les policiers, les soldats, financer la petite et moyenne entreprise qui embauche ; bref nos universitaires et hauts techniciens désespérés quittent le pays pour le canada, les USA, la France, la Grande Bretagne, l´Allemagne, etc. Mais qui donc fera le progrès en Afrique si ce n´est ces intellectuels, ces médecins et ces cadres hautement qualifiés qui vont cependant nous manquer ? Ne veut-on pas tromper son monde en prétendant faire le développement…tout en se privant sciemment de moyens et d´instruments d´y pourvoir effectivement ? On se le demande…


Ami Garry, tant qu nous n´aurons pas compris que ce sont nos enfants, ces enfants qui meurent de faim et désespèrent dans nos arrières pays et dans des bidonvilles insalubres, sans éducation adéquate, sans instruction et sans épanouir leurs qualités intellectuelles ou manuelles; que ce sont ces enfants qui sont réellement notre seul espoir et notre réel avenir...nous n´irons nulle part. On aura beau faire de gros discours, prétendre ceci ou cela; tout cela n´est que fumée de mensonge et d´illumination. Actuellement l´occident, avec la promiscuité de son développement, nous oblige à croire que qu´en achetant chez elle, et c´est dire en nous appauvrissant et en nous privant nous-mêmes de développement, nous pourrions nous en sortir. Cela est complètement faux; ceci ne peut se faire que si parallèlement nous vendions en occident le meilleur travail de nos enfants afin qu´ils puissent eux aussi pouvoir financer leur développement ! Croire comme on le fait actuellement en Afrique qu´un enfant qui dormait mal, mangeait mal, qui ne lisait pas du tout ou ne s´instruisait que très peu...que sans apprentissage dialectique, esthétique ou culture rationnelle de la logique et de la critique objective, scientifique et technique; que cet enfant deviendrait malgré tout un génie ? Hem, permettez mon sarcasme en disant: ne voit-on pas actuellement au pouvoir ces parvenus illogiques et incapables piller et appauvrir les leurs tout en prétendant les gouverner dans leur intérêt ? Il suffit d´ouvrir les yeux et ne pas être démuni d´intelligence pour le comprendre....C´est bien autre chose que le brillant succès des génies du développement ! Et si on comptait sur le temps, il suffit de voir Haiti de 206 ans d Indépendance aujourd´hui pour se rendre compte qu´il s´agit plutôt d´intelligence technique et scientifique,  d´organisation sociale productive, de créativité et de travail.motivé et déterminé...que de prétentions vides ou de déclarations gratuites qu´on faisait sans les réaliser ou trop y croire. Le réveil du lendemain, après le mensonge, le manque de réalisme ou le refus des efforts exigés par le progrès, est bien douloureux et inconsolable ! 

Musengeshi Katata

« Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu »

 

Forum Réalisance