Le 3 Octobre l´Allemagne a fêté officiellement ses 20 ans de réunification avec beaucoup d´optimisme pour l´avenir. Une réussite économique, industrielle et politique éclatante pour les amis européens, l´Est et l´Ouest ? On ne peut le nier, c´en est une. Malgré les énormes efforts financiers engloutis pour relever l´ancienne DDR et la mettre à jour, l´élite politique, économique et industrielle allemande a raison d´être satisfaite des résultats obtenus car ils sont élogieux malgré tout. L´Allemagne est non seulement l´incontestable moteur économique et industriel européen en ce moment, ses chiffres économiques sont actuellement, toutes choses restant égales, remarquables.

 

Un effort gigantesque pour une meilleure Allemagne unie et plus solidaire du monde, de ses tourments et de sa vocation innovatrice pour la paix et le progrès…


Lorsqu´à l´allocution officielle prononcée ce jour-là le président allemand fraîchement élu, Christian Wulf, laissa entendre que l´Islam faisait aussi partie de l´Allemagne au même titre que la chrétienté et le judaïsme, il ne sut pas lui-même, dans son ardent vœu de bon père de famille sociale, combien sa petite phrase allait soulever la polémique et même quelques diables oubliés du passé. Aujourd´hui encore la CSU et le parti de Christian Wulf s´évertuent à atténuer les affirmations de Wulf. Il ne s´agissait pas de reconnaître l´Islam comme partie intégrante de la culture allemande mais bien d´accepter que la tolérance de la démocratie allemande se faisait un devoir de respecter la pratique de la religion islamique et ses membres. La constitution allemande restait la seule source et le seul repaire légal valable pour la société et l´Etat allemand. Il n´était en aucun cas question, soulignera Angela Merkel trois jours plus tard pour lever tout équivoque, que la constitution allemande soit relevée ou mise sur le même pied que la charia ! Ce que les mots et les bonnes intentions de tolérance peuvent causer dans leurs interprétations subjectives ! Wulf voulait certainement mettre fin à l´impression bien plus accusatrice causée par le fulgurant livre de l´ex banquier Thilo Sarrazin.

Le grand Helmut Kohl, véritable père de la réunification et architecte de cette grande épreuve économique et sociale, était de la partie et fut ovationné comme il se doit. L´Allemagne lui sera toujours reconnaissante, à lui et à tous les combattants des droits et libertés issus de la DDR disparue aujourd´hui corps et bien dans les annales de l´histoire. Christian Wulf n´a pas oublié de remercier les alliés et parmi eux François Mitterrand pour son consentement à la réunification allemande. Etait-ce tout ? Oui, à peu près…la réunification allemande c´était aussi l´histoire de l´échec du communisme et de sa terreur sociale et économique en DDR. Si l´économie communiste dans le Pacte de Varsovie et en DDR ne s´étaient pas écroulées sous leurs aberrations et leurs contradictions, la réunification allemande aurait-elle été possible ? Certainement pas. Gorbatchev eut la sagesse de reconnaître l´imminence du désastre qui attendait l´URSS et ses alliés et profita de l´occasion pour tirer profit du désir de réunification des allemands en exigeant de ceux-ci 19 milliards de DM en frais, coûts de retrait de troupes, aide financière, manque à gagner, etc. Cette réunification allemande a bien coûté, depuis vingt ans à ce jour plus de 2.000 milliards €, ce qui n´est que la part des transferts officiels de l´impôt sur la solidarité. En fait les chiffres du coût réel de cette réunification sont de loin plus élevés : en déceptions, en banqueroutes, en chômage et immigration causée par d´inévitables restructurations industrielles.

En tout et pour tout, la réunification est bien une réussite dont on peut être fier qu´elle n´est autre chose. Oubliés les promesses enflammées de blühenden Landschaften“ (contrées florissantes) de Helmut Kohl lesquels seraient payées par la Portokasse (argent de poche) ? Non, pas du tout ; tout le monde sait que les politiciens disent toujours ceci quand ils pensent cela. Oublié le grand chômage actuel à l´Est, l´exode des jeunes vers l´Ouest ou encore ce sentiment que l´Ouest décidait toujours de ce que l´Est devait être ou devenir ? Non, Après tout, celui qui paie a bien le droit de protéger ses investissements et dire ce qu´il en attend. Dans les conditions économiques, techniques, scientifiques et même financière désastreuses que se trouva la DDR jadis, le nouveau propriétaire de la DDR pouvait-il faire confiance à des fonctionnaires faillis et à ce point idéologisés qu´ils transformèrent leur propre pays et ses citoyens en une prison de méfiance, de traîtrise et viles poursuites amoindrissant les droits et libertés des leurs…tout en chantant sournoisement d´un socialisme de liberté et de démocratie. Eh oui, cette fausseté…on croyait encore entendre à l´époque une version propagandiste de la gestapo.

La réunification allemande n´est certainement pas terminée, ce genre de processus mettant fin à une honteuse aliénation mentale qui a duré, rappelons-le, plus de 40 ans depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, va certainement demander du temps et, bien sûr des moyens financiers d´investissement. Mais le résultat aujourd´hui est élogieux et bien plus satisfaisant que ne l´auraient estimé les sceptiques au départ. Le mur de Berlin, symboliquement est tombé ; reste les murs psychologiques. On n´a pas oublié qu´au début de cette réunification des homes d´exilés firent mis en feu à l´Est, que le racisme envers les noirs et les étrangers y pris des proportions scandaleuses pour des gens issus d´un socialisme qui prétendait unir le monde entier autour de lui et de valeurs prétendues universelles. Les gens succombèrent tout simplement dans la bassesse et le mépris des autres. Poussées raciales criminelles des coudes pour gagner une place ou être reconnu par le nouveau maître ? Mais le nouveau maître vendait dans le monde entier, il était mondain et intégré en Europe et dans le monde ! Les choses ont Dieu merci changé…espérons que ce sera durablement, parce que cette crise économique mondiale que nous vivons tous a aussi durement touché les habitants de l´Est…et même ceux de l´Ouest. L´Allemagne restera-t-elle toujours un pays de contrastes et de surprises en Europe ? L´Allemagne est ce qu´elle est, toujours est-il qu´elle se donne beaucoup de peine pour conserver et promouvoir sa vocation européenne et celle d´un pays du monde qui n´est certes pas fier de son passé Nazi, mais qui a appris à combattre efficacement avec les armes démocratiques ses fantômes du passé. Avec cette réunification presque inespérée l´Allemagne aura encore plus de raison de protéger en elle ses valeurs positives et intégratives car cela en vaut la peine, à plus d´un point. La réussite, dit-on en Allemagne, sourit à ceux qui se lèvent tôt et vont se coucher tard. Dans ce sens, souhaitons vivement que la réunification allemande soit fructueuse, prospère et profite au monde entier car les allemands nous le doivent autant à eux-mêmes qu´à leurs amis du monde qui les estiment.

Musengeshi Katata

« Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu »

 

Forum Réalisance