Commentaire sur Facebook

 

Nous devons apprendre au peuple à être regardant et exigeant dans ses choix politiques pour éviter que quelques rats d´égouts trompeurs et parasites ne viennent ruiner son avenir et ses espoirs.  

 

Chère et estimée Magda Demeester, le problème ne réside pas dans l´apathie de la race noire en général, mais à mon sens dans les causes profondes qui font que cette race ou ce genre humain, si tu ceux, soit toujours à la traîne. Tout le monde sait que ce ne fut pas ainsi dans le lointain passé...nous devons donc, lorsque nous prétendons si gracieusement discuter sur le choix d´un leader politique, en tenir compte car il s´agit, entre autre, d´éviter les erreurs qui nous ont valu 13 siècles d´esclavage des musulmans et 4 siècles d´esclavage occidental ! Pour peu que nous soyons sincères, ce choix ne peut pas se faire en quatre lignes comme le prétend Katreen...Il s´agit tout de même des rêves de nos enfants, de leur réalisation sensible, de ce qui est de plus précieux dans notre culture et notre espérance. L´homme ou la femme qui gagnerait notre choix discuté, celui-là doit bien remplir les conditions et les qualités qui nous laissent espérer qu´ils protègera les faibles, qu´il donnera du travail á tout le monde ou y contribuera énergiquement, qu´il ne permettra ni l´injustice, ni la souffrance d´innocent ou de faibles...et que par dessus cela notre liberté et notre meilleure avenir lui sera autant précieux que les battements de son propre coeur...c´est cet homme ou cette femme que nous cherchons dans ces temps difficiles; il ne s´agit certes que de discussions, mais elles ont bien le caractère de nous éclairer sur ce point parce qu´il s´agit d´un choix, même s´il n´est que théorique, il n´en est pas moins capital et responsable.

 

Je répondrai à ton image de la femme brimée par son mari comme ceci: la valeur d´une femme ne dépend pas seulement de l´avis subjectif d´un homme ! Une femme est un être précieux pour elle-même, pour l´éducation de ses enfants, pour la profession qu´elle exerce en société. Se laisser brimer par un grossier personnage serait-il son mari est non seulement injuste et repoussant, c´est aussi gratuit, grotesque et bien primitif. Pour le peuple pour lequel tu as employé l´image, il ne faut pas oublier que de son sein sont sortis un Patrice Lumumba, de nombreux intellectuels hommes et femmes doués et brillants qui aujourd´hui cherchent désespérément à lui trouver des solutions faisables et utiles à son redressement. Hélas le contexte politique actuel est des plus étroit et embusqué...Nous devons donc chercher à résoudre cette impasse afin de faire progresser la RDC. Je me permets ici de citer Melle Kikoko, par exemple ou mon ami Alain Buesso...pour vous dire à tous qu´il y a bien de gens qui ont bien compris les choses dans leur profondeur et leur complexité.

 

Senghor avait écrit la plus belle phrase jamais écrite au monde: "Qui logera nos rêves au paupières des étoiles ?" Qui sinon nous-mêmes dans nos choix et la foi assidue et déterminée avec laquelle nous défendons l´amour que nous avons de l´avenir des nôtres, de notre culture, de nos femmes et nos enfants ? L´histoire nous a légué un lourd tribut, mais ne voulons-nous pas changer les choses ? C´est peut-être en étant méticuleux dans le choix de ceux qui parlent en notre nom, qui défendent et veillent sur notre avenir et nos intérêts qu´il faut commencer. Parce que c´est une preuve de maturité et de responsabilité sociale, intellectuelle et culturelle. A ce propos, et même si certaines gens simplistes affirment que j´écris trop...je leur répondrai que je ne saurai, comme tout congolais conscient et responsable, jamais écrire assez à ce sujet. Je sais que beaucoup ne lisent pas, d´autres par défaut d´horizon ou même d´instruction ne s´abaissent pas à chercher le détail de nos maux et de nos débâcles actuels. Mais il me suffit de savoir que pour ma part moi j´ai fait mon devoir, et si chacun faisait de même nous aurions rapidement de bons résultats. J´en suis persuadé. Il s´agit tout de même de notre liberté et de notre réalisation sensible dans le temps et l´espace...autant que de notre pleine et sincère fierté humaine.

Musengeshi Katata

„Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu“

 

Forum Réalisance