Commentaire sur facebook

Aucun pays ne vit que de la géopolitique ; les congolais doivent travailler, innover, améliorer pour se faire respecter par leurs résultats, plutôt que de gaffer à satiété quitte à aller se plaindre qu´ils sont pillés et chosifiés par les étrangers.

Bien parlé, @ RDCongo Terra Mia. @ Patrick, tu donnes toi-même un exemple de ce qu´il faut faire en citant le Brésil, par exemple. Je ne crois pas du tout à un complot organisé; je crois plutôt à des concours fâcheux et indécents d´intérêts, mais aussi de méthode de capitalisation et de chosification au préjudice de la race noire. Le problème, Patrick est que les congolais ne veulent pas s´organiser, pas s´instruire, pas mieux produire. Après l´indépendance tout le monde voulut devenir chef et rouler en voiture étrangère; pour cela on se rendit complice de l´assassinat de José Finant, le grand-père de Feza, ainsi que Patrice Lumumba, Paul Okito et j´en passe, mon grand-père Muyunga Kitenge. Aujourd´hui Tshisekedi qui participa en tant que commissaire général à ce crime veut gouverner le Congo...pour y instaurer la politique de Patrice Lumumba dont il participa à l´assassinat ? Si ce n´est pas la logique à la renverse ?

Ceci dit, Le Brésil ou tout autre pays qui sort de la pauvreté, travaille, instruit ses cultivateurs, ses éleveurs, soigne ses qualifications professionnelles, organise ses banques et finance et protège sa petite et moyenne entreprise afin que celle-ci crée l´emploi et développe la production. Or au Congo après Mobutu on ne fait qu´importer ! Je rappelle que conscient de la valeur de la petite et moyenne entreprise du pays Mobutu avait fait la zaïrianisation. Une escroquerie aux étrangers, certes, mais l´issue catastrophique de cette entreprise autoritaire vit les congolais s´emparer des biens de grecs, de français, de belges et portugais...vider les caisses et s´acheter des biens de consommation et laisser les affaires en friche. A l´époque j´étais à Bruxelles et je me suis dit: c´est la catastrophe, les congolais prétendent se prendre en main mais ils ne veulent pas exercer la responsabilité et les efforts qui en découlent. Et c´est là principiellement le problème, Patrick. Si les gens souffrent aujourd´hui et si les étrangers n´investissent pas en RDC, c´est bien parce les congolais eux-mêmes ne sont ni diligents, ni méticuleux et assidus à défendre leurs propres intérêts de développement ! L´arrivée de Kabila et ses amis rwandais n´a pas du tout amélioré les choses, loin de là. Les congolais apprennent aujourd´hui à se plaindre et à crier qu´on leur fait ceci ou cela...ils en sont bien en grande partie responsables !

Pour ce qui est de la compréhension des enjeux géopolitiques, c´est vrai que nous sommes mieux formés ici en occident qu´en Afrique parce qu´ici l´information et la critique sont plus élaborées que quand on fait des études en Afrique. J´ai lu dans un de tes commentaires sur Face que tu es allé comme moi dire à quelques ministres ce qu´il en était. Moi j´ai vu Baby Mbayi de la Petite et Moyenne Entreprise et j´ai été invité en consultation par Luanghy alors ministre à la coopération. L´un était économiste de France (Baby Mbayi), l´autre juriste de l´ULB (Luanghy). J´avoue que j´ai été stupéfait en 1990 de voir que ces gens, malgré leurs études en occident, ne comprenaient pas le problème comme il se fait classiquement. Incroyable, me suis-je dit; qu´est-ce qu´ils sont donc venus faire au pouvoir ? Aujourd´hui au Congo n´est-on pas en train de cracher du sang ? Quant à Kabila junior, avec son contrat primitif de troc avec les chinois pour construire des routes et des échangeurs, non seulement l´Etat y perdait sa flexibilité financière, il y perdait aussi des sommes énormes parce que le cuivre a augmenté depuis de 150% ! Et puis construire des routes pour des voitures et de camions qu´on ne construit pas soi-même...comment ces routes allaient-elles diable être entretenues à l´avenir ? Au Congo on vit hélas contre le bon sens économique et logique ! Apparemment on commet, comme à l´école gardienne, toutes les bêtises possibles et imaginables...quitte à aller se plaindre que rien ne marche. Chez moi et chez tout être de bon sens cela n´éveille pas l´admiration, même pas la compassion puisque ce sont les congolais eux-mêmes qui se détruisent insolemment. Quand on fait fi de la connaissance et de l´expérience des autres...et que par surcroît on n´est pas du tout réfléchi ou averti dans la matière; qu´est-ce qu´on va chercher au pouvoir, que diable ? Prendre les honneurs du pouvoir en étalant au monde entier sa médiocrité et ses incompétences ? Un peu de bon sens, que diable...

Si les congolais sont idiots ou se laissent corrompre pour ruiner eux-mêmes leur économie, les étrangers sont plutôt encouragés eux aussi à piller à loisir et balkaniser le pays qu´ils ne sont tenus de respecter les intérêts de ceux qui se trouvent en face d´eux. Ce n´est pas nouveau. Et ce n´est pas aller crier sous les toits qui va changer quoi que ce soit à cette perversion. Et à propos, où sont donc les intellectuels congolais devant cette situation pourrissante ? Dorment-ils quitte à nous faire avaler demain que ce n´était pas de leur faute ? On aura tout vu. Crois-tu, comme je l´ai vu, qu´un pays musulman autoriserait à une ambassade étrangère de construire sa représentation dans la cour d´une école réputée comme l´a fait la Turquie dans l´enceinte de l´Athénée de la Gombe ? Allons, allons, Patrick, ces gens élisent et fêtent bien les crétins et les incapables notoires qui les enterrent vivants. Les étrangers veulent nos matières premières ? Tant mieux pour eux, qu´ils en paient le prix. Nous devons seulement veiller à ce que ces recettes servent à financer notre développement, pas à nourrir une armée de parasites et de corrompus incapables de bien gérer ou promouvoir les leurs. Se plaindre, accuser l´occident á tour de bras, c´est bien, mais les congolais eux aussi doivent exercer leur responsabilité envers eux-mêmes et l´avenir de leurs femmes et enfants ! Ce n´est qu´ainsi qu´on se fait respecter, pas en gaffant et en préjudiciant soi-même les siens ! Faut changer cela, mon ami, et pas trouver des complots partout…si ces complots existent, ce n´est pas en se suicidant soi-même volontairement ou même en poussant des cris de révolte que les choses changeront. Il faut se respecter soi-même avant de vouloir se faire respecter des autres…tout en gaffant effrontément envers ses propres intérêts et celui de ses femmes et enfants !

Musengeshi Katata

"Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu"

 

Forum Réalisance