Commentaire sur Facebook

 

Mieux vaut agir qu´écrire, discuter, se plaindre ? Il faut tout de même savoir d´abord ce qu´il faut faire avant d´agir !

 

"Comprendre, c´est déjà agir"

Je vais commencer par répondre au propos de notre amie @ Maddy Tiembe. Chère Maddy, oui, l´Internet se remplit de nos écrits...cependant que la réalité sur le terrain se détériore tous les jours de pire en pis. Ecrire est une chose, agir es...t une autre comme on le voit bien. On peut bien écrire et cependant ne pas connaître le véritable fond des choses, ce qui ne mènera à rien du tout. C´est seulement lorsqu´on touche le coeur du mal et qu´on sait non seulement le comprendre entièrement qu´on peut, si on est intelligent et perspicace, proposer des solutions valables.

J´ai si souvent dit que le problème congolais est un problème économique et financier car tout découlait de là: le Congo sait ou veut faire des projets mais ne sait pas se donner l´organisation économique adéquate pour lui assurer le financement de son développement social, culturel, industriel. On achetait donc importé, on jouait au paraître alors que cela ne faisait que disparaître les moyens de paiement vers l´étranger. J´avoue que c´est un problème très fin dans sa complexité et que seuls des gens intelligents peuvent comprendre. Les autres ? Ils écrivent...ils tapent du pied ou ils se prostituent mais sans rien changer quoi que ce soit à leur sort. Les chiens aboient, la misère elle fait son chemin comme on pourrait dire.

Cher ami @ Jean-Napoléon Bondekwe, je suis surpris que quelqu´un de ta formation économique veule distribuer les gains d´étape alors que le chemin vers l´industrialisation est encore ouvert en ce qui concerne la Chine. Toi tu devrais le savoir ! Curieux, tu réagis contre toute indication économique et sagesse de gestion. Même le paysan sait qu´il doit faire des réserve pour les mauvais temps mais aussi sélectionner les meilleurs grains pour la moisson prochaine. Si quelqu´un mange les plants et leurs racines aujourd´hui; comment survivra-t-il demain ? C´est pourtant ce que font les africains en général...puis ils vont se plaindre qu´on les exploite ou mendier l´aide internationale. Sans rentabiliser l´économie ni la productivité, ce qui choque encore plus car le lendemain les mêmes problèmes se posent.

J´ai analysé la stratégie économique chinoise et je dois dire qu´elle est absolument brillante. La Chine s´achète en occident ses entrées et les influences nécessaires pour grandir et grandir encore résolument sans que l´occident n´y puisse à l´avenir s´y opposer. la Chine a un long chemin devant elle et elle a acquis avec son travail invisible passé, des bases solides pour aller de l´avant et un jour prochain dominer le monde par son PIB que la Banque Mondiale évalue aux alentours de 40.000 milliards $ ou trois fois le pIB américain actuel. Mais cela doit aller vite car cette Chine est pressée par la détérioration de sa courbe démographique qui commencera en 2050. A ce moment-là la Chine aura entre 450 et 600 millions de pensionnés ! C´est bien de critiquer les autres, mon ami, mais il faut le faire non pour plaire à ses amis occidentaux, mais bien objectivement. N´oublions pas que l´Inde aussi arrive, ce qui va augmenter la pression commerciale sur les pays pauvres africains, dont le Congo.

Ami @ Idem Kanyung Shok Mupingu, en ce moment nous avons tous les défauts, sur le Net et même dans la population de notre pays, qui caractérisent le malade subjugué par sa maladie. Rien qu´à voir les terres à perte de vue au Congo et en Afrique et parallèlement voir les gens sans emploi alors qu´il faillait construire des ponts, des écoles, produire et améliorer...on se demande: qu´attendent-ils ces pays pour se doter des moyens leur permettant de guérir rapidement le manque douloureux qui les tenaille ? La monnaie cela se produit par le travail et la créativité...pas autrement. Mendier et vendre ses meubles et ses métaux précieux ne mène nulle part. Personne ne l´a encore compris ? Il faut produire, travailler, créer et inventer. Colette Braeckman est une fine journaliste bien au delà de l´intelligence moyenne; ce qu´elle connaît et comprend du Congo est intéressant et fondé. Hélas, ce n´est pas Colette Braeckman qui fera l´avenir du Congo ou insufflera à ce pays ou à ses élites incapables la vérité qui produit le progrès sans effort. Il faut tout de même dire que les congolais sont trop théoriques ! Et si au moins ils étaient dans le bon...cela passerait; non, même pas cela ; la simple évidence économique leur échappe...tant ils sont obnubilés par leur arrivisme.

Comment expliquer que des gens qui ont des matières premières ne se donnent pas la peine de les transformer afin de gagner plus et assurer l´avenir et le financement de leur avenir ? Au lieu d´instruire leurs ingénieurs sévèrement et accumuler par la vente partielle des matières premières pour investir dans leur industrialisation, on jetait plutôt l´argent par la fenêtre et on importait à l´emporte pièce en enrichissant les autres tout en s´appauvrissant copieusement. Comment expliquer qu´aujourd´hui, cinquante ans après l´indépendance, ni l´agriculture, l´élevage, la formation professionnelle, les banques...tous ces secteurs n´ont pas été réformés et orientés vers les besoins et les réels objectifs économiques de développement de notre pays ? Au lieu de cela on achetait des armes à l´étranger au lieu de les produire, on jouait aux ridicules conflits armés traumatisant la population, on entretenait un appareil d´Etat aussi lourd de frais de personnel qu´il était incapable parce qu´uniquement conservateur et passif. Bon, si après tout ce propos quelqu´un dit que Musengeshi Katata ne sait pas de quoi il parle ou qu´il s´agit seulement d´écrire et pas de savoir de quoi il s´agit réellement...on serait de mauvaise foi. La question est peut-être: les gens qui se précipitent au pouvoir au Congo, sont-ils intelligents et capables; savent-ils ce qu´il faut faire et comment gérer au mieux le pouvoir congolais dans l´intérêt immédiat de ce pays, de sa population et de son meilleur avenir ? Là est la bonne question, mais si on les élit joyeusement les crétins et les incapables afin qu´ils perpétuent leur incompétence et aggravent le désespoir des congolais, ce n´est pas de ma faute. Le peuple doit bien se rendre compte qu´il y a quelque chose qui ne va pas...et vouloir changer les choses. Ce moment nous l´attendons, viendra-t-il ?

Musengeshi Katata

„Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu“

 

Forum Réalisance