Quand on a vu les images vendredi dernier du séisme et du Tsunami qui ont dévasté les villes côtières du Nord-Est du Japon…suivi des disfonctionnements et des explosions dans les centrales atomiques de Fukushima, c´est à peine si on ne peut pas se retenir d´être profondément choqué…et éprouvé. Notre entière compassion va à tous les japonais et étrangers qui vont subir les suites de ce mauvais concours de circonstances. Actuellement ce pays se bat désespérément pour éviter la fusion des noyaux de ses réacteurs difficiles à refroidir parce que les systèmes de refroidissement ne fonctionnent quasiment plus. L´incroyable catastrophe d´irradiation atomique a-t-elle pris son cours dans la région de Fukushima menaçant aussi, par les vents, de polluer d´autres grandes villes et parmi elles Tokyo ? La radioactivité est invisible, pénétrante…et mortelle.

Un pays gravement éprouvé à tout point de vue…

Depuis vingt ans le Japon se bat avec récession économique structurelle et fonctionnelle sans précédent que ce pays ne peut contenir qu´au prix d´un lourd endettement de 225 % de son PIB…cette nouvelle épreuve séismique et atomique accidentelle n´a rien arrangé à ses déboires, loin de là. Ce pays va, au mieux des choses – la situation actuelle étant des plus dangereuse et affligeante pour sa population et son économie – le japon nécessitera plusieurs années pour se remettre et revenir à son niveau économique antérieur. La réparation des dégâts estimée à plusieurs milliards $ ne se fera pas sans engager de lourdes efforts financiers…que logiquement le Japon, hélas n´avait pas. Ce pays va donc vendre ses bons américains pour libérer à l´avenir le capital de la reconstruction. On entend déjà les américains geindre de douleurs sous cette perspective car depuis quelques temps les chinois tendent eux aussi à se détourner des bons américains couvrant les dettes publiques de ce grand pays industriels s´endettant actuellement...plus que de raison. Allons-nous assister à un nouvel épisode de la crise économique ouvrant une sorte de domino de conséquences en cascades pour l´économie mondiale ? Il faut le croire…

Après le Super Gau à Fukushima, le Super Gau économique entraînant économie mondiale dans un nouveau Tsunami économique…On a tout de même été surpris que le Japon aussi lourdement endetté auprès de ses habitants puisse s´offrir l´honneur d´acheter royalement les dettes des pays européens mis à mal par leurs endettements exorbitants (Grèce, Irlande, Portugal, Espagne…). Comme avec les risques côtiers de l´atome, s´endetter pour s´enrichir ou s´agissait-il avec l´argent emprunté, de s´ancrer en Europe et au Etats-Unis…sans pour autant améliorer sa situation financière ? L´économie du Gau…ou quand l´invisible ronge et détruit la santé…économique avec une réalité trompeuse, et bien dangereuse pour l´avenir. A ce jeu on ne jouerait qu´aussi longtemps que l´économie nipponne continuerait à prolonger l´illusion positive. En ce moment la guerre subtile entre le visible et l´invisible semble plutôt déboucher, en tout cas en ce qui concerne la maîtrise de l´énergie atomique par les japonais, contre toute prétention en la matière. Ceux qui se font des illusions seront vite, comme à Tchernobyl ou à Fukushima, ramené sur terre. Cette histoire relance non seulement dans le monde la discussion sur l´usage, l´opportunité et les prétentions (illusoires, il faut bien le dire) de maîtrise sur les dangers, en cas d´accident, d´une énergie dont les radiations sont non seulement toxiques et mortelles, sa pollution dure entre 1.000 et 24.000 ans ! Oh, là, là…cette douloureuse aventure !

N´y a-t-il pas d´autres alternatives : solaires, éoliennes, géothermiques pour contourner l´énergie atomique efficacement sans pour autant manquer de répondre à la croissance énergétique grandissante en pays industrialisé ? C´est bien possible…il suffit seulement de le vouloir. Apparemment la majeure partie des pays industrialisés, à part l´Autriche, la Pologne…etc, ont succombé au double attrait, autant défiant que destructeur, de l´atome : comme source énergétique et comme argument nucléaire d´armement. On pouvait entretenir à loisir ces intentions contiguës ouvertement ou bien cachés sous les apparences d´usage exclusivement civil…Ce qui dérange, même dans le cas actuel du Japon, est que les vents vont porter, au de-là du Pacifique, leurs particules de mort ou de graves désagréments à la santé d´innocents : aux philippins, canadiens, américains du Sud et du Nord, aux poissons des océans, à la flore…Beaucoup de gens oublient cet aspect scandaleux de la responsabilité atomique : on est seul à en profiter et se vanter de sa possession, mais le jour de catastrophe on partage allégrement les désagréments et les méfaits à ses voisins…Au gré des vents et des courants marins.

Il serait peut-être grandement temps de revenir sur terre et cesser de croire que l´atome est domesticable…quand on ne sait pas se rendre maître de ses effets négatifs ou les réparer radicalement. Il suffit de voir les maux que la catastrophe de Tchernobyl a fait subir à sa population, à ses enfants, à ses voisins et à son territoire pollué depuis 1986 et pour des générations sans fin, pour comprendre bien de choses. Mais il est vrai que certains peuples se croient toujours au dessus des choses ou invincibles…avec l´atome, est-ce encore le cas ? Faut pas rêver…

Musengeshi Katata

"Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu"

 

Forum Réalisance