La mise au pas de la Libye de Kadhafi, aussi légitimée qu´elle soit par l´ONU et pour peu humanitaire qu´elle se prétende, ne répondrait-elle qu´à une stratégie entamée par George Bush afin de reprendre les choses en main ? L´invasion à priori illégale de l´Irak en fut-il le coup de départ pour parer aux énormes changements apportés par la Chine sur l´échiquier économique mondial, et formater les arabes et les africains à un ordre nouveau redonnant de nouvelles cartes à l´hégémonie occidentale en perte…de crédibilité et d´intégration ?

L´occident est-il encore capable d´intégration et d´humanisme…sans violence, sans douteuses ou coupables exploitations ?


Si on regardait bien notre monde, on se trouvait bien devant deux camps : celui de ceux qui, avec leur avance économique, technologique et militaire, pouvaient imposer aux autres leurs orientations…pour, bien sûr, asseoir leurs intérêts, avoir accès libre aux matières et aux marchés commerciaux pour assurer leurs croissants besoins industriels et leur bien-être. De l´autre côté se trouvaient ceux qui, encore sous développés et anciens colonisés de métropoles occidentales, se débattaient pour échapper à l´emprise chosifiante des pays industrialisés pour devenir enfin libre et indépendant ? Les uns intervenaient, les autres subissaient ; d´un côté on s´enferrait dans le manque, de l´autre on envahissait, on abusait mais on tirait profit des autres. L´union soviétique d´hier qui s´est transformée en la Russie d´aujourd´hui est de la catégorie intermédiaire : de ceux qui voulurent vendre la doctrine en oubliant que celle-ci devait d´abord se vérifier chez eux…et depuis que sous ses écrasantes contradictions l´internationale socialiste s´était effondrée, la Russie est restée certes une puissance militaire, mais son rôle dans le monde est devenu plus modeste. Le fait que cette Russie avait d´énormes réserves de matières premières de pétrole, de gaz, d´uranium, de cuivre, d´or, de diamants sur son territoire lui permettait, avec son niveau technique élevé, de jouer un rôle militaire et géopolitique respectable en coulisse…On ne peut pas vivre éternellement d´une fausse idéologie.

En plaçant le contexte comme cela, on peut tout de même se demander : pourquoi l´influence occidentale s´adressait-elle aux arabes et aux africains et pas aux asiatiques, par exemple ? Parce que les asiatiques ne se laissèrent pas longtemps duper et poursuivirent, après l´épopée des colonisations, leurs développements respectifs par eux-mêmes plutôt que de se laisser vendre des euphémismes vides et des illusions aussi fausses qu´aliénantes comme les avalèrent les africains et les pays arabes de leurs élites bornées ? Il n´y a rien à dire, le fait que l´Afrique fut faible et sous développée facilitait l´interventionnisme étranger ; on ne voit pas l´occident bombarder le Venezuela ou la Russie pour y faire de l´ordre ! Ou tout cela n´était que d´hasard géographique ; l´occident, et plus particulièrement les européens intervenait devant leur porte…afin d´éviter les immigrations barbares et le désordre politique déstabilisant ces régions détenant d´importants gisements pétroliers, et l´Afrique noire de respectables réserves minières indispensables aux industries avancées ? Mais n´a-t-on pas oublié jadis l´économie et les droits humains en imposant à ces régions des dictateurs dont le glas vient de sonner en Egypte, en Tunisie, et bientôt au Yémen, en Syrie, …dans pratiquement tout le monde arabe en retard de développement. S´agissait-il aujourd´hui pour l´occident, face à la pression exercée par la crise économique, de se débarrasser le plus rapidement que possible de ses propres bâtards politiques et économiques dans ces pays chosifiés par personne interposée afin d´ouvrir la voie à…un ordre nouveau plus équitable que celui d´hier ? Qu´est-ce qui nous fait croire que l´ordre proclamé par l´étranger soit capable de mieux développer l´Afrique et le monde arabe…quand l´occident mis à l´étroit par la crise cherchait plus à se doter de nouveaux marchés que d´intégrer ou secourir bénévolement qui que ce soit ?

Qu´est-ce qui expliquait, au fait, l´empressement d´un président Sarkozy, contre toute retenue diplomatique usuelle, à reconnaître à l´aveuglette les rebelles libyens et dépêcher à Bengazi un ambassadeur chef de représentation diplomatique auprès des rebelles ? Ah oui, pourquoi l´Allemagne s´est-elle abstenue à l´ONU sur la résolution mettant en place l´interdit aérien pour protéger les rebelles de l´armée de l´air régulière libyenne ? L´Allemagne a toujours affirmé et continue encore à le faire, que Kadhafi devait partir…elle aurait dû, elle qui prétend toujours défendre les droits et libertés humaines, voter pour la résolution quitte à ne pas activement participer aux belligérances…En tout cas l´Allemagne envoyait 300 soldats en Afghanistan pour soulager l´OTAN…Pour des gens qui auraient pour but d´établir un nouvel ordre permettant aux peuples brimés et empêchés à la liberté par leurs amis dictateurs d´hier, l´occident ne semble pas savoir ce qu´elle veut…ou ne sait pas encore comment cet ordre va se présenter, surtout si on ne veut absolument prendre ni responsabilités quelconques, ni s´engager financièrement à quoi que ce soit. D´où ces bombardements impersonnels…et distancés qui ne donnaient qu´une efficacité relative. Eh oui, la crise…mais on voulait certainement profiter de cet ordre nouveau ; pensait-on, comme le disent les sarcastiques, qu´il s´agissait, pour un pays riche potentiellement comme la Libye, de lui jouer le coup de l´Irak : on l´envahissait, on y détruisait ses infrastructures à loisir quitte à les reconstruire le lendemain. De ce fait la Libye aurait payé deux fois pour le même service…ou appauvrir en s´enrichissant soi-même pour mieux dominer ? Le pays libyen, à ce compte-là, ferait bien du surplace au lieu d´avancer…le temps que l´ordre nouveau prenne se forme et se conforme ? Attention aux dangers du gouffre terroriste qui pourraient profiter de la vacation du pouvoir pour installer…un islam fondamentaliste et absolutiste.

Tout le monde est d´accord que les dictateurs francafricains de toute confession n´ont aucune raison d´être dans notre monde contemporain… Et quand bien même l´occident aurait soutenu ces parias aux droits, aux libertés et au développement des leurs pour conforter dans le passé son système économique de domination et d´exploitation ; on se demande si l´occident, encore une fois, ne nous emmène en bateau...vers un nouvel ordre..mystifiant ? Kadhafi ne serait alors que l´exemple éloquent par lequel on assoit démonstrativement ses cartes pipées malgré tout ? L´Afrique et le monde arabe gagneront-ils à cette intervention…malgré les hauts cris révulsés qu´on entend de partout, parce que d´une part la souveraineté du peuple et son droit à la démocratie seraient rétablies, qu´une une nouvelle gestion politique et économique plus honnête pourrait mieux redistribuer les acquis sociaux.

Tout un chacun de bon sens sait que tous ces peuples gouvernés par des dictateurs ne savaient, avec le bon vouloir occidental, bien sûr, qui vendit à volonté aux derniers des armes et des moyens d´opprimer les leurs, ces pauvres peuples ne purent que difficilement et au prix du sang se débarrasser de leurs bourreaux. Surprenant dans cette enflammée de révoltes actuelle en Afrique est que celle-ci se propage et se réalise du bas peuple excédé par les prix grimpant de biens alimentaires…et par une crise accrue du chômage des jeunes ; sans croissance économique prochaine, comment ceux qui prennent le pouvoir aujourd´hui vont-ils s´en sortir ? Si ces pays, autant africains qu´arabes se retrouvèrent économiquement en stagnation et sans perspective, n´est-ce pas parce qu´ils ne produisaient pratiquement rien et importaient plutôt…seraient-ils capables rapidement à l´avenir de quitter leur aveuglement religieux pour évoluer vers des sociétés plus rationnelles et hautement productives ? Les africains subsahariens cesseraient-ils de se faire illusionner et deviendraient plus pragmatiques en produisant et en investissant en eux-mêmes pour mieux produire et s´améliorer ?

Un ordre nouveau ? Qui sait…en tout cas cet ordre devra, si c´est vraiment le cas, tenir compte du droit au développement des peuples qu´il gèrera. Nous appartenons tous à un ordre quelconque…l´important c´est que chacun y trouve son compte. Mais sans se débarrasser de ses dictateurs incapables et corrompus les peuples concernés ne pourront pas se motiver adéquatement et librement vers un meilleur avenir. Ceci dit crier à la révolution et se débarrasser des chaînes visibles est toujours plus facile que se guérir de ses erreurs passées, s´émanciper et mieux s´organiser envers les exigences et les efforts que nous impose un avenir meilleur. Les arabes et les africains ont ceci de commun entre autre : tous dans leur naïveté pensaient qu´on peut se développer uniquement en vendant ses matières premières et en important les produits étrangers…sans pour autant ni s´émanciper, ni former ses techniciens et ingénieurs ambitieusement et faire les efforts requis pour améliorer ses facteurs primaires et secondaires sociaux et financiers de développement. Changer demain de vue est un revirement à 360%. Les peuples concernés et leurs économies en sont-elles capables sincèrement et efficacement ?

L´occident deviendra-t-il, enfin, un vrai partenaire au développement ou restera-t-il piégé aux confinements d´une crise économique…qui le pousserait, malgré les bonnes intentions nombreuses dans sa culture, qu´à répéter l´utilitarisme et la chosification d´hier pour ne pas perdre pied face aux nouveaux pays émergents ? Bien de questions qui demanderont demain à être franchement répondues, mais si la chance devait appartenir à tous, nous ferions tous bien de nous libérer de nos complexes et vues passées, d´épanouir les moyens et les capacités nous permettant de saisir cette chance. Rien n´est facile, c´est connu; il suffit seulement de le vouloir.En fait la question à laquelle nous devrons, africains, arabes et occidentaux répondre demain est bien celle-ci: sommes-nous capables de nous donner un avenir libre, de nous offrir une liberté réellement sincère et responsable, ou devrons-nous continuer à subir ce que des forces occultes ou intentionnelles nous imposent ?

Musengeshi Katata

"Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu"

 

Forum Réalisance