Commentaire sur Facebook sur l´invitation de Jean-Napoléon Bondekwe autour de la discussion : « La démocratie est-elle un luxe pour les africains ? »

Encore fat-il savoir ce que c´est que la démocratie !


C´est un instrument de gestion politique et économique de la cité; ce n´est pas le but de l´existence ! Mais il faut reconnaître que c´est le meilleur moyen de mieux respecter les enjeux, les droits et les libertés des aspirants à la démocratie et ses résultats sont énormes et satisfaisants. Et cependant, attention, la démocratie suppose aussi une meilleure mise en jeu des facteurs de développement, du travail pour tous, produire par soi-même et satisfaire à ses besoin le plus largement que possible.

a mon sens l´erreur des africains est de croire qu´on pouvait s´affubler d´un maquillage de démocratie...sans pour autant ni mettre ses facteurs de développement au vert, produire ses propres moyens et instruments de réalisation sociale et culturelle. Si ce n´est pas de l´illumination, cela ! A mon sens on confond un instrument comme tel avec les qualités et le contenu réel de la démocratie ! Bernardin Mungul Diaka, un brillant dialecticien congolais ex ambassadeur auprès du Royaume de Belgique, expliquait en son temps le faux débat actuel des africains face à la démocratie: "Quand une auto est en panne de moteur, changer le chauffeur ou lui donner une nouvelle laque, ce n´est pas ce qui arrange les choses; pour aller plus loin il faut réparer le moteur défectueux ou le remplacer par un qui fonctionne".

Pour dire que la discussion sur le luxe de la démocratie est plutôt arrogante que sage; nous devrions plutôt mieux organiser nos pays et nos économies, mieux instruire nos enfants et les spécialiser afin de quitter rapidement cette dépendance et cette stagnation créative qui nous rongent nos finances et étouffent nos cultures. Celui qui connaît bien l´histoire de l´Afrique sait que nous étions démocrates à notre manière...mais la notion de démocratie a bien évolué au 21ième siècle: aujourd´hui mourir de faim ou rouler en voiture étrangère sans les construire soi-même pour donner du pain et un avenir à ses propres enfants, c´est perdre lentement toute prétention à quelque ambition de démocratie que ce soit.

Car la démocratie d´aujourd´hui signifie qu´on est libre, indépendant et productif; celui qui quête l´aide internationale et peine ou se refuse à promouvoir les siens et créer l´emploi chez lui, avec toute la tolérance la plus large, n´est en rien démocrate car la démocratie aujourd´hui doit nourrir son homme et protéger ses droits et légitimes ambitions de vivre mieux et pleinement sa vie. Cette philosophie de l´existence ne doit pas être réservée uniquement á certains pays ou continents car tous nous sommes des êtres humains.

Musengeshi Katata

"Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu"

Forum Réalisance