Le faux méprisant de la panique face à la fulgurante montée chinoise ?

Le néocolonialisme de la déchéance a commencé.

« Avant de prétendre aller offrir aux autres la liberté, il vaut mieux s´assurer, au préalable qu´on sait ce qu´elle signifie ; autrement ce bénévolat n´est rien d´autre que fruits d´étroites prétentions qui sentent plus le renfermé que la grandeur d´âme. »   MK

Commentaire sur Afrikara (02 Décembre 2006 18H46)

Je doute sincèrement que ces élections aient été justes et non truquées, pour cela, Louis Michel a trop investi dans le sens occidental qui veut actuellement des états fantoches pour mieux lutter contre sa prochaine déchéance face aux chinois. Nous savons tout cela; c´est pourquoi ces résultats, ainsi que le candidat qu´ils imposent, doivent être pris avec beaucoup de réserve. L´occident croit toujours qu´elle se trouve devant des aveugles et des ignorants, erreur; grossière erreur! De loin nous avons compris que la liberté, pour les occidentaux, est une vue partielle et exclusive des intérêts occidentaux. Mais dans cette affaire, ils font l´erreur de ne pas vouloir rencontrer ou reconnaître le légitime existentialisme africain, parce que celui-ci va mener en sourdine une préparation qui ne rendra l´antagonisme historique qui nous sépare que plus tendu. Par ailleurs, en ce moment, on verra bien comment face à ses contradictions, l´occident supportera ce régime proformat de Kabila qui va se muer en dictature, et donc à l´échec. Alors le changement sera encore plus urgent et incorruptible. Autant que la Chine qui a elle besoin d´acteurs libre et indépendants en Afrique aura acculé l´occident dans ses petits retranchements. Encore une fois, pour les illuminés occidentaux: il ne s´agit pas de s´asseoir sur nos matières premières ou d´en contrôler la destination et la vente, mais bien de permettre à l´Afrique de devenir client et producteur à même de servir aussi à la surproduction occidentale piégée à la saturation. Mais cette logique trop intelligente n´a pas encore atteint les cerveaux occidentaux étroits. Nous connaissons cette défaillance avec l´expérience de l´esclavage, de la colonisation, de la francafrique: tous des échecs sans précédents. A la fin, on se demande si le cartésianisme n´est pas autre chose qu´une belle bouffonnerie. Ce qui nous désole et nous ternit, c´est qu´encore une fois un précieux rendez-vous avec l´histoire et la liberté qui a été rejeté, et que des millions d´enfants innocents et de femmes en souffriront. Mais cela, je l´espère vivement, va leur montrer qui sont définitivement leurs ennemis, et rendre leurs désir et volonté de libération encore plus irréversibles, et impérieux. Car croire que l´occident fera l´histoire ou le bonheur de l´Afrique, il n´y a que des blancs illuminés qui le prétendent, quand ils ne savent même pas assurer le travail à leurs propres enfants. Et ils le feraient pour les enfants africains ? Qui avait donc fait l´esclavage, la colonisation; qui donc entretenait la francafrique corrompant et dévoyant les élites africaines au pouvoir ? Et aujourd´hui ces occidentaux seraient devenus des saints marchands de vérité ? Il faut être bien borné et aveugle pour y croire.

Musengeshi Katata.

Muntu wa bantu, Bantu wa Muntu.

munkodinkonko@aol.com